Parents et dirigeants

Des dirigeants et des jeunes gens de la prêtrise d’Aaron du monde entier racontent leurs expériences de dirigeants.

Racontez votre histoire en vue de sa possible mise sur le site.


Évêque impliqué dans Mon devoir envers Dieu

Jerry May, président des Jeunes Gens de la première paroisse de Monument Park, dit que leur paroisse a commencé à mettre en œuvre le nouveau programme de Mon devoir envers Dieu en tenant une réunion spéciale destinée aux détenteurs de la Prêtrise d’Aaron et à leurs parents. Cette réunion a eu lieu un mercredi soir, pendant le déroulement habituel de l’activité d’échange/scoutisme. « Nous avons préparé la réunion en commandant suffisamment de livrets Mon devoir envers Dieu et Jeunes, soyez forts pour que chaque jeune homme et ses parents puisse avoir son exemplaire personnel. Nous avons étiqueté l’exemplaire familial (par exemple : « La famille Smith »). Nous avons incité les parents à garder les deux livrets à portée de main et à s’y référer souvent en soirée familiale et lors des entretiens personnels avec leurs fils. »

Les dirigeants de la première paroisse de Monument Park ont présenté la nouvelle vidéo du Devoir envers Dieu, suivie de brefs commentaires de la présidence des Jeunes Gens, y compris du secrétaire, qui ont parlé de la façon de suivre efficacement les progrès tout en évitant de réduire le programme à une « liste de contrôle ». Le chef scout de la paroisse a parlé de la pertinence du scoutisme et de la façon dont les parents peuvent et doivent incorporer le scoutisme et le Devoir envers Dieu, en évitant l’attitude consistant à choisir un programme à l’exclusion de l’autre. L’évêque Robinson a conclu la présentation en faisant une promesse spéciale aux jeunes gens. Il s’est engagé envers eux à suivre le nouveau programme du Devoir envers Dieu, en faisant rapport à son propre père âgé. Il a témoigné qu’il savait qu’il se rapprocherait de son père terrestre et de son Père céleste en suivant le programme .

La première paroisse de Monument Park fait un suivi à l’aide d’échanges fréquents lors des réunions de collège dominicales. Chaque classe commence par une « minute du Devoir envers Dieu » au cours de laquelle on demande à chaque détenteur de la Prêtrise d’Aaron, ainsi qu’à l’évêque, de présenter ses activités hebdomadaires en relation avec le programme. Frère May dit : « C’est le moment que nous choisissons pour souligner que nous ‘apprenons, agissons et partageons’. »

—Jerry May, Salt Lake City (Utah)


Utiliser Prêchez mon Évangile pour instruire les Jeunes Gens

Je suis évêque de la paroisse de Angel Crossing dans le pieu Sud de Layton, Utah, depuis un peu plus de cinq ans. Peu après mon appel, on nous a présenté le manuel Prêchez mon Évangile (PMÉ). À cette époque-là, notre paroisse n’avait pas beaucoup de jeunes gens, mais j’ai décidé d’utiliser PMÉ comme programme d’instruction pour le premier dimanche de chaque mois. Je sentais que si nous pouvions préparer les jeunes gens de notre paroisse à aller en mission en étudiant Prêchez mon Évangile et en échangeant des expériences de service missionnaire, ces jeunes gens seraient beaucoup mieux préparés à être efficaces dès le début de leur mission, plutôt que de passer les six premiers mois à s’efforcer d’apprendre le contenu de PMÉ.

Chaque dimanche de jeûne, nous rassemblons les jeunes gens et nous leur enseignons les principes qui se trouvent dans PMÉ. Chaque membre de l’épiscopat instruit les jeunes à tour de rôle. Nous nous concentrons sur l’enseignement du plan du salut, le Rétablissement de l’Évangile et l’apostasie.

Après cette présentation, nous scindons les jeunes gens selon leur âge : le prêtre le plus âgé et le plus expérimenté avec le diacre le plus jeune. Nous leur attribuons un concept à lire et avec lequel se familiariser. Pendant ce temps, nous incitons l’équipe à étudier la documentation, à décider qui va enseigner quelle partie du concept, à étudier la méthode d’engagement, à déterminer comment ils utiliseront leurs Écritures et comment rendre témoignage.

Une fois scindés et occupés à étudier le concept, nous désignons l’un de nos dirigeants des Jeunes Gens ou membres de l’épiscopat pour représenter « l’ami de l’Église ». Les jeunes gens doivent enseigner le dirigeant comme s’il était un ami de l’Église. Pendant ce dialogue, l’ami de l’Église peut poser des questions ou présenter des arguments pouvant être une entrave pour les jeunes gens. Nous veillons à ce qu’il y ait une bonne atmosphère.

À la fin du jeu de rôle, nous demandons au dirigeant de poser deux questions à chacun des jeunes gens : « Qu’avez-vous bien fait ? » et « Que feriez-vous différemment la prochaine fois ? » Nous discutons de cela avec chaque équipe, puis nous faisons rapport en groupe concernant ce qui a bien été et ce que chaque garçon a appris. Ce chapitre de PMÉ peut prendre presque deux ans à terminer, mais cela permet d’étudier et d’enseigner des discussions et des concepts en relation avec l’Évangile.

Quelques-uns des jeunes gens qui ont suivi ce processus sont maintenant rentrés de mission. Ils disent toujours combien ils sont reconnaissants que nous ayons entrepris d’enseigner PMÉ avant qu’ils aillent au Centre de formation des missionnaires.

Après avoir terminé la leçon, nous nous rassemblons autour de la table et nous nous agenouillons en prière. Quelle que soit la personne qui fait la prière, elle se souvient toujours de prier nommément pour les jeunes gens de notre paroisse qui sont dans le champ de la mission. Nous espérons que chaque jeune homme, lorsqu’il ira en mission, saura qu’à la fin de chaque réunion de prêtrise, le groupe de la Prêtrise d’Aaron que nous sommes priera pour son succès et sa sécurité.

— Mark McCashland, Layton (Utah)