Jeunes de noble lignage: Que choisirez-vous?

Russell M. Nelson

du Collège des douze apôtres

Veillée du DEE pour les jeunes adultes • 6 septembre 2013 • Université Brigham Young - Hawaï

 
Russell M. Nelson

Mon épouse Wendy et moi-même sommes très reconnaissants de nous trouver parmi vous. Depuis le centre des activités Cannon, sur le domaine universitaire de BYU-Hawaï, nous diffusons cette émission à des assemblées de jeunes adultes du monde entier. Nous souhaitons une bienvenue particulière aux personnes qui participent pour la première fois à une veillée du DEE. Durant vos études dans les écoles d’enseignement supérieur, votre participation aux cours d’institut et à ces veillées vous permettra de maintenir un équilibre spirituel avec vos études profanes. Et si vous êtes bientôt en route pour le champ de la mission, nous vous en sommes très reconnaissants. Vous serez au service du Seigneur à plein temps.

J’apporte les salutations et l’amour de Thomas S. Monson, Henry B. Eyring, Dieter F. Uchtdorf et de mes compagnons bien-aimés du Collège des douze apôtres. J’apporte aussi les salutations du conseil d’administration du Département d’Éducation de l’Église et de Paul V. Johnson, commissaire du Département d’Éducation de l’Église.

Cette année, nous avons déjà eu trois orateurs à nos veillées du DEE. Vous vous souvenez d’eux ? Le discours de Dieter F. Uchtdorf s’intitulait : « Qu’est-ce que la vérité ? » Il nous a appris comment trouver la vérité à une époque où tant d’informations sont à notre disposition, dont une grande partie n’est pas vraie. Le titre du discours de David A. Bednar était : « Afin que nous ne nous dérobions pas (voir D&A 19:18) ». Il a fortifié notre esprit en nous enseignant comment accroître notre foi grâce à une question puissante qui a aidé un jeune couple pendant que le mari luttait contre le cancer. La question posée par frère Bednar était : « Avez-vous la foi pour ne pas guérir ? » La question posée par frère Bednar était : « Avez-vous la foi pour ne pas guérir ? »

Aujourd’hui, le titre de mon message est : « Jeunes de noble lignage1 : Que choisirez-vous ? »

Vous, jeunes de noble lignage, êtes littéralement fils et filles de Dieu, nés à cette époque particulière de l’histoire du monde dans un but des plus sacrés. Bien que les valeurs morales et religieuses de la société semblent s’affaiblir dans le monde entier, les jeunes de cette Église doivent être les porte-étendards du Seigneur et des phares qui attirent les autres vers Lui. Votre identité et votre objectif sont uniques.

Quelle est votre identité ? Vous êtes des enfants de l’alliance. Quelle alliance ? Celle que Dieu a contractée avec Abraham quand Abraham a reçu la promesse que toutes les familles de la terre seraient bénies en sa postérité2. Vous êtes aussi les enfants du jour promis3, cette période de l’histoire du monde où l’Évangile sera largement proclamé sur toute cette planète.

Quel est votre objectif ? Vous, frères, avez été préordonnés dans le royaume prémortel pour détenir la prêtrise4. Imaginez ! Et vous, chères sœurs, vous avez été choisies avant la fondation du monde pour porter des enfants et prendre soin d’eux, et ce faisant, vous glorifiez Dieu5. Sœurs, avez-vous réfléchi à ce que signifie réellement être co-créatrices avec Dieu ?

Chacun d’entre vous, jeune homme et jeune fille, a reçu, de son Père céleste, la responsabilité d’édifier le royaume de Dieu sur la terre maintenant et de préparer un peuple à recevoir le Sauveur quand il règnera en tant que Messie pendant le millénium. Votre noble lignage, votre identité, votre objectif et la responsabilité que Dieu vous a donnée vous distingue de tous les autres.

Mais ni votre lignage, ni vos ordinations et missions prémortelles ne peuvent vous sauver ou vous exalter. Cela se fera par l’intermédiaire de vos décisions personnelles et de votre choix d’accéder au pouvoir de l’expiation du Seigneur dans votre vie. Vous savez que « chacun peut choisir et dessiner son avenir6 ». Ce grand principe éternel du libre arbitre est vital au plan de notre Père. Alors vous, jeunes de noble lignage, que choisirez-vous ?

