Foire aux questions



Appels

Présidence de la Société de Secours de paroisse

  • À quelle fréquence une présidente de Société de Secours doit-elle tenir une réunion de présidence ? Voir Manuel 2, 9.3.2.
  • Pourquoi la présidence se réunit-elle ? Voir Manuel 2, 9.3.2.
  • Qu’est-ce que les conseillères sont appelées à faire ? Voir Manuel 2, 9.2.2.
  • Qui forme et apporte un soutien continu à la présidence de la Société de Secours de paroisse ? Voir Manuel 2, 9.8.2 et 15.4.1.

Secrétaire de la Société de Secours de paroisse

  • La secrétaire dirige-t-elle les réunions de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.2.2 et 9.2.3.
  • Quel est le rôle de la secrétaire ? Voir Manuel 2, 9.2.3.

Consultantes des Jeunes Adultes Seules

  • Qui donne les instructions à la consultante des jeunes adultes seules de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.2.5, 9.7.2, 16.2 et 16.3.3.

Comités

  • Les sœurs qui font partie de comités sont-elles appelées et mises à part par un membre de l’épiscopat ? Voir Manuel 2, 9.2.5.

Directrices de la musique et pianistes de la Société de Secours

Direction de la Société de Secours de pieu

  • Quelles sont les responsabilités de la présidence de la Société de Secours de pieu ? Voir Manuel 2, 9.8.2 et 15.4.1. Voir aussi Manuel 2, 5.2.9.
  • Qui forme la présidence de Société de Secours de pieu ? Voir Manuel 2, 9.8.1.
    • Elle est formée par le président de pieu à partir des instructions du Manuel 2 : Administration de l’Église. Vous pouvez aussi trouver des renseignements supplémentaires pour la formation sur le site reliefsociety.lds.org.

Sœurs travaillant dans d’autres auxiliaires

  • Les sœurs qui travaillent dans d’autres auxiliaires peuvent-elles enseigner des leçons à la Société de Secours et se voir confier des tâches pour rendre des services compatissants ? Voir Manuel 2, 9.1.4.

Conseils

Comment puis-je me préparer efficacement pour participer à un conseil avec les dirigeants de la prêtrise ? Voir Manuel 2, 9.3.1 et 4.6.1.


Règles vestimentaires

Comment pouvons-nous inciter nos sœurs à s’habiller plus pudiquement et plus convenablement pour aller à l’église et au temple ? Voir Manuel 2, 9.10.2.

Consultez Jeunes, soyez forts, qui définit les règles vestimentaires pour les membres de l’Église. Vous pouvez aussi consulter les discours et les articles cités ci-dessous :


Services d’aide à la famille

Où trouver de l’aide pour ceux qui ont des problèmes familiaux ? Voir Manuel 2, 10.12.4.

  • Dans cette vie, personne n’est à l’abri des difficultés. Lorsque des problèmes sociaux ou émotionnels surviennent, une aide est disponible. Conseillez aux sœurs qui rencontrent les difficultés suivantes et à leur famille de voir leur évêque, qui peut les mettre en contact avec des professionnels de LDS Family Services (services SDJ d’aide à la famille).

Counseling and Resources (Conseils et documentation)
fournit des renseignements sur des organismes de conseil et propose une bibliothèque contenant de nombreux articles traitant des difficultés sociales, émotionnelles et spirituelles.

Birth Parents (Parents biologiques)
Aide aux parents biologiques, notamment les filles-mères et les autres personnes confrontées à une grossesse non désirée.

Adoptive couples (Couples adoptifs)
Aide pour les couples souhaitant adopter.

Addiction Recovery Program (Programme de traitement de la dépendance)
LDS Family Services parrainent des réunions de soutien au traitement de la dépendance afin d’aider les personnes qui désirent s’en libérer et connaître une vie meilleure par le biais de relations fondées sur l’Évangile.

How to contact LDS Family Services (Comment prendre contact avec les services SDJ d’aide à la famille)
Liste des toutes les agences LDS Family Services aux États-Unis, au Canada et dans le reste du monde.


Finances

Avons-nous un budget pour les réunions de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 13.2.8 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Peut-on demander aux sœurs de payer des fournitures pour des réunions de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 13.2.8 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Peut-on demander aux sœurs d’apporter de la nourriture pour des réunions de la Société de Secours en semaine ? Voir Manuel 2, 13.2.8 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.


