L’objectif de la Société de Secours

La Société de Secours prépare les femmes aux bénédictions de la vie éternelle.

La Société de Secours prépare les femmes aux bénédictions de la vie éternelle en les aidant à :

  • Accroître la foi en notre Père céleste, en Jésus-Christ et en son expiation ;
  • Fortifier les personnes, les familles et les foyers grâce aux ordonnances et aux alliances ;
  • Travailler dans l’unité pour aider les personnes dans le besoin.


    Manuel 2: Administration de l’Église, [2010], 9.1.1

Quand les sœurs de la Société de Secours participent à l’œuvre du salut, elles deviennent disciples de Jésus-Christ. Nous nous efforçons de comprendre la doctrine de l’expiation de Jésus-Christ pour augmenter notre foi et notre désir de mener une vie juste. Nous participons aux ordonnances de la prêtrise et adhérons joyeusement aux alliances contractées, ce qui nous donne un plus grand accès au pouvoir de la prêtrise, nous fortifie individuellement et fortifie notre famille et notre foyer. En travaillant à l’unisson avec les frères de la prêtrise, nous servons et aidons les nécessiteux avec la charité, l’amour pur du Christ. Lorsque nous faisons ces choses, nous devenons « un » avec le Père et le Fils.

« Notre prière fervente est que chacune de nous ouvre son cœur et permette au Seigneur d’y graver les points de doctrine de l’Expiation, des alliances et de l’unité. », Linda K. Burton


Accroître la foi en notre Père céleste, en Jésus-Christ et en son expiation

Comment puis-je appliquer l’expiation du Sauveur dans ma vie quotidienne ?

Pour recevoir le don de la vie éternelle, nous devons croire et accepter l’expiation de Jésus-Christ. Si nous nous efforçons de comprendre l’expiation du Sauveur et ce qu’il a fait pour nous, notre foi en lui augmente et notre cœur est changé par le désir de mener une vie juste, d’aimer et de servir Dieu et notre prochain.

Grâce à l’expiation du Sauveur, nous recevons des bénédictions adaptées à nos circonstances et à notre situation personnelles. Par notre foi et notre dignité et par son sacrifice expiatoire, nous pouvons être pardonnées, purifiées, guéries, guidées et protégées. Le Christ peut nous donner de la capacité et de la force au-delà des nôtres pour surmonter toutes choses et « supporter [nos] fardeaux avec facilité » (Mosiah 24:15), afin que nous trouvions de la joie sur le chemin de la vie. 

La Société de Secours nous aide à garder les yeux fixés sur le Sauveur pour qu’il puisse nous conduire vers notre foyer céleste.

« Tournez-vous vers moi dans chacune de vos pensées ; ne doutez pas, ne craignez pas. Voyez les plaies qui ont percé mon côté et aussi les marques des clous dans mes mains et mes pieds. Soyez fidèles, gardez mes commandements, et vous hériterez le royaume des cieux » (D&A 6:36-37).


Fortifier les personnes, les familles et les foyers grâce aux ordonnances et aux alliances

Comment le respect de mes alliances peut-il changer quelque chose dans mon foyer ?

Notre Père céleste sait des choses que nous ne savons pas, certaines vont au-delà de notre compréhension. Lorsque nous faisons confiance à sa connaissance, nous sommes disposées à croire en ses promesses et à suivre ses directives. Comment les alliances nous donnent-elles un objectif, une direction et l’assurance que le Seigneur récompensera nos efforts ? En quoi éclairent-elles le chemin durant la condition mortelle pour retourner vers lui ?

