Les dirigeants de l’Église assistent à un spectacle britannique « extrêmement émouvant »

Transmis par Par David MW Pickup, correspondant du Church News

  • 14 Août 2013

Frère Nelson et sa femme, Wendy Nelson, posent avec un enfant de la troupe du spectacle britannique. Photo Simon Jones.

Passages marquants de l'article

  • Trois apôtres et d’autres Autorités générales ont assisté au spectacle britannique lors d’une récente visite au Royaume-Uni.
  • Dans les jours qui ont suivi, ils ont également rencontré les acteurs, les membres de l’équipe et les organisateurs du spectacle.
  • Frère Nelson a béni les acteurs et les membres de l’équipe, leur disant, « Vous êtes l’avenir de l’Église dans les Îles Britanniques ».

« Cette histoire que vous évoquerez et sur laquelle vous avez travaillé si dur est vraie, et on parlera maintes et maintes fois de son impact . C’est une belle histoire, aussi belle que n’importe quelle autre de l’histoire de l’Église. »M. Russel Ballard, du Collège des Douze

CHORLEY (LANCASHIRE, ANGLETERRE)

« Vous êtes l’avenir de l’Église dans les Îles Britanniques », a déclaré Russell M. Nelson aux acteurs et aux membres de l’équipe du spectacle britannique qui a été donné du 31 juillet au 3 août et du 5 au 10 août, sur le site du Temple de Preston à Chorley. Sous-titré « La vérité triomphera », le spectacle raconte l’histoire de l’Église dans les Îles Britanniques.

Les 8 et 9 août, Russell M. Nelson, M. Russell Ballard et Jeffrey R. Holland, du Collège des Douze, leurs femmes et des membres des soixante-dix, ont pris du temps sur la formation des nouveaux présidents de mission et des nouveaux missionnaires pour assister aux représentations du spectacle et rencontrer les acteurs, les membres de l’équipe et les organisateurs du spectacle .

Le 8 août, prenant la parole lors d’une veillée pour les acteurs et les membres de l’équipe, avant d’assister au spectacle, plus tard dans la soirée, frère Ballard a raconté que ses ancêtres, convertis britanniques, ont tout quitté pour aider l’Église. Frère Ballard a aussi été missionnaire en Grande-Bretagne, notamment dans la région de Preston, en 1948, prêchant de la même obélisque de la Place du marché où les apôtres Heber C. Kimball et Orson Hyde ont prêché, en 1837.

Il a dit : « Ne sous-estimez jamais l’immense soutien que la Grande-Bretagne a apporté à l’établissement du royaume de Dieu . « Cette histoire que vous évoquerez et sur laquelle vous avez travaillé si dur est vraie, et on parlera maintes et maintes fois de son impact . C’est une belle histoire, aussi belle que n’importe quelle autre de l’histoire de l’Église. »

Frère Ballard a donné un conseil et une bénédiction aux acteurs et aux membres de l’équipe : « Je prie le Seigneur de vous bénir afin que vous vous engagiez à nouveau avec ferveur à raconter cette histoire quand vous rentrerez chez vous. Que ce soit un commencement ; criez-le du haut des toits, si nécessaire. Proclamez la reconnaissance glorieuse du rétablissement de l’Évangile par l’intermédiaire de Joseph Smith. Relevez vos manches et retournez édifier le royaume de Dieu pour la venue du Seigneur Jésus-Christ ».

M. Russell Ballard et sa femme, Barbara Ballard, serrent la main des jeunes artistes du spectacle britannique. Photo David MW Pickup.

Après la représentation, frère Ballard et Ronald A. Rasband de la présidence des soixante-dix, ont écrit au président du spectacle, Stephen Kerr : « L’enthousiasme et la participation fervente des acteurs ont gagné l’auditoire. Le résultat de toute votre préparation a été une présentation remarquablement émouvante qui incite à méditer profondément sur le message du Rétablissement Les membres et les amis ont tous dû ressentir cela dans leur cœur comme le spectacle le suggère si fréquemment. »

Le 9 août, lors d’une veillée avec les acteurs et l’équipe, frère Nelson a parlé de l’avenir de l’Église qui comptera davantage de pieux et de missions dans le pays. Photo David MW Pickup.

Le 9 août, lors d’une veillée ultérieure, frère Nelson a parlé de l’avenir de l’Église qui comptera davantage de pieux et de missions dans le pays, disant : « Vous êtes l’avenir de l’Église dans les Îles Britanniques. » Il a donné une bénédiction aux acteurs et aux membres de l’équipe afin qu’ils éprouvent de la joie à servir dans les bons comme dans les mauvais moments. « Je vous bénis et vous dis que votre famille sera fortifiée dans l’Évangile par votre service. Je vous bénis afin que vous ayez la santé, la force et la vigueur dans votre service. Je vous bénis pour que vous soyez un exemple pour les personnes que vous rencontrerez. « Je vous bénis pour que vous ayez la santé et la guérison. »

Dans son discours, frère Holland a affirmé que la mission qui a commencé ici en 1837 a littéralement sauvé l’Église. « Joseph, le Prophète, avait besoin d’aide, et elle est venue des saints britanniques », a-t-il dit. Il a ajouté qu’il avait l’impression que les premiers apôtres regardaient le spectacle du haut des cieux.

Lors d’une interview avec les médias, frère Nelson a dit : « L’importance des saints britanniques dans l’histoire de l’Église est sans pareille. « Le spectacle est un effort de rapprochement pour montrer les relations de réciprocité entre la Grande-Bretagne et l’Amérique, si essentielles à l’histoire de l’Église. » Il a décrit les plus de 75 000 émigrants des Îles Britanniques qui sont allés en Amérique à l’époque de cette grande moisson. « C’est une contribution énorme à la force de l’Église. Nous devons beaucoup à la Grande-Bretagne. »

Frère Holland et frère Nelson posent avec des enfants qui ont participé au spectacle britannique. Photo David MW Pickup.

En réponse à une question concernant son opinion à propos de l’avenir de l’Église au Royaume-Uni, frère Nelson a dit : « Je vois un grand regain d’activité et la croissance continue de l’Église, non seulement ici au Royaume Uni, mais dans toute l’Europe. Nous savons que le nombre de missions augmente, que le nombre de convertis continuera à augmenter et que l’activité dans les temples est en plein essor et qu’elle continuera à croître. À mesure que le monde mûrit dans l’iniquité, l’étendard, la lumière et l’amour de l’Évangile vont devenir de plus en plus évidents pour tout le monde, et l’Église grandira. »

Environ dix-sept mille personnes ont assisté aux dix représentations du spectacle britannique.