Ai je vu la main de Dieu dans ma vie ?

Sœur Susan Bednar

Veillée du DEE pour les jeunes adultes, le 3 mars 2013, à l’université du Texas à Arlington

En parcourant le monde avec mon mari, je m’attriste de découvrir que plusieurs jeunes adultes ont le sentiment d’être seuls et n’ont pas la pleine assurance que le Seigneur les connaît personnellement ou les aime. J’ai prié au sujet des principes que je pourrais souligner ce soir et qui vous aideraient à savoir que le Seigneur vous connaît et vous aime. Je prie pour que l’Esprit m’aide à donner ce message.

Je vais employer les paroles d’un cantique du séminaire pour structurer mon discours :

Nous devons avoir des oreilles pour entendre la parole du Seigneur,
Et des yeux pour voir son plan,
Des pieds pour suivre son chemin,
Et un cœur pour comprendre.
(Stephen K. Jones, « Hearts that Understand », Hold to the Rod Songbook, 1988, p. 20)

Des oreilles pour entendre la parole du Seigneur

Premièrement, nous devons avoir des oreilles pour entendre la parole du Seigneur. Nous pouvons entendre la voix du Seigneur en étudiant les Écritures (voir D&A 18:36). Lorsque j’avais votre âge, Spencer W. Kimball était le Président de l’Église. Une de ses citations m’a guidée tout au long de ma vie. Il a dit : « Je constate, lorsque j’en prends à mon aise dans mes rapports avec la Divinité et lorsqu’il semble qu’aucune oreille divine n’écoute et qu’aucune voix divine ne parle, que je suis loin, très loin. Si je me plonge dans les Écritures, la distance se réduit et la spiritualité revient » (Enseignements des présidents de l’Église : Spencer W. Kimball, 2006, p. 75).

Je témoigne que, si nous avons des oreilles pour entendre la parole du Seigneur, nous ressentirons son amour tandis qu’il nous parle au travers des Écritures.

Des yeux pour voir son plan

Deuxièmement, nous devons avoir des yeux pour voir son plan. Un jour, je pensais à une ancienne missionnaire que je connaissais lorsque, à ma surprise, j’ai reçu un courriel de sa part. Elle me confiait qu’elle avait senti que le Seigneur avait accompli des miracles par son intermédiaire dans le champ de la mission, mais que, depuis son retour, elle se demandait parfois s’il se préoccupait vraiment d’elle.

En réponse, je lui ai fait part de conseils importants que frère Henry B. Eyring avait donnés aux étudiants de BYU–Idaho. Il a dit : « Je vous bénis afin que vous puissiez quotidiennement voir la main de Dieu dans votre vie, si vous le demandez en prière chaque jour. Cela vous sera manifesté. Afin que vous puissiez voir qu’il vous dirige, vous guide, vous édifie et vous connait » (« A Steady, Upward Course », [Brigham Young University–Idaho Devotional, 18 sept. 2001], web.byui.edu/devotionalsandspeeches).

Je lui ai alors expliqué que je priais quotidiennement pour avoir cette bénédiction et que j’avais vu la main de Dieu tendue vers moi pour me toucher par le courriel plein d’attention qu’elle m’avait envoyé. Je lui ai assuré que notre Père céleste ferait de même pour elle.

Je témoigne qu’en priant pour avoir des yeux pour voir son plan, nous prendrons conscience de l’implication de Dieu dans notre vie et saurons qu’il nous connaît.

Des pieds pour suivre son chemin

Troisièmement, nos pieds doivent suivre son chemin. Beaucoup de jeunes adultes sont désabusés, abattus et découragés parce que les événements dont ils croyaient qu’ils arriveraient dans leur vie ne se sont pas encore produits. Certains font l’erreur de croire que si Dieu ne leur a pas donné le bonheur ou les bénédictions qu’ils espéraient ou qu’ils croyaient mériter, c’est qu’il ne se soucie pas d’eux. Pour montrer leur mécontentement à Dieu, certains perdent la foi, n’honorent pas leurs alliances, mettent leur confiance dans les plaisirs du monde et ne comptent plus sur Dieu mais sur eux-mêmes. Au lieu de suivre le chemin de la justice, leurs pieds se détournent du chemin de l’Évangile, s’éloignent et se perdent. Nous connaissons tous quelqu’un qui s’est détourné du chemin. Nous pouvons ressentir l’amour de Dieu dans notre vie lorsque nous voyons la réaction positive de nombreuses personnes quand nous tendons la main pour servir et secourir.

Le chemin du Seigneur est clairement tracé par les enseignements des prophètes, voyants et révélateurs. Le mois prochain se tiendra la conférence générale. Je témoigne que, si nous recherchons dans la prière une question ou une préoccupation personnelle à emporter à la conférence générale, le Seigneur nous répondra par l’intermédiaire des messages de ses oints. Nous ressentirons son amour et sa sollicitude, notre courage augmentera et nos pieds seront affermis pour suivre son chemin dorénavant et à jamais.

Un cœur pour comprendre

Quatrièmement, il nous faut un cœur pour comprendre le don de l’expiation de Jésus-Christ. Frère Bednar a enseigné : « C’est une chose de savoir que Jésus-Christ est venu sur terre afin de mourir pour nous. Cela est essentiel et c’est le fondement de la doctrine du Christ. Mais nous devons aussi nous rendre compte qu’au travers de son expiation et par le pouvoir du Saint-Esprit, le Seigneur désire vivre en nous, non seulement pour nous guider, mais aussi pour nous donner du pouvoir » (« L’Expiation et le voyage de la condition mortelle », Le Liahona, avril 2012, p. 14).

L’expiation de Jésus-Christ nous réconforte individuellement et nous donne une preuve puissante de l’amour de Dieu pour nous. Elle nous donne la force de faire des choses difficiles, que nous ne pensons pas être capables de faire. Elle nous aide à tenir bon lorsque nous ne comprenons pas la volonté de Dieu et son calendrier dans notre vie. Je témoigne que Dieu vit, et que nous ressentirons son amour et saurons qu’il nous connaît si nous consacrons notre cœur à comprendre plus complètement les bénédictions de l’expiation de son Fils, Jésus-Christ.

Nous devons avoir des oreilles pour entendre la parole du Seigneur,
Et des yeux pour voir son plan,
Des pieds pour suivre son chemin,
Et un cœur pour comprendre.
(« Hearts that Understand »)

Au nom de Jésus-Christ. Amen.

© 2013 by Intellectual Reserve, Inc. Tous droits réservés. Approbation de l’anglais : 8/12. Approbation de la traduction : 8/12. Traduction de Ai-je vu la main de Dieu dans ma vie ? French. PD50045417 140