Dieter F. Uchtdorf a dit : « Si vous croyez véritablement que la grande mission de notre Père céleste consiste à exalter et à glorifier ses enfants et qu’il sait mieux que quiconque comment y parvenir, n’est-il pas logique d’adopter et de suivre ses commandements, même ceux qui semblent difficiles ? Ne devrions-nous pas chérir les signaux lumineux qu’il a placés pour nous aider à traverser les ténèbres et les épreuves de la condition mortelle ? Ils indiquent le chemin qui ramène à notre foyer céleste ! En choisissant le chemin de notre Père céleste, vous posez les fondements divins de votre progression personnelle en tant que fille de Dieu, lesquels seront une bénédiction tout au long de votre vie. » (« Vivre l’Évangile joyeusement », conférence générale d’octobre 2014).

En choisissant le chemin de l’alliance de notre Père céleste, nous trouvons un but, une direction et la confiance que le Seigneur bénira nos efforts, notre famille et notre foyer. Henry B. Eyring a promis que si « vous Le laissez diriger votre famille, tout ira bien » (« Un héritage d’espérance inestimable », conférence générale d’avril 2014).

La Société de Secours est organisée pour aider les femmes à fortifier leur foyer et leur famille en suivant le chemin de l’alliance. 

Jamais dans l’histoire du monde on n’a eu autant besoin de familles plus fortes et de foyers plus solides. C’est du foyer et de la famille que la prochaine génération viendra et « seul le foyer peut se comparer au temple en terme de sainteté » (Dictionnaire de la Bible en anglais, « Temple »). 


Travailler dans l’unité pour aider les personnes dans le besoin

Pourquoi avons-nous le commandement de travailler en harmonie avec les dirigeants de la prêtrise et des autres auxiliaires ? (Voir Jean 17:21.)

Pour aider le Sauveur dans son œuvre, nous devons être unies dans nos objectifs avec la résolution d’aider les nécessiteux, de porter les fardeaux les uns des autres et d’alléger la charge des personnes qui souffrent. Servir à la Société de Secours nous rapproche de notre objectif, celui de retourner auprès de nos parents célestes.

Le Seigneur nous a commandé : « Soyez un ; et si vous n’êtes pas un, vous n’êtes pas de moi » (D&A 38:27).

Linda K. Burton a déclaré : « Ensemble, en tant que sœurs et unies avec les prophètes, voyants et révélateurs actuels qui détiennent les clés rétablies de la prêtrise, nous pouvons marcher d’un même pas, en tant que disciples, en tant que servantes ayant un cœur et des mains bien disposés pour hâter l’œuvre du salut. Ce faisant, nous devenons comme le Sauveur. »


« La charité ne périt jamais »

Joseph Smith a enseigné que la Société de Secours « est destinée non seulement à secourir les pauvres, mais aussi à sauver des âmes ». La partie la plus importante du travail de la Société de Secours de nos jours est « de veiller au bien-être spirituel et au salut […] de toutes les sœurs de l’Église » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph F. Smith, 1998, p. 186).

« Cette société [de Secours] est composée de femmes dont les sentiments charitables résultent du changement de cœur qu’elles ont connu parce qu’elles se sont qualifiées pour contracter les alliances qui sont offertes uniquement dans la véritable Église du Seigneur et parce qu’elles les respectent. Ces sentiments charitables viennent du Sauveur, par son expiation. Leurs actes charitables sont guidés par son exemple et sont inspirés par leur reconnaissance pour son don infini de la miséricorde et par le Saint Esprit qu’il envoie pour accompagner ses servantes dans leurs missions miséricordieuses (voir Henry B. Eyring, dans Filles dans mon royaume, 2011, p. 174).

Aujourd’hui, l’amour pur du Christ continue de motiver les sœurs de la Société de Secours lorsqu’elles se réunissent pour s’instruire et se servir mutuellement et lorsqu’elles se fortifient et veillent les unes sur les autres individuellement.

M. Russell Ballard a déclaré : « Chaque sœur de l’Église qui a contracté des alliances avec le Seigneur a le mandat divin de contribuer à sauver des âmes, de guider les femmes du monde entier, de fortifier les foyers de Sion et d’édifier le royaume de Dieu. »