Messages des dirigeants

Messages des dirigeants généraux de l’Église pour aider les présidences de collèges d’anciens ainsi que les chefs de groupes de grands prêtres et leurs assistants dans leur appel sacré.


  • Le pouvoir de la prêtrise

    « La prêtrise n’a pas la force qu’elle devrait avoir et ne l’aura pas tant que le pouvoir de la prêtrise ne sera pas fermement implanté dans les familles comme il devrait l’être » (Boyd K. Packer, Le Liahona de mai 2010, p. 6-10). Lisez l’intégralité du discours de conférence du président Packer sur le pouvoir de la prêtrise.

  • Programme de base d’unité – Adaptation aux besoins locaux

    L. Tom Perry a donné des conseils extrêmement utile lors de la réunion de formation mondiale des dirigeants de janvier 2003 : « La clé pour organiser une branche, un district, une paroisse ou un pieu, c’est de connaître les membres, leurs capacités, leurs besoins, et d’établir un programme en fonction du nombre de dirigeants disponibles et des besoins des membres. . . . Dans tout ce que vous faites, sachez que « plus grand » n’est pas nécessairement « mieux ». N’avancez pas plus vite que la taille et la maturité de votre unité le permettent. Préservez la force des membres de votre unité » (formation mondiale des dirigeants, 11 janvier 2003, p. 10).

  • Élevez-vous jusqu’à votre appel

    « Vous êtes appelé à représenter le Sauveur. Votre voix pour témoigner devient semblable à la sienne, vos mains pour élever autrui semblables aux siennes. Son œuvre consiste à donner en bénédiction aux enfants d’esprit de son Père la possibilité de choisir la vie éternelle. Votre appel consiste donc à bénir autrui. Cela sera vrai même dans les tâches les plus ordinaires qui vous seront confiées et à des moments où vous ferez des choses apparemment sans lien avec votre appel. Rien que votre manière de sourire ou d’offrir votre aide à quelqu’un peut édifier sa foi. » (« Élevez-vous jusqu’à votre appel » Henry B. Eyring, Le Liahona novembre 2002, p. 76). Lisez le discours complet de conférence générale du président Eyring qui a pour thème le fait de s’élever jusqu’à son appel.