L’attribution d’un nom à Jean-Baptiste

Luc 1:57-80

57Le temps où Élisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils.

58Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle.

59Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant, et ils l’appelaient Zacharie, du nom de son père.

60Mais sa mère prit la parole, et dit : Non, il sera appelé Jean.

61Ils lui dirent : Il n’y a dans ta parenté personne qui soit appelé de ce nom.

62Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu’on l’appelle.

63Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit : Jean est son nom. Et tous furent dans l’étonnement.

64Au même instant, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu.

65La crainte s’empara de tous les habitants d’alentour, et, dans toutes les montagnes de la Judée, on s’entretenait de toutes ces choses.

66Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur cœur, en disant : Que sera donc cet enfant ? Et la main du Seigneur était avec lui.

67Zacharie, son père, fut rempli du Saint-Esprit, et il prophétisa, en ces mots :

68Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, De ce qu’il a visité et racheté son peuple,

69Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur,

70Comme il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens,

71un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent !

72C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, Et se souvient de sa sainte alliance,

73selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,

74de nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte,

75en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.

76Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,

77afin de donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés,

78grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, en vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,

79pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.

80Or, l’enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu’au jour où il se présenta devant Israël.