1ère partie : « Appelée à diriger » : l’influence des présidences de classe des Jeunes Filles

Transmis par Carol F. McConkie, de la présidence générale des Jeunes Filles

  • 21 mars 2016

« En faisant confiance aux jeunes filles, en attendant beaucoup d’elles, et en les formant pour qu’elles réussissent à accomplir leurs appels, les présidences des Jeunes Filles les aideront à devenir des dirigeantes fidèles qui aimeront les autres et les amèneront au Christ à l’église, dans leur communauté, et dans leur foyer », a dit Carol F. McConkie.

Passages marquants de l’article

  • Aidez les jeunes dirigeantes à prendre conscience de la confiance et de la responsabilité qui accompagnent leurs appels.
  • Définissez des attentes élevées mais pleines d’amour à l’égard de ces jeunes dirigeantes.
  • Prenez le temps d’étudier les principes de l’art de diriger dans le Manuel 2 avec les présidences de classe.

« Se préparer spirituellement à servir et à aimer celles que nous enseignons est un principe qui amène l’Esprit du Seigneur et qui récompense les efforts des jeunes dirigeantes ». Carol F. McConkie, de la présidence générale des Jeunes Filles

• Cet article est le premier d’une série sur les présidences de classe.

Une des plus grandes vertus qu’une dirigeante de l’Église puisse acquérir est celle de servir son prochain comme le Sauveur, avec humilité et charité. Le Sauveur a enseigné : « Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave ». (Matthieu 20:26–27) Avec leur amour chrétien et leur exemple d’une vie de disciple, les dirigeantes sont appelées à aider les autres à devenir « de vrais disciples de […] Jésus-Christ » (Moroni 7:48) en dirigeant à la manière du Sauveur.

Les jeunes filles qui servent dans une présidence de classe sont appelées à diriger et à avoir certaines responsabilités liées à leur appel. Dans le Manuel 2 : Administration de l’Église (2010), 10.3.5 nous pouvons lire une liste de tâches spécifiques aux présidences de classe :

• Elles veillent sur toutes les jeunes filles de la classe, particulièrement sur les nouvelles converties ou les non pratiquantes et celles qui ont des besoins particuliers. Elles prient pour elles, passent du temps avec elles et deviennent de véritables amies pour elles.

• Elles aident les membres de la classe à devenir des amies proches, à apprendre à diriger et à vivre l'Évangile.

• Elles aident chaque jeune fille à savoir qu’elle est la bienvenue.

• Elles soutiennent les efforts des membres de la classe dans le programme Mon progrès personnel.

• Elles tiennent régulièrement des réunions de présidence de classe.

• Elles dirigent les réunions du dimanche pour leur classe.

• Elles aident à planifier les activités, notamment les activités d’échange.

• Les présidentes de classe font partie du comité épiscopal des jeunes.

Les dirigeantes des Jeunes Filles sont appelées à enseigner des techniques de direction et des qualités de dirigeante aux présidences de classe pour les aider à remplir ces responsabilités. Elles peuvent se demander : « Que fais-je pour habiliter les jeunes filles à accomplir leur devoir ? » « Ont-elles de réelles occasions d’agir pleinement dans leur appel ? » Les dirigeantes ont la responsabilité d'aider les jeunes filles à apprendre à diriger à la manière du Sauveur.

Il y a quelques années, Tad R. Callister, président général de l’École du Dimanche, a enseigné que les dirigeants peuvent mettre en pratique trois principes fondamentaux pour aider les jeunes à apprendre à diriger à la manière du Christ. (Voir « Le pouvoir de la prêtrise chez un garçon », Le Liahona, mai 2013). J’aimerais mettre en pratique ces mêmes principes avec les jeunes filles.

1. Nous leur faisons confiance

Récemment, lors d’une réunion de formation des auxiliaires des Jeunes Filles dans un pieu, une dirigeante a déclaré : « Quand nous prenons la place de nos présidences de classe, en fin de compte c’est comme si nous les relevions de leur appel, et nous n’en avons pas le droit ». Cette dirigeante des Jeunes Filles avait entièrement raison !

Les jeunes filles appelées et mises à part comme membres d’une présidence de classe l’ont été par révélation. Sous la direction de l’évêque, qui détient les clés de la prêtrise dans sa paroisse, chacune de ces jeunes filles a été mise à part pour accomplir des tâches spécifiques dans l’œuvre du salut. Dallin H. Oaks a brillamment expliqué : « Quiconque agit dans un office ou un appel reçu d’une personne qui détient les clés de la prêtrise exerce l’autorité de la prêtrise dans l’accomplissement de ses devoirs » (« Les clés et l’autorité de la prêtrise », Le Liahona, mai 2014). Une jeune fille appelée et mise à part pour servir dans une présidence de classe agit dans son appel par délégation de l’autorité de la prêtrise.