Histoire - Filles dans mon royaume

Pourquoi Filles dans mon royaume : l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours a-t-il été écrit ?

  • « En reconnaissance des bénédictions apportées par la Société de Secours dans la vie des membres de l’Église, nous avons donné des instructions pour préparer Filles dans mon royaume : l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours » (« Un message de la Première Présidence », Filles dans mon royaume, p. ix).

Pourquoi étudier l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours ?

  • « L’histoire de la Société de Secours enseigne l’identité divine et la valeur infinie des filles de Dieu… En étudiant cette histoire, les saints des derniers jours pourront voir que notre Père céleste connaît ses filles, qu’il les aime, qu’il leur a confié des responsabilités sacrées » (Filles dans mon royaume, p. xii).
  • « En prenant exemple sur ceux qui nous ont précédés, nous pouvons surmonter les difficultés de notre époque et… aider à édifier le royaume de Dieu dans le monde entier et dans notre foyer » (Filles dans mon royaume, p. 181).

Comment puis-je utiliser ce livre d’histoire ?

L’influence du livre d’histoire doit se ressentir au-delà des réunions de la Société de Secours. (Voir la section « Pour les lecteurs » du site daughter-in-my-kingdom.lds.org.) Réfléchissez à ce qui suit :

  • Les familles peuvent étudier les exemples et les enseignements du livre et en discuter ensemble. 
  • Les familles peuvent utiliser le livre comme documentation pour les soirées familiales.
  • L’histoire peut servir de référence dans un discours ou une leçon.
  • Chaque personne peut s’y reporter pour enrichir son étude personnelle.
  • Les sœurs de la Société de Secours peuvent parler à leurs amies du livre et des principes qu’elles en retirent.
  • Ce livre peut être une source d’aide pour les visites d’enseignement et l’enseignement au foyer.
  • Les histoires et les exemples peuvent aider les sœurs à se fixer des priorités.
  • Les principes qui y sont exposés peuvent guider les sœurs dans la rédaction de leur histoire personnelle.
  • Le livre peut être une source d’aide pour préparer les jeunes filles à entrer à la Société de Secours et à y œuvrer.
  • Il peut aussi aider les jeunes gens et les jeunes filles qui se préparent à partir en mission.

Comment utiliser le livre d’histoire pour se fixer des priorités spirituelles ?

  • « Les enseignements, les histoires et les exemples contenus dans ce livre peuvent aider les sœurs à se fixer des priorités et instaurer des habitudes qui les aideront à faire grandir leur foi et leur justice, à fortifier leur famille et leur foyer et à rechercher les gens dans le besoin pour les aider » (Filles dans mon royaume, p. xiii).

Que puis-je faire pour contribuer à l’histoire de la Société de Secours ?

  • En tant que fille de Dieu, par vos paroles et vos actes, vous continuerez à enrichir l’histoire de la Société de Secours. Vous pouvez noter les exemples et les enseignements qui vous touchent particulièrement, à mesure que vous les découvrez. (Voir la section « Pour les lecteurs » du site daughter-in-my-kingdom.lds.org.)

Est-il pertinent de puiser dans le livre d’histoire le message d’une visite d’enseignement ?

  • Les histoires et les exemples tirés de Filles dans mon royaume peuvent être une source d’aide pour les visites d’enseignement et l’enseignement au foyer.

Questions que peuvent poser les instructrices visiteuses

Les questions du genre de celles qui suivent peuvent donner aux instructrices visiteuses des occasions d’apporter du réconfort, de donner l’enseignement de l’Évangile qui convient et de fournir un service utile :

  • Quels problèmes ou soucis avez-vous ?
  • Qu’avez-vous comme questions sur l’Évangile ou sur l’Église ?
  • Voulez-vous que nous vous aidions pour _______ ?

En posant ce genre de question, les instructrices visiteuses doivent proposer leur aide d’une façon pratique, comme s’occuper des enfants pendant un peu de temps, aider aux tâches ménagères ou aller faire les courses. C’est moins efficace de dire : « Appelez-nous si vous avez besoin de quelque chose. » (Voir Filles dans mon royaume, p. 88.)

