Objectifs de la Société de Secours

Préparez les femmes aux bénédictions de la vie éternelle.


 

« Voici mon œuvre et ma gloire : réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39).

La Société de Secours prépare les femmes aux bénédictions de la vie éternelle en les aidant à

Nous, les membres de la présidence générale de la Société de Secours, avons senti que notre Père céleste souhaitait premièrement que nous aidions ses filles bien-aimées à comprendre la doctrine de l’expiation de Jésus-Christ. Nous savons que, si nous le faisons, notre foi et notre désir de mener une vie juste grandiront. Deuxièmement, en songeant au besoin crucial de fortifier la famille et le foyer, nous avons senti que le Seigneur souhaitait que nous invitions ses filles bien-aimées à s’attacher joyeusement à leurs alliances. Lorsque les alliances sont respectées, la famille est fortifiée. Enfin, nous sentons qu’il souhaiterait que nous travaillions de concert avec les autres auxiliaires et avec nos dirigeants de la prêtrise, pour rechercher et secourir les personnes qui ont besoin de progresser sur le chemin. C’est notre prière fervente que chacune de nous ouvre son cœur et permette au Seigneur d’y graver les points de doctrine de l’Expiation, des alliances, et de l’unité.


Femmes de l’Église

Quelle en est la véritable histoire ?

 

 

La Société de Secours est une auxiliaire de la prêtrise. Toutes les organisations auxiliaires sont destinées à aider les membres de l’Église à faire grandir leur témoignage de notre Père céleste, de Jésus-Christ et de l’Évangile rétabli.

Grâce à l’action des auxiliaires, les membres reçoivent instruction, encouragement et soutien dans leurs efforts pour vivre conformément aux principes de l’Évangile.

C’est l’organisation du Seigneur pour les femmes. Par l’intermédiaire de la Société de Secours, les femmes jouent un rôle officiel dans l’Église.

« Moi aussi, j’aime la Société de Secours. Je vous témoigne qu’elle a été organisée par inspiration et qu’elle constitue une partie essentielle de l’Église du Seigneur ici-bas. Il serait impossible de calculer tout le bien qui a découlé de cette organisation et toutes les vies qui en ont bénéficié » (Thomas S. Monson, « Nous ne marchons jamais seuls », conférence générale d’octobre 2013).

« Nous sommes des disciples dévoués qui allons vers les autres et nous aidons mutuellement sur le chemin. Notre fraternité transcende les générations pour atteindre ces sœurs fidèles qui nous ont précédées. Ensemble, en tant que sœurs et unies avec les prophètes, voyants et révélateurs actuels qui détiennent les clés rétablies de la prêtrise, nous pouvons marcher d’un même pas, en tant que disciples, en tant que serviteurs ayant un cœur et des mains bien disposés pour hâter l’œuvre du salut. » (Linda K. Burton, « On recherche des mains et des cœurs pour hâter l’œuvre », conférence générale d’avril 2014).


Accroissez votre foi et votre justice personnelle

Comment puis-je appliquer l’Expiation dans ma vie quotidienne ?



« Nous parlons du Christ, nous nous réjouissons dans le Christ, nous prêchons le Christ, nous prophétisons concernant le Christ, […] afin que nos enfants sachent vers quelle source ils peuvent se tourner pour obtenir la rémission de leurs péchés » (2 Néphi 25:26). La foi doit être nourrie avec grande diligence et avec patience (voir Alma 32:41, 43). Nous vivons à une époque où un accroissement de la foi et de la justice personnelle est crucial pour fortifier les femmes et les préparer aux difficultés qui les attendent.


Fortifiez la famille et le foyer

Comment le respect de mes alliances peut-il changer quelque chose dans mon foyer ?

« Un temple [...] est le lieu de culte le plus saint sur la terre. Seul le foyer peut se comparer avec le temple en sainteté » (Bible Dictionary, « Temple »).

Jamais dans l’histoire du monde on n’a eu autant besoin de familles plus fortes et de foyers plus solides. C’est du foyer et de la famille que la prochaine génération est issue. La Société de Secours doit être organisée et mobilisée pour fortifier la famille et aider nos foyers à être des sanctuaires à l’abri du monde. Notre foyer peut être un refuge dans un monde aux influences néfastes.

Que nous soyons mariées ou célibataires, jeunes ou âgées, nous avons toutes le devoir de défendre et de pratiquer les vérités énoncées dans « La famille : Déclaration au monde. »

1.4.3 Chaque membre de l’Église a autant de valeur qu’un autre. Le plan éternel de Dieu permet à tous ses enfants fidèles de recevoir toutes les bénédictions de la vie éternelle.


Recherchez et aidez les personnes dans le besoin

Quand je sers les autres, comment cela apporte l’unité dans ma vie ?


Lors de son ministère dans la condition mortelle, le Sauveur a donné l’exemple en recherchant et en aidant les personnes dans le besoin. Les plus grandes occasions de servir font partie de la mission de la Société de Secours, et toutes les sœurs y ont accès. Tout le monde traverse des difficultés, et la Société de Secours peut être une source de force et de soutien grâce à son réseau d’entraide.


Venez nous rejoindre !

Toutes les femmes adultes de l’Église sont membres de la Société de Secours.

Les femmes d’autres confessions qui assistent à la Société de Secours sont accueillies chaleureusement et invitées à y participer.

À dix-neuf ans, toutes les jeunes filles doivent participer pleinement à la Société de Secours.

Les sœurs adultes qui travaillent à la Primaire, aux Jeunes Filles ou dans d’autres appels qui les empêchent d’assister aux réunions du dimanche de la Société de Secours continuent de participer à la Société de Secours.


Histoire de la Société de Secours

Joseph Smith, le prophète, a organisé la Société de Secours le 17 mars 1842. Il a enseigné que la Société de Secours était organisée pour « soulager les pauvres, les démunis, la veuve et l’orphelin, et pour accomplir toutes sortes de bonnes œuvres » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith 2007, p. 485). De plus, il a enseigné que la Société de Secours est « non seulement destinée à secourir les pauvres, mais aussi à sauver des âmes » (Enseignements : Joseph Smith, p. 486). Aujourd’hui, la plus grande responsabilité de l’œuvre de la Société de Secours est « de veiller au bien-être spirituel et au salut […] de toutes les sœurs de l’Église » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph F. Smith 1998, p. 186).

La Société de Secours a été « organisée, autorisée, instituée et ordonnée par Dieu » (Enseignements : Joseph F. Smith, p. 185). Elle fonctionne sous la direction des dirigeants de la prêtrise.


« La charité ne périt jamais »

La devise de la Société de Secours est « La charité ne périt jamais » (1 Corinthiens 13:8). Ce principe est représenté dans son sceau :

La devise « La charité ne périt jamais » vient de la première réunion de la Société de Secours. Joseph Smith, le prophète, a demandé aux sœurs d’inciter les frères à « s’occuper des besoins des pauvres, en recherchant des objets de charité et en satisfaisant leurs besoins ». Les sœurs ont pris cette tâche à cœur et sont devenues une société consacrée au service des pauvres et des nécessiteux. (Voir Enseignements : Joseph Smith, p. 485