Les dirigeantes aident les jeunes filles à comprendre le pouvoir, la bénédiction et la responsabilité de son autorité. Chaque jeune fille est appelée de Dieu par révélation. Le Seigneur et l’évêque l’ont soutenue et lui ont fait confiance. Les dirigeantes des Jeunes Filles s’assurent que chaque jeune fille qui est appelée à servir connaisse qui est à l’origine de son appel et comprenne qu’elle a reçu une grande responsabilité.

2. Nous attendons beaucoup d’elles mais nous le faisons avec amour

« En général [les jeunes dirigeantes] s’élèvent ou s’abaissent au niveau de ce que [leurs dirigeantes] attendent d’elles… Si la seule chose qui est attendue d’elles est de diriger les [réunions d’ouverture] et d’assister aux réunions du comité épiscopal des jeunes, alors c’est tout ce qu’elles feront. Mais vous, dirigeantes, vous pouvez leur donner une vision plus grande, la vision du Seigneur. Et pourquoi cette vision est-elle si cruciale ? Parce qu’une vision plus large s’accompagne d’une motivation plus forte » (Tad R. Callister, « Le pouvoir de la prêtrise chez un garçon », Le Liahona, mai 2013).

Nous devons les laisser diriger ! La même présidente des Jeunes Filles de pieu a également enseigné : « Pas de brownies de secours ! » Nous les laissons faire des choses difficiles. Nous ne les couvons pas. Nous les aimons, nous les encourageons, et nous leur envoyons un texto pour leur rappeler d’apporter les brownies. Nous leur faisons comprendre qu’elles ont droit aux révélations et qu’en vivant proches de l’Esprit, elles recevront des inspirations. En reconnaissant et en agissant selon ces inspirations, elles gagnent de l’assurance et peuvent témoigner des miracles de l’œuvre du salut.

Parfois elles risquent d’échouer. Nous les aidons à apprendre de leurs expériences et à mieux faire la prochaine fois. En les encadrant tout au long de leur parcours, les parents et les dirigeants les verront s’élever et prendre leur place dans le royaume de Dieu en tant que présidences de classe.

3. Nous formons les jeunes filles encore et encore afin qu’elles accomplissent avec excellence ce qui est attendu d’elles

Pour aider les filles à devenir de bonnes dirigeantes, les membre de la présidence des Jeunes Filles aident chaque membre des présidences de classe à apprendre et à mettre en pratique des techniques de direction et des qualités de dirigeante. Les leçons pour les dirigeantes des présidences de classe intitulées « Manière de diriger du Sauveur », enseignent les principes fondamentaux des techniques de direction dans le Manuel 2, chapitre 3 : se préparer spirituellement, participer aux conseils, servir les autres, enseigner l’Évangile de Jésus-Christ. Les 18 leçons sont brèves, environ cinq minutes chacune, et peuvent être enseignées lors des réunions de présidence de classe ou dans d’autres circonstances par une dirigeante adulte ou un autre membre d’une présidence de classe.

Par exemple, les leçons d’instructions pour dirigeantes abordent de façon spécifique comment être unies au sein d’une présidence de classe et comment faire un ordre du jour et l’utiliser. Des leçons sur la manière de rendre service à une jeune fille et sa famille, et sur celle de montrer l’exemple à la manière du Christ aident les jeunes filles à apprendre à fortifier tous les membres de leur classe. Se préparer spirituellement à servir et à aimer celles que nous enseignons est un principe qui amène l’Esprit du Seigneur et qui récompense les efforts des jeunes dirigeantes.

En faisant confiance aux jeunes filles, en attendant beaucoup d’elles, et en les formant pour qu’elles réussissent à accomplir leurs appels, les présidences des Jeunes Filles les aideront à devenir des dirigeantes fidèles qui aimeront les autres et les amèneront au Christ à l’église, dans leur communauté, et dans leur foyer.

D’autres articles sur le même sujet.

2e partie : préparation spirituelle fondamentale pour les jeunes dirigeantes des Jeunes Filles

3e partie : « Venez et plaidons ! »

4e partie : servir les autres est un commandement et une alliance