Choisirez-vous d’accroître vos connaissances ?

C’est à vous d’obtenir de l’instruction. Personne d’autre ne peut l’acquérir pour vous. Où que vous soyez, cultivez le désir profond d’apprendre. Pour nous, les saints des derniers jours, l’instruction n’est pas simplement un avantage, c’est aussi une responsabilité religieuse. La gloire de Dieu c’est l’intelligence7. Effectivement, notre instruction est pour toute éternité.

« Quel que soit le degré d’intelligence que nous atteignions dans cette vie, il se lèvera avec nous dans la résurrection.

« Et si… une personne acquiert dans cette vie plus de connaissance et d’intelligence qu’une autre, elle en sera avantagée d’autant dans le monde à venir8. »

Une telle perspective à long terme vous aidera à faire de bons choix au sujet de l’instruction. Je me souviens d’une conversation, il y a de nombreuses années, avec un élève du secondaire âgé de 16 ans et particulièrement brillant. Il était hésitant quant à son engagement religieux et indécis à propos de sa carrière. Il envisageait la possibilité de devenir médecin. Il m’a posé une question simple : « Il vous a fallu combien de temps pour devenir cardio-chirurgien ? »

J’ai rapidement fait le calcul : « Depuis mon diplôme de fin de secondaire jusqu’à ce que je perçoive un honoraire pour mon travail de chirurgien, il m’a fallu quatorze années. »

« Oh là là ! a-t-il répondu. C’est trop long pour moi ! »

Alors je lui ai demandé : « Quel âge auras-tu dans quatorze ans si tu ne deviens pas cardio-chirurgien ? »

« Le même, a-t-il répliqué. Le même ! »

Ce jeune homme m’intéressait tout particulièrement. Parfois, je l’accompagnais en voiture pour faire sa livraison matinale de journaux. Au fil des ans, sa foi s’est fortifiée. Il a été un missionnaire puissant. Il a décidé de poursuivre les études auxquelles il avait pensé. D’abord, il a épousé sa bien-aimée au temple. Ensuite, pendant qu’il étudiait la médecine et la chirurgie, ils ont eu quatre merveilleux enfants. Maintenant c’est un cardio-chirurgien totalement accrédité, après une période de formation et d’études intensives qui a duré quatorze ans.

Frères et sœurs, n’ayez pas peur de poursuivre vos buts, et même vos rêves ! Il n’y a pas de raccourci vers l’excellence et la compétence. L’instruction, c’est la différence entre souhaiter aider les gens et être capable de le faire.

Voici une autre question : Quel genre de vie choisirez-vous de mener ?

Vous, jeunes de noble lignage, êtes censés vivre différemment des autres. Vous savez ce qu’a dit Paul au jeune Timothée : « Sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté9. » Choisissez de penser et d’agir différemment des personnes du monde. Choisissez d’avoir l’air différent et voyez quelle influence bénéfique vous allez devenir. Comme sœur Ardeth G. Kapp l’a dit un jour : « Vous ne pouvez pas être un sauveteur si vous ressemblez à tous les autres baigneurs sur la plage10. »

En tant que jeunes de noble lignage, vous avez un excellent départ dans la vie. Mais vous avez également une responsabilité supplémentaire. « Car on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné11. » Une partie de cette demande consiste à être une recrue. Avez-vous déjà considéré que vous êtes une recrue militaire ? Quand vous vous êtes fait baptiser, vous vous êtes de nouveau enrôlés dans l’armée du Seigneur12. Dans la vie prémortelle, vous étiez aux côtés de Jésus-Christ pendant la guerre dans les cieux. Et maintenant le conflit entre les forces du bien et les forces du mal continue ici-bas. Il est réel ! Le conflit dans lequel nous sommes maintenant engagés est encore entre les forces du bien et les forces du mal13. Du côté de Dieu, il y a Jésus-Christ, préordonné pour être le Sauveur du monde14. De l’autre côté, Satan, un rebelle, un destructeur du libre arbitre15.

