Mary Ellen Wood Smoot

Treizième présidente générale
de la Société de Secours

1997-2002


 

Mary Ellen Wood Smoot

Les visites d’enseignements sont une façon importante pour élever les sœurs et faire entrer l’Évangile de Jésus-Christ dans leur vie et dans celle de leur famille. Mary Ellen W. Smoot, treizième présidente de la Société de Secours, voulait que chaque sœur ait cette vision et vive à la hauteur de ses responsabilités.

« Nous avons besoins les unes des autres, nous avons besoin des instructrices visiteuses… qui sont sincèrement intéressées par les personnes qu’elles visitent et qui se rendent compte de l’importance de leur appel lorsqu’elles s’efforcent de se tourner vers les autres1. »

Les visites d’enseignement ne consistent pas à faire une liste de choses dans le mois. Il s’agit d’édifier chaque sœur en apportant l’Évangile dans tous les foyers. « Je voudrais supplier nos sœurs d’arrêter de s’inquiéter au sujet d’un appel téléphonique ou d’une visite trimestrielle ou mensuelle en se demandant si cela ira mais de se concentrer sur l’édification des âmes tendres. Nous avons la responsabilité de veiller à ce que la flamme de l’Évangile continue de briller. Notre devoir est de trouver les brebis perdues et de les aider à ressentir l’amour de notre Sauveur2 »

Lorsque les sœurs comprennent véritablement leur identité, elles prennent de meilleures décisions, et ceci inclut vivre selon l’Évangile et faire des visites d’enseignement avec un intérêt sincère. À la réunion générale des femmes en 1999, sœur Smoot a présenté la déclaration de la Société de Secours, qui exprimait « la signification, l’objectif et la direction »3 de la vie des sœurs de la Société de Secours. Elle disait entre autres :

« En tant que sœurs dans le monde entier, nous sommes unies dans notre dévotion envers Jésus-Christ, notre Sauveur et notre exemple. Nous sommes des femmes de foi, de vertu, de vision et de charité. … [Nous] recherchons la force spirituelle en suivant l’inspiration du Saint-Esprit. [Nous] nous consacrons à renforcer le mariage, la famille et le foyer. … [Nous] nous réjouissons dans le service et les bonnes œuvres.… [Nous] nous réjouissons des bénédictions du temple, nous comprenons notre destinée divine et nous nous efforçons d’atteindre l’exaltation4. »

Son enfance

Mary Ellen Wood naît le 19 août 1933, elle est la fille de Melvin et LaVora Blood Smith Wood d’Ogden (Utah). Elle est la cinquième de six filles. Les Wood vivent l’Évangile rétabli, rendent service à autrui et enseignent à leurs filles à travailler beaucoup. La famille cultive un jardin, fait pousser des arbres fruitiers et élèvent des bêtes. Mary Ellen et ses sœurs travaillent à la conserverie de leur grand-père. Enfant, Mary Ellen aime les histoires de ses ancêtre pionniers ce qui l’a conduit à être passionnée toute sa vie par l’œuvre de l’histoire familiale pour laquelle elle publie plusieurs livres.

Études et mariage

Dans sa jeunesse, Mary Ellen a eudifférents appels dans l’Église et responsabilités en tant que déléguée des élèves. Elle a étudié à l’université d’état de l’Utah à Logan. Lorsqu’elle était en troisième elle a rencontré Stanley Millard Smoot.Après la fin de la mission de Stanley pour l’Église à Hawaï, le couple se marie le 8 octobre 1952 au temple de Salt Lake City. Ils ont sept enfants et cinq placés au titre de la famille d’accueil. Son service dans la collectivité comprend notamment des postes aussi divers que présidente d’association de parents d’élèves, animatrice d’émission de radio pour jeunes et présidente du club républicain des femmes de Centerville, Utah.

ÉvénementsÉvénements marquant de son service

Sœur Smoot a travaillé au bureau éditorial deChildren’s Friendde 1996 à 1971. Elle et son mari ont été sept ans au service de la communication et directeurs de la réception pour les personnes importantes de 1993 à 1997. En 1999, la Société de Secours a collecté 350.000 couettes en réponse à un besoin de 30.000 couettes pour les réfugiés du Kosovo. Sœur Smoot fut une intervenante importante lors du deuxième congrès mondial sur la famille à Rome en Italie en 19995.


Notes

  1. Mary Ellen W. Smoot, « Seeking Solutions », (À la recherche de solutions) Ensign, février 2002, 47.
  2. Mary Ellen Smoot, « Pioneer Shoes through the Ages », (Les chaussures des pionniers à travers les âges) Ensign, novembre 1997, p. 12.
  3. Mary Ellen Smoot, « Rejoice, Daughters of Zion », (Réjouissez-vous, filles de Sion) Ensign, novembre 1999, p. 93.
  4. Mary Ellen Smoot, « Rejoice, Daughters of Zion », p. 92, 93.
  5. Voir Janet Peterson and LaRene Gaunt, Faith, Hope, and Charity 2008, p. 246 à 264.

Retour Retour à la page d’accueil des présidentes générales de la Société de Secours