Comment les instructrices visiteuses aiment une sœur, veillent sur elle et la fortifient

  • Elles prient chaque jour pour elle et sa famille.
  • Elles recherchent l’inspiration pour la connaître, ainsi que sa famille.
  • Elles la visitent régulièrement pour savoir comment elle va, pour la réconforter et la fortifier.
  • Elles restent en contact fréquent par des visites, des appels téléphoniques, des lettres, des courriels, des textos et de simples actes de gentillesse.
  • Elles lui disent bonjour aux réunions de l’Église.
  • Elles l’aident en cas d’urgence, de maladie ou d’autres besoins urgents.
  • Elles lui enseignent l’Évangile à partir des Écritures et des messages des visites d’enseignement.
  • Elles l’inspirent en lui montrant le bon exemple.
  • Elles font rapport à une dirigeante de la Société de Secours de leur service et de la situation spirituelle et temporelle de la sœur au moins une fois par mois.
  • Elles signalent immédiatement les problèmes urgents à la présidente de la Société de Secours de paroisse ou de branche.

(Voir Filles dans mon royaume, p. 88).

Qui a écrit le livre d’histoire ?

  • En 1996, Lucile Tate et Elaine R. Harris ont été appelées et mises à part pour compiler l’histoire non publiée de la Société de Secours. Leur travail a été conservé comme documentation dans les archives de l’Église et a servi de base pour Filles dans mon royaume. Susan W. Tanner a été mise à part en 2009 pour rédiger la première histoire générale de la Société de Secours pour l’Église tout entière. Les autres rédacteurs, collaborateurs et historiens sont identifiés par les références à leurs œuvres dans la section « Notes » à la fin du livre. (Voir Filles dans mon royaume, p. xiv, 204-211.)

Le livre Filles dans mon royaume : l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours est-il présenté dans l’ordre chronologique ?

  • « Ce livre n’est pas une histoire chronologique, il n’essaie pas de fournir une vision exhaustive de tout ce que la Société de Secours a accompli. Il donne un aperçu historique de la grande portée de l’œuvre de la Société de Secours. Par des récits historiques, des expériences personnelles, des Écritures ainsi que des paroles de prophètes modernes et de dirigeantes de la Société de Secours, il nous enseigne quelles sont les responsabilités et les possibilités données aux saintes des derniers jours dans le plan du bonheur de notre Père céleste » (Filles dans mon royaume, p. xii).

Trouve-t-on des renseignements en ligne sur Filles dans mon royaume ?

Je n’ai pas reçu mon livre. Quand sera-t-il distribué ?

  • Des exemplaires de Filles dans mon royaume seront bientôt envoyés dans les paroisses et les branches et distribués à toutes les femmes par l’épiscopat ou la présidence de branche. (Voir la lettre de la Première Présidence aux dirigeants de la prêtrise du 1er août 2011).

Puis-je présenter le livre à des amies qui ne sont pas membres de l’Église ?

  • « Le président Kimball a témoigné que ‘par la justice et la clarté de leur vie’ les sœurs de la Société de Secours auraient une grande influence sur les ‘femmes de bonne volonté du monde’ » (Filles dans mon royaume, p. 27). Les sœurs de la Société de Secours peuvent parler des histoires et des principes cités dans le livre. En fonction de l’inspiration et selon les circonstances, les sœurs peuvent aussi acquérir d’autres exemplaires du livre pour l’offrir.

Comment obtenir des exemplaires supplémentaires si nous n’en avons pas assez ?

  • Des exemplaires de Filles dans mon royaume seront disponibles dans les centres de distribution de l’Église et sur le site store.lds.org.

Et si je perds mon livre ? Comment en obtenir un autre exemplaire ?

  • Des exemplaires de Filles dans mon royaume seront disponibles dans les centres de distribution de l’Église et sur le site store.lds.org dès que les paroisses et les branches auront reçu les leurs.

Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours est-il disponible en édition reliée ?

  • Il est seulement disponible en édition brochée.

Le livre est-il disponible en version audio ?

  • Des renseignements seront fournis dès qu’ils seront disponibles.

Le livre sera-t-il traduit ?

  • Filles dans mon royaume : l’histoire et l’œuvre de la Société de Secours sera traduit en vingt-trois langues.

Foire Aux Questions pour les dirigeantes

Comment utiliser le livre pour édifier le témoignage des sœurs ?

  • En tant que dirigeante, votre préparation spirituelle fera de vous un instrument entre les mains de Dieu pour aider ses filles. Dans votre service au sein de la Société de Secours, recherchez l’Esprit pour vous aider à puiser dans les principes énoncés dans Filles dans mon royaume. Trouvez dans l’histoire des exemples et des expériences qui feront grandir la foi et le témoignage. (Consultez Daughters-in-My-Kingdom.lds.org et ReliefSociety.lds.org, « Filles dans mon royaume – pour les dirigeantes ».)
     