Le plan de Dieu permet à l’adversaire de vous tenter afin que, maintenant dans ce monde mortel, vous puissiez exercer votre libre arbitre pour choisir le bien plutôt que le mal, pour choisir de vous repentir et pour choisir d’aller à Jésus-Christ, de croire à ses enseignements et de suivre son exemple. Quelle immense responsabilité et quelle immense confiance !

Votre liberté de choisir est clairement expliquée dans le Livre de Mormon : « Les hommes sont libres selon la chair… Ils sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle… ou de choisir la captivité et la mort, selon la captivité et le pouvoir du diable ; car il cherche à rendre tous les hommes malheureux comme lui16. » Que choisirez-vous ?

Un autre verset révèle que « la méchanceté n’a jamais été le bonheur17 ». Beaucoup de jeunes ont essayé de défier cette vérité et ils ont échoué à chaque fois.

Votre liberté d’agir par vous-mêmes est tellement fondamentale pour votre progression et votre bonheur éternels que l’adversaire fournit des efforts extraordinaires pour vous la saper18. Satan est vraiment un incorrigible insomniaque, ce qui signifie qu’il ne dort jamais. Beaucoup d’entre vous ont déjà connu ça !

Voici une autre question : Établirez-vous des priorités pour vous aider à faire vos choix dans la vie ?

Vos choix ne seront pas tous entre le bien et le mal. Beaucoup seront des choix entre deux bonnes options. Toutes les vérités n’ont pas été créées égales, alors vous devrez établir des priorités. Dans votre quête de la connaissance, sachez que la vérité la plus importante que vous puissiez apprendre vient du Seigneur. Dans sa prière d’intercession à son Père, le Sauveur lui-même a confirmé cela. Il a dit : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ19. » En priorité sur tout ce que vous cherchez à apprendre, cherchez à connaître Dieu, votre Père céleste, et son Fils, Jésus-Christ. Apprenez à les connaître et à les aimer, comme je le fais.

Une autre Écriture sur les priorités m’a aidé tout au long de ma vie : « Cherchez premièrement à édifier le royaume de Dieu et à faire régner sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus20. »

Plus que tout au monde, il vous faut faire des choix qui conduisent à la destinée ultime et glorieuse de la vie éternelle. C’est la grande gloire de Dieu pour vous21. Choisissez la vie éternelle comme priorité la plus élevée ! Étudiez les Écritures, comme les sections 76 et 88 de Doctrine et Alliances, afin de mieux comprendre les différentes bénédictions qui attendent les personnes qui choisissent la vie éternelle et celles qui ne la choisissent pas. Choisissez la vie éternelle comme priorité la plus élevée et voyez comment tous les autres choix se mettent en place d’eux-mêmes.

Une autre question : Qui vais-je choisir de fréquenter ?

En tant que jeunes de noble lignage, vous fréquenterez beaucoup de bonnes personnes qui croient aussi en Dieu. Qu’ils soient juifs, catholiques, protestants ou musulmans, les croyants savent que la vérité absolue existe réellement. Dans son précédent message, le président Uchtdorf a mis l’accent sur le fait que le bien et le mal existent réellement et qu’enfreindre sciemment un des commandements de Dieu est vraiment un péché. Les personnes qui croient en Dieu ont également une conscience. Les croyants obéissent volontairement aux lois civiles et divines, même les lois qu’on ne pourrait faire appliquer autrement.

Par votre engagement à obéir au droit civil et aux lois divines, vous vous arrêtez au feu rouge, même s’il n’y a pas d’autre véhicule en vue. En tant qu’enfants de Dieu, vous savez que même si la police ne vous attrape pas, si vous volez, tuez ou commettez l’adultère, ces actes sont mauvais et qu’en définitive Dieu vous en tiendra pour responsable. Vous savez que, quand on ne respecte pas les règles du jeu, les conséquences sont non seulement temporelles mais aussi éternelles.

En avançant sur le chemin de la vie, vous rencontrerez aussi des personnes qui ne croient pas en Dieu. Beaucoup d’entre elles n’ont pas encore trouvé la vérité divine et ne savent pas où la chercher. Mais vous, jeunes de noble lignage, vous allez à leur rescousse. En grand nombre, vous répondez à l’appel de ralliement du prophète de Dieu qui demande davantage de missionnaires. Nous sommes profondément reconnaissants pour chaque missionnaire ! Beaucoup d’entre vous ont déjà fait une mission, d’autres se préparent à partir.

