Formation aux visites d’enseignement


 

visites d’enseignement

 

Visites d’enseignement : Un appel du Seigneur

« Le seul système qui pouvait apporter secours et réconfort dans une Église aussi grande, dans un monde aussi diversifié, serait rendu par chaque servante à proximité des nécessiteux. Le Seigneur avait vu cela dès le début de la Société de Secours.

Il a mis un modèle en place.Deux sœurs de la Société de Secours acceptent leur tâche de rendre visite à une autre comme un appel du Seigneur » (Henry B. Eyring, « Le patrimoine durable de la Société de Secours », Le Liahona, novembre 2009, p. 123 ; voir aussi Filles dans mon royaume, page 123).

« Nous saurons que nous avons du succès dans notre ministère en tant qu’instructrices visiteuses lorsque nos sœurs diront :

  • ‘Mon instructrice visiteuse m’aide à progresser spirituellement’ et
  • ‘Je sais que mon instructrice visiteuse se soucie véritablement de moi et de ma famille’ et que
  • ‘Si j’ai des problèmes, je sais que mon instructrice visiteuse agira sans attendre d’y être invitée’. »


Voir Julie B. Beck, « Ce que j’espère que mes petites-filles (et mes petits-fils) comprendront au sujet de la Société de Secours », Le Liahona, novembre 2011, p. 113.


Comment parvenir au résultat que le Seigneur envisage pour les visites d’enseignement


visites d’enseignement
Comprendre que l’objectif des visites d’enseignement est de servir

« [Jésus-Christ] nous a montré comment servir, comment veiller les uns sur les autres et nous fortifier mutuellement. Lors de son ministère, il s’occupait de chaque personne, une par une. » (Filles dans mon royaume, page 117).

« Les visites d’enseignements donnent aux femmes l’occasion de veiller les unes sur les autres, de se fortifier et de s’instruire mutuellement » (Manuel 2, 9.5).Par les visites d’enseignement, la présidente de la Société de Secours aide l’évêque à relever et à résoudre les besoins à court et long terme des sœurs et de leur famille. (Manuel 2, 9.5).

Pour en savoir plus


Organiser les visites d’enseignement
Organiser les visites d’enseignement

« Les bergers locaux de la prêtrise ont toujours fait confiance aux membres de la Société de Secours. Chaque évêque et chaque président de branche a une présidence de Société de Secours sur qui s’appuyer. Elle a des instructrices visiteuses qui connaissent les difficultés et les besoins de chaque sœur. Grâce à elles, elle peut connaître le cœur des personnes et des familles. Elle peut répondre aux besoins et aider l’évêque dans son appel d’édifier les personnes et les familles » (Henry B. Eyring, ‘Le patrimoine durable de la Société de Secours, » Le Liahona, novembre 2009 ; voir aussi Filles dans mon royaume, page 123).

« Ce sont l’évêque et la présidence de la Société de Secours qui déterminent la structure des visites d’enseignement dans la paroisse après avoir prié et réfléchi aux besoins et aux situations locales. (Manuel 2, 9.5.2).

Pour en savoir plus


Adapter les visites d’enseignement
Adapter les visites d’enseignement

« Dans une paroisse ayant peu de possibilités, les dirigeantes peuvent adapter les visites d’enseignement pour que les sœurs ayant les plus grands besoins reçoivent toujours une visite mensuelle » (Manuel 2, 9.5.3).

« Elles veillent particulièrement à prendre soin des sœurs suivantes : Les sœurs qui arrivent des Jeunes Filles, les sœurs célibataires, les nouveaux membres de la paroisse, les nouvelles converties, les sœurs récemment mariées, les membres non pratiquants et les autres personnes ayant des besoins particuliers » (Manuel 2, 9.5.2).

« Là où c’est possible, la présidence répartit les sœurs par équipe de deux » (Manuel 29.5.2; italiques et gras ajoutés).

Les sœurs de l’équipe peuvent se partager le travail, elles n’ont pas à assumer les mêmes responsabilités.

Pour en savoir plus


Instructrice visiteuse
Désignation d’une instructrice visiteuse

« Ce sont l’évêque et la présidence de la Société de Secours qui déterminent les visites d’enseignement après avoir prié. (Manuel 2, 9.5.2).

Deux sœurs de la Société de Secours acceptent leur tâche de rendre visite à une autre comme un appel du Seigneur » (Henry B. Eyring, « Le patrimoine durable de la Société de Secours », Le Liahona, novembre 2009, p. 123; voir aussi Filles dans mon royaume, page 123).

Pour en savoir plus


Rapport des visites d’enseignement
Rapport des visites d’enseignement

La présidence de la Société de Secours ou les personnes appelées pour les aider reçoivent chaque mois les rapports des instructrices visiteuses. Celles-ci font rapport de tout besoin particulier des sœurs auxquelles elles rendent visite et des services qu’elles ont pu rendre. De plus, les membres de la présidence rencontrent régulièrement les instructrices visiteuses pour discuter du bien-être spirituel et temporel des sœurs et pour planifier l’aide à apporter à celles qui sont dans le besoin. (Manuel 2, 9.5.4).

Pour en savoir plus


Les visites d’enseignement et l’œuvre du salut
Les visites d’enseignement et l’œuvre du salut

« [Les dirigeantes de la Société de Secours ont] reçu l’autorité d’enseigner, d’inspirer et d’organiser les sœurs en tant que disciples pour participer à l’œuvre du salut du Seigneur Voir Julie B. Beck, « Ce que j’espère que mes petites-filles (et mes petits-fils) comprendront au sujet de la Société de Secours », Le Liahona, novembre 2011, p. 110.

« [La Société de Secours] est organisée, autorisée, instituée et ordonnée par Dieu afin d’apporter le salut à l’âme des femmes et des hommes » (Filles dans mon royaume, page 7).

Pour en savoir plus