L’entraide et l’autonomie reconstruisent les Philippines

Transmis par Par Kaye Bay de l’interrégion des Philippines et Sarah Jane Weaver, rédactrice adjointe du Church News

  • 13 Février 2014

Brent H. Nielson, à gauche, Gary E. Stevenson et Gary Porter rencontrent des victimes de la tempête aux Philippines en face de maisons construites par l’Église.

Passages marquants de l'article

  • Le typhon Haiyan a frappé les Philippines le 8 novembre, a détruit plus de 1,1 millions d’habitations, faisant 6 200 morts, 28 000 blessés et 3 millions de réfugiés.
  • Les membres reçoivent une formation professionnelle et acquièrent des compétences en menuiserie, électricité ou plomberie pour aider à construire des abris pour les personnes qui ont perdu leur maison.
  • Les dirigeants de l’Église espèrent que la formation des membres et l’expérience pratique les conduiront vers un emploi quand les infrastructures de la région touchée seront reconstruites.

« Une des responsabilités que le Seigneur nous a confiées est de prendre soin des pauvres et des nécessiteux tout en les amenant vers l’autonomie. C’est ce qu’il y a de particulier au sujet de ce qui se passe actuellement aux Philippines. L’Église fait ces deux choses en même temps pour les gens d’ici. » — Gary E. Stevenson

Près de trois mois après que le typhon Haiyan ait frappé les Philippines, Gary E. Stevenson, évêque président, Brent H. Nielson, président de l’interrégion des Philippines et des soixante-dix, et d’autres dirigeants ont rencontré des membres de l’Église de Tacloban le 27 janvier pour voir comment les principes de l’entraide et de l’autonomie sont à l’œuvre dans la région dévastée par la tempête.

Voici leur verdict : « Remarquable ».

Gary E. Stevenson a dit : « Une des responsabilités que le Seigneur nous a confiées est de prendre soin des pauvres et des nécessiteux tout en les amenant vers l’autonomie. C’est ce qu’il y a de particulier au sujet de ce qui se passe actuellement aux Philippines. L’Église fait ces deux choses en même temps pour les gens d’ici. »

Le typhon Haiyan a frappé les Philippines le 8 novembre détruisant plus de 1,1 millions d’habitations. C’est le typhon le plus meurtrier jamais enregistré dans le pays, la tempête a fait plus de 6 200 morts, 28 000 de blessés et 3 millions de réfugiés. Près de 1 785 personnes sont toujours portées disparues.

Après la catastrophe, dans laquelle 42 saints des derniers jours ont perdu la vie, l’Église a envoyé du matériel de secours et s’est associée avec les organisations de secours locales et internationales pour apporter des denrées alimentaires, des abris, aider à la purification de l’eau, l’enlèvement des débris et aux projets de rétablissement des moyens de subsistance. À ce jour, les membres de l’Église ont construit plus de 250 abris. Chaque jour de nouvelles maisons sont achevées.

Grâce au travail du centre local de l’autonomie, une version du centre d’aide à l’emploi, et du Fonds perpétuel d’études, les membres reçoivent une formation professionnelle et acquièrent des compétences en menuiserie, électricité ou plomberie. L’Église aide aussi à obtenir les outils de base nécessaires pour la construction des abris pour accueillir les personnes qui ont perdu leur maison lors de la catastrophe.

Les dirigeants de l’Église espèrent que la formation des membres et l’expérience pratique les conduiront vers un emploi quand les infrastructures de la région touchée seront reconstruites.

Gary E. Stevenson a dit au Church News : « Les principes en action en ce moment sont tout à fait remarquables.Nous voyons les principes de l’entraide, qui consiste à prendre soin des pauvres et des nécessiteux, et le principe de l’autonomie en action. C’est stupéfiant et c’est quelque chose qui aura un impact considérable sur les membres de l’Église. »

Brent H.Nielson explique que le point culminant de la visite a été l’occasion de voir l’entraide et l’autonomie se rejoindre d’une façon remarquable.