Quand vous fréquentez des incroyants, soyez conscients que quelques-uns parmi eux n’ont peut-être pas votre intérêt à cœur22. Dès que vous faites ce jugement, dès que vous percevez cela, éloignez-vous d’eux rapidement et définitivement23.

Malheureusement, vous rencontrerez des personnes que la recherche désespérée de quelque chose qui leur paraît être le bonheur entraîne sur les pentes glissantes du péché. Méfiez-vous de cette descente vaseuse ! Tout plaisir dans le péché est uniquement éphémère, et les souvenirs qui vous hantent à son sujet sont tachés par une culpabilité lancinante. La déformation pécheresse de l’étreinte divinement conçue pour unir mari et femme n’est qu’une contrefaçon vide. Chaque expérience illégitime est dépouillée de son sens profond et du doux souvenir.

Une question de plus : Choisirez-vous la liberté ou la servitude ?

Nous sommes entourés de forces impies. Vous vivez littéralement en territoire occupé par l’ennemi24. Un fléau de pornographie empoisonnée abonde. Il piège toutes les personnes qui cèdent à sa prise insidieuse.

Ceci était prévu par le Seigneur, qui a dit : « Et je vous montre maintenant un mystère, une chose qui est gardée dans les chambres secrètes pour provoquer, avec le temps, votre destruction, et vous ne le saviez pas25. » Il a donné ce deuxième avertissement : « De plus, je vous dis que l’ennemi complote dans les chambres secrètes contre votre vie26. »

Réfléchissez aux nombreuses personnes qui, dans de nombreuses chambres secrètes, cherchent à détruire votre vie et votre bonheur ! Si, mes frères et sœurs, vous regardez de la pornographie, arrêtez tout de suite ! Arrêtez absolument ! Elle est aussi destructrice que la lèpre, crée une dépendance aussi puissante que la méthamphétamine et est aussi corrosive que la soude caustique.

La tentation de la chair n’est pas nouvelle. L’apôtre Pierre mettait en garde contre ce même piège quand il écrivait :

« Ils amorcent par les convoitises de la chair… ceux qui viennent à peine d’échapper…

« Ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui27. »

Évitez cet esclavage, mes chers frères et sœurs. Si actuellement, vous regardez de la pornographie, arrêtez ! Et arrêtez maintenant ! Demandez l’aide de votre évêque. Personne n’est assez malin pour se montrer tout seul plus fort que l’adversaire une fois qu’il a été empoisonné par la pornographie.

Maintenant, permettez-moi de passer à une autre question importante : Choisirez-vous de suivre le Seigneur ou les philosophies des hommes ?

Par exemple, on entend de tous côtés des gens qui affirment que la terre est dangereusement surpeuplée et que les couples devraient restreindre le nombre de leurs enfants. Est-ce que vous l’avez entendu, cet argument ? Cependant, en 2009, au cours du cinquième congrès mondial des familles, ma femme et moi avons entendu un érudit28 faire une déclaration étonnante lors d’un exposé. Il a dit que si chaque homme, chaque femme et chaque enfant qui vit actuellement sur la planète recevait 1 000 m² de terres, les 6,8 milliards de personnes tiendraient toutes au Brésil, avec encore vingt pour cent du pays inoccupé28. Est-ce qu’il semble que la terre est surpeuplée ?

J’ai vérifié ce calcul. Il est exact. Je vous supplie de croire le Seigneur, qui a dit : « La terre est pleine, et il y a assez, et même en réserve29. »

Une autre réalité est que vous vivez à une époque où le chômage est élevé et les marchés financiers dans le monde entier sont tendus. La solution du monde est encore de regarder des alternatives au plan de Dieu. Mais nous savons que des mariages et des familles fortes aident en fait l’économie à prospérer. Et nous ne sommes pas les seuls à avoir ces sentiments.

