Les dirigeants de l’Église donnent plus de renseignements sur le changement de l’âge de départ en mission

  Par Heather Whittle Wrigley, Nouvelles et manifestations de l’Église

  • 6 octobre 2012

L’Église s’attend à ce que l’abaissement de l’âge de départ en mission augmente considérablement le nombre de missionnaires du fait du plus grand nombre d’options qui sont données.

Résumé de l’article

  • Il est demandé aux missionnaires potentiels d’améliorer leur mission préparation du fait du changement de la règle.
  • Le temps passé dans chacun des quinze centre de formation missionnaires de l’Église (CFM) sera réduit d’un tiers pour tous les missionnaires.
  • Jusqu’à ce que de nouvelles missions puissent être créées, les 347 missions existantes absorberont l’augmentation du nombre de missionnaires.

« Dieu accélère son œuvre. Et il a besoin de plus en plus de missionnaires bien disposés et dignes pour répandre la lumière et la vérité et l’espoir et le salut de l’Évangile de Jésus-Christ dans un monde souvent sombre et frappé par la crainte. » — Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres

À l’ouverture de la 182e Conférence générale de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, le président Monson a surpris les membres par l’annonce que les hommes peuvent maintenant commencer leur mission à dix-huit ans et les femmes à dix-neuf ans. Ce changement entre immédiatement en vigueur.

Pendant une conférence de presse suivant la session du samedi matin, Russell M. Nelson et Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, et David F. Evans, des soixante-dix, ont donné plus de renseignements concernant ce changement de règles.

Jeffrey R. Holland a révélé que très peu de gens étaient au courant ce changement allait a annoncé. Presque aucune Autorité générale, à l’exception de la Première Présidence et le Collège des douze apôtres, aucun président de mission, président et directeur des admissions d’université ni aucun administrateur de CFM n’était pas au courant du changement avant que le président Monson fasse l’annonce.

Les dirigeants de l’Église espèrent que cette décision donnera aux jeunes membres de l’Église plus de possibilités de faire une mission à plein temps.

Frère Nelson a souligné que le changement est une option et non un édit :

« Ces ajustements permettent maintenant aux évêques d’évaluer ce qui est le mieux pour chacun de leurs jeunes. Les jeunes gens et les jeunes filles ne doivent pas commencer leur service avant d’être prêts spirituellement et temporellement. »

Il a déclaré que les études, la situation familiale, la santé, etc. restent des considérations importantes à prendre en compte pour décider du moment du service missionnaire.

Au cours de la dernière décennie, l’autorisation a été donnée dans 48 pays aux jeunes gens de servir à l’âge de dix-huit ans. À présent l’Église auront une règle unique dans le monde entier.

Les dirigeants de l’Église espèrent que cette plus grande souplesse permettra à plus de missionnaires potentiels de servir. Actuellement, il y a environ 58 000 missionnaires à plein temps.

Depuis l’appel que le président Monson a lancé il y a deux ans, à la Conférence générale d’octobre 2010, pour qu’il y ait plus de jeunes missionnaires et de couples missionnaires à plein temps, la réponse des membres de l’Église a été extraordinaire ; le nombre de frères missionnaires a augmenté de six pour cent ; le nombre de sœurs par douze pour cent et le nombre de couples de 18 %.

Jeffrey R. Holland a fait des commentaires sur quelques détails et des changements qui devront être faits du fait de la nouvelle règle :

1) Il a dit qu’on demandera aux futurs missionnaires d’améliorer leur préparation avant la mission, entre autres par une dignité personnelle totale et par l’étude de l’Évangile (particulièrement du Livre de Mormon), les cours du séminaire et de l’Institut et l’étude systématique de Prêchez mon Évangile.

S’adressant aux jeunes gens et aux jeunes filles de l’église, Jeffrey R. Holland a dit : « Dieu accélère son œuvre et il a besoin de plus en plus missionnaires bien disposés et dignes pour répandre la lumière et la vérité et l’espoir et le salut de l’Évangile de Jésus-Christ dans un monde souvent sombre et frappé par la crainte. … Ce n’est pas vous que cela concerne. C’est le message doux et pur qu’il vous est demandé de porter. »

Jeffrey R. Holland a demandé aux parents de s’impliquer dans cette préparation et de ne pas s’attendre à ce que le Département missionnaire, les CFM ou les dirigeants locaux dirigent tout.

2) Le temps passé dans chacun des quinze centre de formation missionnaires de l’Église (CFM) sera réduit d’un tiers pour tous les missionnaires.

3) Au CFM amiral de l’Église, à Provo (Utah), il faudra embaucher de nouveaux instructeurs et de nouveaux membres du personnels et créer de nouveaux logements presque immédiatement. L’Église envisage d’agrandir de même quelques autres CFM, mais ne projette pas d’en construire de nouveaux pour l’instant.

4) Les missionnaires bénéficieront d’un cours de formation de douze semaines récemment mis en place dispensé dans le champ de la mission par les présidents de mission. Le programme est conçu pour améliorer les techniques d’enseignement de chaque missionnaire dans le champ.

5) L’Église envisage de créer de nouvelles missions à l’avenir. Jusqu’à ce que ces nouvelles missions soient créées, les 347missions existantes absorberont le nombre supplémentaire de missionnaires.

6) Les missionnaires potentiels peuvent être recommandés par leur évêque et leur président de pieu pour le service à plein temps 120 jours avant leur anniversaire ou pour leur date de la disponibilité (qui tient compte de la remise du diplôme de fin d’études secondaires ou son équivalent). Les jeunes gens peuvent entrer au CFM après avoir obtenu leur diplôme et atteint l’âge de 18 ans. Les femmes peuvent y entrer après leur 19e anniversaire. Il n’y a pas de changement de la limite supérieure d’âge (25 ans pour les jeunes gens, pas de limite pour les jeunes filles).