Il explique : « Chaque famille reçoit les matériaux et les outils pour l’aider à construire un nouvel abri. La famille construit sa propre maison avec l’aide d’un menuisier et de trois autres membres. Une fois que l’abri est construit, la famille aide neuf autres familles à construire leur logement. À la fin de cette expérience, la famille conserve les outils et obtient un certificat de menuiserie qui atteste qu’ils ont appris des techniques de menuiserie de base. Ils sont alors capables de postuler pour les nombreux emplois de construction qui sont maintenant disponibles à Tacloban. Ce faisant, l’Église les aide à se prendre en charge. Ils aident d’autres membres et dans le processus acquièrent des compétences utiles sur le marché du travail. »

Gary E. Stevenson donne un coup de main à la construction de nouvelles maisons à Tacloban (Philippines). Au cours des prochains mois, l’Église construira près de 3 000 maisons pour les membres de l’Église et d’autres personnes.

Robert C. Gay, président du Fonds perpétuel d’études de l’Église, a exprimé son soutien à l’initiative de l’autonomie. Il a expliqué : « Les travaux de construction d’abris aux Philippines sont un exemple d’aide aux pauvres et aux nécessiteux à la façon du Seigneur : des secours d’entraide accompagnés de formation pour aider nos membres à acquérir des compétences de travail à long terme qui les aideront à s’en sortir tout en œuvrant dans l’unité sous la direction de la prêtrise locale ».

Parlant de la visite de Gary E. Stevenson à Tacloban, Brent H. Nielson a dit : « Il a pu voir par lui-même les besoins des gens et aussi participer à l’œuvre qui est accomplie pour les aider. »

Il a aussi dit que frère Stevenson, qui était président de l’interrégion d’Asie du Nord de l’Église quand un tsunami a frappé Sendai (Japon), en 2011 et avait coordonné les efforts de secours et de reconstruction de l’Église après la catastrophe, a été capable d’apporter un regard précieux suite à son expérience là-bas.

Les dommages à Tacloban, mardi 19 novembre 2013, après le passage d’un typhon aux Philippines.

Brent H. Nielson raconte que les membres et les dirigeants de Tacloban ont été émus par sa visite. « Ils ont compris son rôle d’évêque président de l’Église pour subvenir aux besoins de personnes dans le besoin et pour diriger l’œuvre à Tacloban. »

Malgré la perte de tant de choses dans la catastrophe, les membres ont des « sourires sur leur visage », dit Frère Stevenson. « Ils ont l’espérance ; ils ont la foi. C’est un exemple pour le monde. C’est un exemple pour les membres de l’Église partout. »

Frère Stevenson et frère Nielson étaient accompagnés de Abenir Pajaro, soixante-dix d’interrégion ; Gary B. Porter, Secrétaire de l’épiscopat président ; Todd Tapp, directeur des affaires temporelles de l’interrégion des Philippines ; et Nate Leishman, directeur de l’intervention d’urgence pour le département des Services d’entraide.

Après la visite, frère Stevenson, frère Nielson et frère Pajaro ont présidé une réunion de des dirigeants pour répondre aux questions concernant le programme de construction d’abris de l’Église. Les dirigeants ont assuré aux membres que notre Père céleste les aime et connaît chacun d’eux.

Les membres de l’Église aux Philippines construisent de nouvelles maisons.

Citant Alma 26: 37, frère Stevenson a dit que les saints des derniers jours comprennent que « Dieu se souvient de tous les peuples, dans quelque pays qu’ils soient ; oui, il dénombre son peuple, et ses entrailles de miséricorde sont sur toute la terre.

Maintenant nos membres philippins ont de l’espoir parce qu’ils voient qu’ils auront un toit au-dessus de leur tête. Ils aident eux-mêmes à le construire. Leurs enfants auront un endroit où dormir. [...] C’est ce que nous avons vu et c’est ce que nous avons ressenti, que le Seigneur est conscient de chacune de leur situation. »