Le spécialiste Patrick F. Fagan30 a écrit : « La pierre angulaire indispensable sur laquelle repose les fortunes de l’économie [est] le foyer de parents mariés, surtout si les enfants sont nombreux et que la famille va à l’église chaque semaine…

« Chaque mariage crée un nouveau ménage, une unité économique indépendante qui génère un revenu, des dépenses, des économies et des investissements31. »

Le docteur Fagan a ajouté que la « mère au foyer mariée exerce une influence beaucoup plus profonde sur l’économie que le mari sur le lieu de travail… Pendant que le mari contribue à l’économie actuelle, la mère contribue à l’économie actuelle et future32. »

Le rapport du docteur Fagan confirme les concepts exprimés il y a des années par la Première Présidence et les douze apôtres dans la déclaration au monde sur la famille. J’espère que chacun de vous en possède un exemplaire. Étudiez-la attentivement. Tandis que la famille est attaquée dans le monde entier, les vérités de la déclaration sur la famille vous fortifieront.

Vous, jeunes merveilleux de noble lignage, vous devez comprendre la grande portée des conséquences de l’escarmouche actuelle de la société sur la définition même du mariage. Le débat actuel pose la question de savoir si deux personnes du même sexe peuvent se marier. Si vous vous posez une question sur la position de l’Église sur ce problème important, ou sur n’importe quel autre, méditez sur le sujet en vous aidant de la prière, puis écoutez les messages prophétiques de cette prochaine conférence générale d’octobre de l’Église. Ces discours inspirés, plus l’inspiration du Saint-Esprit, vous apporteront une compréhension plus grande et plus fidèle à la vérité.

Le débat sur le mariage n’est qu’une des nombreuses controverses auxquelles vous serez confrontés à l’avenir. Devant les voix stridentes de l’adversaire, vous, jeunes de noble lignage, choisirez de vous tenir aux côtés du Seigneur et de sa vérité. Souvenez-vous des paroles du cantique suivant. Répétez-les. Apprenez-les par cœur. Ce cantique parle de vous :

Vas-tu faiblir, ô jeunesse,
Ne plus défendre ta foi,
Lorsque l’ennemi t’oppresse,
Craindre et plier sous sa loi ? Non !
Tous bien ancrés dans la foi de nos pères,
Suivons la voie de ces martyrs, nos frères.
Bras, force et cœur
de même ardeur,
Dieu nous aidant, nous serons vainqueurs33.

L’apôtre Paul a prophétisé au sujet de la terrible situation de notre époque. Sa description ressemble au journal de 20 heures. Écoutez !

« Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

« Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,

« insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,

« traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant leur plaisir plus que Dieu,

« Ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là34. »

C’est la fin de son avertissement.

La vision précise de Paul de la dévastation spirituelle de notre époque est suivie de sa conclusion rassurante, nous disant comment rester en sécurité : « Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ35. »

À son conseil, j’ajouterais le mien : Continuez à étudier les Écritures. Continuez à ce qui édifie votre foi en Jésus-Christ. Et ensuite, remarquez les choix sages vers lesquels vous êtes naturellement attirés.

Votre foi en Jésus-Christ et en son Évangile vous donnera le courage de vous marier et de faire venir des enfants dans votre foyer pendant que vous êtes jeunes et capables de les avoir. Quand vous aurez mon âge, vous chérirez vos enfants, vos petits-enfants et leurs enfants au-delà de toute gloire ou fortune qui autrement aurait pu être vôtre.

Maintenant, voici une question à laquelle je prie que vous réfléchissiez quotidiennement : Comment allez-vous vous préparer pour votre entretien personnel avec le Sauveur ?

Vous, jeunes de noble lignage, n’êtes pas encore parfaits. Aucun de nous ne l’est. Alors, comme le reste d’entre nous, vous êtes très reconnaissants de l’expiation du Sauveur, qui permet le pardon complet si vous vous repentez véritablement. Vous savez aussi que votre séjour dans la condition mortelle est relativement bref. (Et plus on prend de l’âge, plus on s’en rend compte.) Un jour, chacun de vous passera de cette frêle existence à l’autre monde.

Le jour de jugement attend chacun de nous. Je ne sais pas si le portail céleste est nacré ou pas, mais je sais, comme le savent tous ceux qui ont étudié le Livre de Mormon, que « le gardien de la porte est le Saint d’Israël, et [qu’]il n’y emploie aucun serviteur… car Seigneur Dieu est son nom36 ». Oui, chacun d’entre nous aura un entretien personnel avec Jésus-Christ.

