L’Église exprime son souci et son amour pour les Japonais

  Heather Wrigley, Church News and Events

  • 17 Mars 2011

Durant la conférence de presse de mardi, Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, et David F. Evans, des soixante-dix, ont exprimé leur souci pour le peuple japonais et leur confiance en lui.

Résumé de l’article

  • Tous les missionnaires sont saufs et aucun ne manque ; ils ont été éloignés des centres de radiation.
  • Presque tous les membres japonais, sauf ceux de trois unités de Sendai, ont été contactés. Pour l’instant, il n’a été rapporté aucune blessure, aucun décès parmi les membres.
  • L’Église s’organise avec les administrations et organisations locales pour apporter du secours sous forme de nourriture, d’eau et de combustible pour les Japonais.

« En fin de compte, nous… dépendons des bénédictions du Seigneur… Nous avons besoin de la foi, de l’aide et des prières de tous les gens de la terre. Nous pouvons le faire, vous pouvez le faire et les gens concernés de partout peuvent le faire. »

—Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres

Mardi après-midi, Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, a exprimé, de la part de l’Église, sa sympathie et son soutien pour tous les habitants du Japon après le tremblement de terre, le tsunami et les craintes de radiation de la semaine dernière.

Frère Holland a souligné : « Nous nous soucions des Japonais, nous prions pour eux, nos craintes, nos espoirs et notre confiance les accompagnent, qu’ils soient saints des derniers jours ou non. Nous prions pour eux et une aide substantielle a déjà été consacrée au pays et aux gens, quelle que soit leur religion… Nous en enverrons davantage selon les besoins. »

Durant la conférence de presse, frère Holland a indiqué ce qu’il en était des missionnaires et des membres du Japon et a exprimé ses remerciements aux dirigeants locaux qui se sont efforcés de les contacter.

Tous les missionnaires sont saufs et aucun ne manque. Tous les membres, sauf ceux de trois unités de la zone dévastée de Sendai, ont été contactés. Pour l’instant, il n’a été rapporté aucune blessure, aucun décès parmi les membres.

David F. Evans, des soixante-dix, directeur adjoint du département Missionnaire, ancien président de la mission de Nagoya, Japon, (1998-2001) et ancien membre de la présidence de l’interrégion de l’Asie du Nord, a fait part du bonheur ressenti quand les deux derniers missionnaires manquants sont arrivés à un centre d’évacuation et ont donné de leurs nouvelles vers 3h (heure de SLC) le samedi : « Il y a eu beaucoup de joie, à la fois pour les dirigeants au Japon et ici, quand nous avons finalement pu faire rapport que tous les missionnaires étaient saufs et qu’aucun ne manquait. »

Les missionnaires de Sendai et de Tokyo ont été envoyés dans les régions du nord et du sud du Japon où ils seront intégrés pour le moment à d’autres missions existantes.

Frère Holland a dit : « Je peux vous dire dès maintenant que l’une des réactions des missionnaires de la région de Sendai sera qu’ils ne voudront pas partir. Ils voudront, si nous le leur permettons, ce que nous ne ferons pas, rester et soutenir les gens qu’ils aiment, les gens de leurs branches et paroisses. »

Les dirigeants locaux de l’Église font de leur mieux pour porter secours aux missionnaires, aux membres et aux Japonais en général pour qui ils se font du souci.

Le contrôle initial visuel des bâtiments de l’Église au Japon montre qu’environ la moitié d’entre eux dans la région touchée sont endommagés. Ceux qui ne risquent pas de s’écrouler seront utilisés pour préparer et distribuer de la nourriture ou comme abri, selon les besoins.

Frère Holland a dit : « Je ne pourrais pas dire assez de bien des dirigeants qui travaillent jour et nuit, des jours et des nuits d’affilée sans repos, pour s’occuper des gens. Une entraide chrétienne remarquable a déjà été envoyée et une grande partie est déjà sur place. »

Les problèmes de communication et de transport empêchent pour l’instant toutes les organisations d’atteindre les zones touchées ; seul le gouvernement japonais peut y accéder de manière limitée. Les équipes des programmes d’entraide et d’aide humanitaire coordonnent leurs efforts avec l’administration locale et d’autres organisations pour répondre aux besoins et apporter de l’aide pour les recherches et le soutien.

Frère Holland a dit : « Nous éprouvons beaucoup de sympathie et de souci et nous exprimons tout notre soutien, mais nous ne paniquons pas. »

Pour plus de renseignements ou pour voir la conférence de presse, allez sur le site newsroom.lds.org.