  • « En étudiant l’histoire de la Société de Secours, les sœurs pourront découvrir des exemples, des expressions et des principes qui les toucheront particulièrement. Inspirées par ces découvertes… elles pourront rechercher, recevoir et suivre la révélation personnelle » (Filles dans mon royaume, p. xiii).

Comment utiliser le livre dans les réunions de la Société de Secours ?

  • Filles dans mon royaume est une source d’aide approuvée pour enseigner les principes de l’Évangile le dimanche et dans d’autres réunions de la Société de Secours. Utilisez-le lorsque vous réfléchissez ensemble aux sujets approuvés figurant dans le Manuel 2, 9.4.1 et 9.4.2. (Voir ReliefSociety.lds.org, « Filles dans mon royaume – pour les dirigeantes » ). 

En tant que présidence, comment pouvons-nous utiliser le livre pour guider les nouvelles sœurs qui entrent à la Société de Secours ?

  • Ce livre est très utile pour aider les sœurs à comprendre l’œuvre de la Société de Secours. Les dirigeantes montrent leur amour et leur intérêt lorsqu’elles intègrent, instruisent, orientent et intéressent ces sœurs à l’œuvre de la Société de Secours par des appels et des tâches qui présentent un intérêt.
     
  • Les nouvelles sœurs peuvent être invitées à étudier Filles dans mon royaume pendant leur étude personnelle pour les aider à comprendre et à apprendre leurs responsabilités dans le royaume de Dieu. (Voir la section « Pour les lecteurs » sur le site Daughters-in-my-kingdom.lds.org.)

Où puis-je trouver d’autres renseignements sur la façon d’utiliser le livre d’histoire pour aider les sœurs de ma paroisse ou branche ?

  • Voir ReliefSociety.lds.org, « Filles dans mon royaume – pour les dirigeantes ».

Filles dans mon royaume est-il le programme d’étude pour l’année prochaine ?

  • Bien qu’il ne soit pas le programme d’étude désigné pour 2012, le livre d’histoire est une source d’aide inspirée et approuvée pour les leçons du dimanche pour enseigner de l’Évangile. (Voir la section « Réunions du dimanche de la Société de Secours » de Daughters-in-My-Kingdom.lds.org.)

Réunions des dirigeantes

À quelle fréquence devons-nous tenir des réunions de dirigeantes de la Société de Secours de pieu ? Voir Manuel 2, 18.3.11.


Familles de militaires

Que doit savoir la présidente de la Société de Secours de paroisse pour pouvoir faire des recommandations pertinentes à l’évêque pour aider les familles de militaires ?

On trouvera ci-après des suggestions faites par les conjoints de militaires en service actif :

  • Penser à recevoir des bénédictions de la prêtrise.
    • « Je ne sais pas comment notre famille aurait pu supporter les cinq engagements en Irak de mon mari sans les bénédictions de la prêtrise. »
  • Les familles de militaires ont besoin de savoir qu’elles ne sont pas seules. Voyez quel soutien reçoit la sœur. A-t-elle de bonnes relations avec ses parents ? A-t-elle des amis ? A-t-elle un appel qui ne l’isole pas mais lui permet d’avoir de nombreuses relations avec des sœurs solides ? Voici des idées pour soutenir la sœur :
    • « Dans une paroisse, j’ai formé un groupe de rencontre qui se tenait toutes les semaines dans un parc. Nous nous réunissions pour y parler de nos difficultés communes et pour nous soutenir mutuellement. »
    • « La Société de Secours a mis en place un projet de service dans lequel nous avons fait des colis surprise pour tous nos soldats en opération. Nous y avons glissé des mots de la Primaire, des Jeunes Filles et des collèges de la Prêtrise d’Aaron et de Melchisédek. »
    • Il est essentiel de fréquemment prendre contact avec les familles de militaires.
    • Les instructeurs au foyer ou d’autres détenteurs de la prêtrise pourraient inviter les enfants des familles de militaires en opération à participer avec eux à diverses activités.
    • Les instructrices visiteuses peuvent de temps en temps s’occuper des enfants des familles de militaires ou échanger des services de garde d’enfants. « Ce moment passé à l’extérieur m’a remonté le moral et m’a aidée à être plus patiente. Je l’attendais toute la semaine comme la lumière au bout du tunnel. »
    • Incitez des familles ou des couples âgés à adopter une famille de militaires en opération. Édifiez-la, aimez-la et servez-la. Souvenez-vous d’elle dans vos prières, invitez-la à dîner, fêtez les événements spéciaux et faites-la participer à des occasions de service.
    • Les dirigeants de la paroisse doivent savoir quand un conjoint militaire est en opération et se tenir informés des besoins particuliers de la famille.
    • Attribuez des instructeurs au foyer et des instructrices visiteuses qui tiendront les dirigeants de la prêtrise et de la Société de Secours au courant des besoins de la famille.
    • La présidence de la Société de Secours doit prévoir une garderie ou une classe d’enfants pour permettre aux mères d’enfants en bas âge d’assister aux réunions de la Société de Secours qui ont lieu un autre jour que le dimanche.
    • Envisagez de demander à la femme d’un militaire de faire une leçon sur l’autonomie à une réunion, une classe ou un atelier de la Société de Secours.
    • Incitez les sœurs de la paroisse à s’efforcer constamment de se lier d’amitié avec les nouvelles familles de militaires, même celles qui vivent dans la paroisse pendant peu de temps.
    • Soyez sensibles aux besoins particuliers qui surgissent pendant la période d’adaptation lorsque les militaires reviennent chez eux.