Chaque jour passé sur terre vous donne le temps et l’occasion de préparer cet entretien. Veuillez prendre conscience de ceci : quand vous choisissez de vivre du côté du Seigneur, vous n’êtes jamais seuls. Dieu vous a donné accès à son aide pendant que vous avancez sur le sentier périlleux de la condition mortelle. Si vous déversez diligemment et sincèrement votre cœur à Dieu en prières quotidiennes, il enverra ses anges pour vous aider37. Il vous a donné le Saint-Esprit pour être à vos côtés si vous menez une vie digne. Il vous a donné les Écritures afin que vous vous fassiez un vrai festin des paroles de Jésus-Christ38. Il vous a donné les paroles des prophètes vivants à écouter.

Il vous a donné l’occasion de recevoir une bénédiction patriarcale. Elle vous donnera une compréhension de votre relation avec Abraham, Isaac et Jacob et l’alliance faite avec eux pour leur postérité. Votre bénédiction patriarcale vous donne aussi un aperçu de votre potentiel dans cette vie ici-bas et dans l’au-delà. Chacune de ces choses et d’autres aides divines vous permettront de bien choisir afin que vous puissiez vous faire une joie de rencontrer votre Sauveur face à face.

Ma dernière question : En qui placerez-vous votre confiance ?

Vous, jeunes de noble lignage, savez que Dieu est votre Père. Il vous aime. Il veut que vous soyez heureux. Placez votre confiance en lui39. Gardez votre attention rivée sur son saint temple. Soyez dignes de recevoir votre dotation et votre scellement. Restez fidèles à ces alliances, et retournez fréquemment au temple. Souvenez-vous que votre but le plus élevé est d’obtenir la plus grande de toutes les bénédictions de Dieu, celle de la vie éternelle40. Les ordonnances du temple sont indispensables à cette bénédiction41.

Je vous invite à étudier, à l’aide de la prière, la déclaration scripturaire de votre identité personnelle, de votre objectif et de votre bénédiction, telle qu’elle est indiquée dans la section 86 de Doctrine et Alliances. C’est de vous qu’on parle ! Écoutez !

« C’est pourquoi, ainsi vous dit le Seigneur [à vous jeunes de noble lignage], à vous en qui la prêtrise est perpétuée à travers la lignée de vos pères—

« car vous êtes héritiers légitimes, selon la chair, et avez été cachés au monde avec le Christ, en Dieu—

« c’est pourquoi, votre vie et la prêtrise sont restées et doivent demeurer par vous et votre lignée jusqu’au rétablissement de tout ce qui a été dit par la bouche de tous les saints prophètes depuis le commencement du monde.

« C’est pourquoi, vous êtes bénis si vous persévérez dans ma bonté, étant une lumière pour les Gentils et, par cette prêtrise, des sauveurs pour mon peuple d’Israël42. »

Oui, vous êtes véritablement des jeunes de noble lignage, créés à l’image de Dieu. Vous êtes les héritiers légitimes, qui doivent être testés et éprouvés. Vous pouvez choisir d’être une lumière pour le monde, pour aider à sauver les enfants de Dieu, pour avoir de la joie et pour gagner un jour la bénédiction de la vie éternelle.

Pour vous aider dans ces choix décisifs qui sont devant vous, j’aimerais vous donner une bénédiction. En vertu des clés du saint apostolat dont je suis investi, je vous bénis pour que vous vous fassiez un festin des paroles de Jésus-Christ et mettiez ses enseignements en pratique dans votre vie. Je vous bénis pour que vous ayez le pouvoir de vivre comme il voudrait que vous viviez et que, grâce à votre exemple de justice, vous deveniez un modèle digne d’un membre de l’Église qui porte son saint nom. Je vous bénis pour que vous ayez du succès dans vos études et dans votre métier, dans le but de rendre des services de qualité à vos semblables. Je vous bénis pour que vous ayez la santé et la force nécessaires pour réaliser la destinée divine que Dieu a en réserve pour chacun de vous, que sa volonté puisse être faite par vous et par votre intermédiaire.

C’est la bénédiction que je vous fais et je rends témoignage que Dieu vit ! Jésus est le Christ. Cette Église est la sienne. Il la dirige par l’intermédiaire de ses prophètes et de ses apôtres. Nous aimons et soutenons Thomas S. Monson comme président de l’Église du Seigneur aujourd’hui. Je vous laisse ce témoignage et cette bénédiction, mes chers frères et sœurs, et j’exprime sincèrement mon amour pour chacun de vous, au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.

