Eliza R. Snow

Deuxième présidente générale
de la Société de Secours

1866-1887


 

Eliza R. Snow

Eliza Roxcy Snow, deuxième présidente générale de la Société de Secours, a consacré sa vie à servir le Seigneur. Elle a un jour déclaré : « Je souhaite vivre pour pouvoir faire la volonté du Père1. » Mais elle ne souhaitait pas cette vie seulement elle-même. Elle voulait que chaque femme se rende compte de son importance aux yeux du Seigneur et agisse en conséquence. Elle a dit : « Aucune sœur [n’est] isolée… au point de ne pas pouvoir faire beaucoup en vue de l’établissement du royaume de Dieu sur terre2. »

Elle savait cela non seulement à cause du témoignage qui brûlait en elle mais aussi parce qu’elle avait passé sa vie entière à servir les femmes de l’Église, depuis Kirtland jusqu’au Missouri, à Nauvoo et à Salt Lake City. Elle connaissait leur cœur, leurs épreuves, leurs triomphes et la façon dont elles édifiaient discrètement leur famille et les unes les autres dans les bons comme dans les mauvais moments. Elle a déclaré : « Il y a beaucoup de sœurs dont les efforts ne sont pas connus en dehors de leur propre habitation et n’y sont peut-être pas appréciés, mais qu’est-ce que cela change ? Si vos efforts sont acceptables à Dieu, aussi simples que soient les devoirs, si vous les accomplissez fidèlement, vous ne devriez jamais être découragée3. »

Fortifier les familles et utiliser sagement son temps étaient ses priorités. Elle a dit : « Que votre principale occupation soit de remplir vos devoirs au foyer. Mais en étant des intendantes sages, vous trouverez le temps de remplir vos obligations sociales. ... En vous efforçant d’accomplir tous vos devoirs, vous vous rendrez compte que vos capacités augmenteront et vous serez étonnées de ce que vous pourrez accomplir4. »

Elle passait du temps à écrire des poèmes. C’était une femme extrêmement sage et sensible à la révélation et elle a composé près de cinq cents poèmes dont un grand nombre apportent énormément de consolation aussi bien que des perceptions doctrinales. Par exemple le troisième verset du poème « Ô mon Père », qui se trouve aujourd’hui dans le recueil de cantiques de l’Église :

J’ai dit « Père » avec confiance
sous ton inspiration.
Mais sans clé de connaissance,
j’ignorais la vraie raison.
Es-tu seul en ta demeure ?
Non, la vérité me dit,
la raison en moi confirme
que j’ai une mère aussi5.

Premières années

Eliza est née le 21 janvier 1804, à Becket (Massachusetts, États-Unis). Elle est fille d’Oliver et de Rosetta Snow. Elle était la deuxième de sept enfants. Lorenzo Snow, son frère cadet, est devenu plus tard le cinquième président de l’Église. La famille Snow accordait beaucoup de valeur à l’éducation et Eliza était une étudiante brillante. Au moment ou elle devenue membre de l’Église en 1835, elle était connue pour ses poèmes. Son carnet d’autographes contient notamment les signatures de la reine Victoria d’Angleterre, de Victor Hugo, de Susan B. Anthonay et d’Abraham Lincoln6.

Conversion et Mariage

C’est à Mantua (Ohio), où Eliza avait grandi, que la famille Snow entendit l’Évangile rétabli et fut baptisée. Peu après son baptême au printemps de 1835, Eliza s’installa à Kirtland (Ohio), pour instruire les filles et les nièces de Joseph Smith, le prophète. Au cours de cette période, elle conçut pour le prophète un amour profond et un témoignage fervent de son appel divin7. Elle lui fut scellée le 29 juin 1842. Après son martyre, qui l’affecta profondément, Eliza devint une des épouses de Brigham Young, qui la tenait en très haute estime. Elle n’euta jamais d’enfant. Eliza décéda le 5 décembre 1887 à Salt Lake City.

Points saillants de son service

Au cours de la présidence d’Eliza, la Primaire et la Société d’Amélioraton Mutuelle des Jeunes Filles furent organisées, le Woman’s Exponent fut créé et les principes de l’entraide furent formulés. Les femmes progressèrent, elles stockèrent des céréales, ouvrirent des coopératives et fabriquèrent de la soie. La Société de Secours envoya des femmes dans des facultés de médecine pour qu’elles deviennent médecins, infirmières et sages-femmes. En retour, ces femmes revinrent et en formèrent d’autres. Eliza fut la première présidente de l’hôpital du Deseret.


Notes

  1. Eliza R. Snow, discours donné le 15 septembre 1887, à la conférence de la Société de Secours du pieu de Salt Lake Citydans le « pieu de Salt Lake City », Woman’s Exponent, 1er octobre 1887, p. 70.
  2. Eliza R. Snow, « An Address », Women’s Exponent, 15 septembre 1873, p. 62.
  3. Eliza R. Snow, « Speech by E.R. Snow », Woman’s Exponent ,1er mai 1891, p. 167 ; majuscules modernisées.
  4. Eliza R. Snow, « An Address by Miss Eliza R. Snow », Millennial Star, 13 janvier 1874, p. 18.
  5. Cantiques, no. 185. Intitulé à l’origine « Invocation, or the Eternal Father and Mother [Prière, ou le Père et la Mère éternels] », (voir Jill Mulvay Derr et Karen Lynn Davidson, Eliza R. Snow : The Complete Poetry 2009, p. 313).
  6. Voir Jaynann Morgan Payne, « Eliza R. Snow : First Lady of the Pioneers », Ensign, septembre 1973, p. 63-64.
  7. Voir The Personal Writings of Eliza Roxcy Snow, éd. Maureen Ursenbach Beecher, 1995, p. 6-17.

Retour Retourner à la page principale des présidentes générales de la Société de Secours.