Nouvelles sœurs de la Société de Secours (Transition)

Qui sont les nouvelles sœurs de la Société de Secours ? Voir « Nouvelles sœurs de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Il y a trois types de nouvelles sœurs de la Société de Secours :

  • Les jeunes filles qui viennent d’avoir dix-huit ans et arrivent à la Société de Secours
  • Les nouvelles converties
  • Les sœurs qui redeviennent pratiquantes

Comment aider une nouvelle sœur de la Société de Secours à s’adapter ? Voir « Nouvelles sœurs de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

  • Il est de la responsabilité de la présidence de la Société de Secours de s’occuper de chaque nouvelle sœur qui y arrive. Avec l’aide de votre secrétaire, découvrez les nouvelles sœurs qui entrent à la Société de Secours. Les dirigeantes montrent leur amour et leur intérêt lorsqu’elles intègrent, instruisent, orientent et intéressent ces sœurs à l’œuvre de la Société de Secours par des appels et des tâches qui présentent un intérêt.

Comment le nouveau rapport trimestriel peut-il aider une présidence de la Société de Secours à prendre soin des jeunes adultes seules ? VoirManuel 2, 9.2.3 et « Nouvelles sœurs de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

  • Arrivez au conseil de paroisse prête à informer les dirigeants de la prêtrise du nombre de sœurs qui n’assistent pas à la Société de Secours. Faites rapport des efforts que vous faites pour les rechercher et les aider à redevenir pratiquantes et à recevoir leur dotation au temple.

Si les Jeunes Filles et la Société de Secours se réunissent pour les activités préliminaires, qui dirige ? Voir Manuel 2, 9.7.1.

Où trouver des directives pour aider les jeunes filles a faire la transition vers la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.7.2.


Société de Secours et Progrès personnel

Les sœurs de la Société de Secours doivent-elles suivre un programme d’accomplissement comme Mon progrès personnel ?

  • Le programme Mon progrès personnel est destiné aux Jeunes Filles de douze à dix-huit ans pour se fixer des objectifs. Les sœurs de la Société de Secours doivent inciter tous les enfants et tous les jeunes à se fixer de bons buts et à les atteindre. Les mères qui ont des enfants en bas âge et des adolescents sont invitées à aider leurs jeunes filles à suivre le programme Mon progrès personnel, leurs enfants en âge de la Primaire à travailler sur celui de La foi en Dieu et leurs fils à mener à bien le Devoir envers Dieu. On trouvera, dans le livre Mon progrès personnel, des instructions pour les sœurs de la Société de Secours qui sont dirigeantes des Jeunes Filles, pour celles qui sont désignées pour soutenir une jeune fille dans leur programme de Progrès personnel et pour les mères de jeunes filles qui veulent œuvrer avec elles sur leur Progrès personnel.
     