© 2013 Intellectual Reserve, Inc. Tous droits réservés. Approbation de l’anglais : 1/13. Approbation de la traduction : 1/13. Traduction de Youth of Noble Birthright: Que choisirez-vous ? French. PD50048932 140

Montrer les références

    Notes

  1.  

    1. Voir « Carry On », Hymns, n° 255 (« En avant ! », Cantiques, n° 165).

  2.  

    2. Voir Actes 3:25 ; voir aussi 1 Néphi 15:18 ; 3 Néphi 20:25.

  3.  

    3. Voir « Hope of Israel », Hymns, n° 259 (« Ô vaillants guerriers d’Israël », Cantiques, n° 169).

  4.  

    4. Voir Alma 13:2–3.

  5.  

    5. Voir Doctrine et Alliances 132:63.

  6.  

    6. « Sachez que chacun peut choisir », Cantiques, n° 155.

  7.  

    7. Voir Doctrine et Alliances 93:36.

  8.  

    8. Voir Doctrine et Alliances 130:18–19.

  9.  

    9.  1 Timothée 4:12  ; voir aussi Hébreux 13:7.

  10.  

    10. Ardeth Greene Kapp, A Walk With Faith, 1987, p. 97.

  11.  

    11.  Doctrine et Alliances 82:3  ; voir aussi Luc 12:48.

  12.  

    12. Voir « Nous voici tous enrôlés », Cantiques, n° 161.

  13.  

    13. Voir Apocalypse 12:7–9 ; Doctrine et Alliances 29:40–41.

  14.  

    14. Voir 1 Néphi 10:4.

  15.  

    15. Voir Moïse 4:3. Les Écritures parlent de libre arbitre moral (voir Doctrine et Alliances 101:78).

  16.  

    16.  2 Néphi 2:27.

  17.  

    17.  Alma 41:10.

  18.  

    18. Voir 2 Néphi 10:23.

  19.  

    19.  Jean 17:3.

  20.  

    20. Traduction de Joseph Smith, Matthieu 6:38.

  21.  

    21. Voir Doctrine et Alliances 14:7 ; Moïse 1:39.

  22.  

    22. Voir Doctrine et Alliances 1:16 ; 89:4.

  23.  

    23. Voir 1 Timothée 6:5–6, 11.

  24.  

    24. Voir Boyd K. Packer, « Conseils aux jeunes », Le Liahona, novembre 2011, p. 18.

  25.  

    25.  Doctrine et Alliances 38:13.

  26.  

    26.  Doctrine et Alliances 38:28.

  27.  

    27.  2 Pierre 2:18–19.

  28.  

    28. Voir Don Feder, « The Perpetual-Crisis Machine of the Apocalyptic Left », donfeder.com/articles/1002chickenLittle.htm.

  29.  

    29.  Doctrine et Alliances 104:17.

  30.  

    30. Le docteur Patrick F. Fagan est un chercheur expérimenté du conseil sur la recherche familiale et il dirige l’institut de recherche sur le mariage et la religion, à Washington.

  31.  

    31. Patrick F. Fagan, « The Family GDP : How Marriage and Fertility Drive the Economy », The Family in America, vol. 24, n° 2, printemps 2010, p. 136.

  32.  

    32. Patrick F. Fagan, « The Family GDP », p. 142.

  33.  

    33. « Vas-tu faiblir, ô jeunesse », Cantiques, n° 164.

  34.  

    34.  2 Timothée 3:1–5.

  35.  

    35.  2 Timothée 3:15.

  36.  

    36.  2 Néphi 9:41.

  37.  

    37. Voir Doctrine et Alliances 84:88.

  38.  

    38. Voir 2 Néphi 9:51 ; 32:3.

  39.  

    39. Voir 2 Néphi 4:34 ; 28:31.

  40.  

    40. Voir Doctrine et Alliances 14:7.

  41.  

    41. Voir Doctrine et Alliances 131:1–3.

  42.  

    42.  Doctrine et Alliances 86:8–11  ; italiques ajoutés.