  • Les sœurs de la Société de Secours doivent se fixer et atteindre des buts de valeur dans leur progression vers la vie éternelle. Les sœurs de la Société de Secours qui désirent établir un programme de buts à atteindre peuvent s’inspirer du programme de recherche de l’excellence ou se fixer elles-mêmes leurs propres buts. Le chapitre 8 de Prêchez mon Évangile est une excellente source pour apprendre comment se fixer des buts personnels et en faire rapport. Il est rappelé aux sœurs qui se fixent des buts que la Société de Secours a un objectif important et inspiré. Chaque sœur doit progresser dans la foi et la justice personnelle, fortifier la famille et le foyer et rechercher et aider les personnes dans le besoin. Elle s’acquitte de ces responsabilités en recherchant la révélation personnelle et en agissant en accord avec elle. La plus grande partie du bon travail que les sœurs de la Société de Secours font n’est pas reconnue publiquement. Les sœurs ne doivent pas se sentir obligées de travailler à un programme d’objectifs et les dirigeants de la Société de Secours ne doivent pas acheter le livre Mon progrès personnel pour les sœurs.

Réunions et leçons du dimanche

Avons-nous la « Minute des bonnes nouvelles ? » Voir{Manuel 2, 9.4.1 et « Réunions dominicales de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Que doit-on enseigner le premier dimanche du mois ? Voir Manuel 2, 9.4.1 et « Réunions dominicales de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Quelle documentation est utilisée pour les leçons des deuxième et troisième dimanches du mois ? Voir Manuel 2, 9.4.1 et « Réunions dominicales de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Quelle documentation est utilisée pour la leçon du quatrième dimanche du mois ? Voir Manuel 2, 9.4.1 et « Réunions dominicales de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.


Vêtements du temple

Utilisation et entretien des vêtements sacrés ? Voir Manuel 2, 21.1.42.

Comment procède-t-on pour habiller un membre doté décédé ? Voir Manuel 2, 9.10.3 et 3.4

  • Pour de plus amples renseignements, votre dirigeant de la prêtrise peut commander le fascicule Instructions pour habiller les morts qui ont reçu leurs Dotations. Pour toute autre question relative aux vêtements et sous-vêtements du temple ou sur l’habillage de membres dotés décédés, s’adresser au Temple Clothing office (service des vêtements du temple) au 1-801-240-3333.

Visites d’enseignement

Qui organise les visites d’enseignement ? Voir Manuel 2, 9.5.2.

Doit-on faire des visites chaque mois ? Voir Manuel 2, 9.5.1, 9.5.3.

Les visites d’enseignement en groupe sont-elles acceptables ? Voir Manuel 2, 9.5.2.


Réunions supplémentaires de la Société de Secours

Quel nom donne-t-on à la conseillère qui est responsable des réunions supplémentaires de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.4.2 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Quel nom donne-t-on à la sœur qui coordonne les réunions de la Société de Secours ayant lieu en semaine ? Voir Manuel 2, 9.4.2 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Comment appelle-t-on les réunions de la Société de Secours qui n’ont pas lieu le dimanche ?

  • On peut donner aux réunions de la Société de Secours tenues pendant la semaine le nom qui correspond à leur spécificité : réunion de service, cours, projet, conférence ou atelier.
     
  • Exemples de la façon dont les réunions de la Société de Secours peuvent être annoncées : « Ce jeudi, nous aurons une réunion de la Société de Secours à 19 heures. Notre réunion de ce mois-ci comportera plusieurs cours pour nous aider à nous améliorer dans les arts ménagers » ; « Nous aurons, le mois prochain, un atelier de la Société de Secours sur la façon d’être de meilleurs parents » ; « Samedi, nous aurons une conférence de la Société de Secours » ou « Nous aurons un projet de service de la Société de Secours le mois prochain ».

Qui s’occupe des enfants quand il y a des réunions supplémentaires de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.4.2 et 11.8.1.

À quelle fréquence devons-nous tenir des réunions supplémentaires de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.4.2 et « Réunions supplémentaires de la Société de Secours » sur le site reliefsociety.lds.org.

Que pouvons-nous faire lors les réunions de Société de Secours en semaine ? Voir Manuel 2, 9.4.2.

Quelle est la règle concernant les activités de nuit pour les sœurs ? Voir Manuel 2, 13.6.12.


Entraide

Quelles sont mes responsabilités d’entraide en tant que présidente de la Société de Secours ? Voir Manuel 2, 9.6 et la Page Entraide du site reliefsociety.lds.org.

Qu’est-ce qu’une visite d’évaluation des besoins d’une famille et quelles sont les responsabilités de la présidente de la Société de Secours concernant cette visite ? Voir Manuel 2, 9.6.1.

Quelle est ma responsabilité en matière d’alphabétisation et où trouver des renseignements ? Voir Manuel 2, 9.6.3.