Les membres de l’Église de Croatie célèbrent quarante années de présence de l’Église dans le pays

  • 10-10-2012

Erich W. Kopischke, des soixante-dix, accueille des dignitaires dans le cadre des trois jours de la célébration des quarante années de présence de l’Église en Croatie.  Photo publiée avec l’autorisation de Church News.

Résumé de l’article

  • Plus de 375 personnes se sont rassemblées en Croatie pour célébrer le 40e anniversaire des premiers baptêmes dans le pays.
  • Erich W. Kopischke, des soixante-dix, a présidé les célébrations et a fait un discours lors de la conférence commémorative du dimanche.
  • La Yougoslavie a été consacrée à la prédication de l’Évangile par Thomas S. Monson en 1985.
  • En septembre 2010, Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres, a consacré des pays incluant l’ancienne Yougoslavie.

« Je suis profondément convaincu que l’Église et ses membres seront un bienfait pour la nation croate. … La force de l’Église provient des gens, de ce qu’ils font et de ce qu’ils représentent. » — Erich W. Kopischke, des soixante-dix, président de l’interrégion d’Europe

Pour célébrer le 40e anniversaire des premiers baptêmes de l’ancienne Yougoslavie , accomplis par Krešimir Ćosić, plus de 375 personnes se sont rassemblées en Croatie pendant trois jours d’activités.

Ces manifestations, présidées par Erich W. Kopischke, des soixante-dix, président de l’interrégion d’Europe, célébraient aussi le fait que tous les pays de l’ancienne Yougoslavie et de l’interrégion d’Europe, ont des missionnaires de prosélytisme et des unités de l’Église.

C’était la première fois que les membres de l’Église de chacun des quatre pays de la mission d’Adriatique Nord (Bosnie-Herzégovine, Croatie, Serbie et Slovénie) se rassemblaient depuis la guerre des Balkans dans les années 90.

Histoire locale de l’Église

Les premières manifestations ont eu lieu les 1er et 2 juin au Krešimir Ćosić Dvor (immeubles) sur l’île d’Ugljan, près de Zadar, en Croatie. Les deux jours sur l’île comportaient une veillée spéciale ; des baptêmes de nouveaux convertis tôt le matin dans l’Adriatique ; une formation pour les dirigeants de la prêtrise, les femmes et les jeunes ; et une visite de sites historiques de l’Église à Zadar et aux alentours, où Krešimir Ćosić a grandi et a commencé les premières activités de l’Église en Yougoslavie.

L’histoire de l’Église dans ce pays a commencé par le baptême de Krešimir Ćosić en Utah en 1971. Krešimir, jeune héros du monde du sport en Yougoslavie, était allé à l’Université Brigham Young pour jouer au basket-ball. Il retourna rapidement dans son pays natal pour lui faire connaître les bénédictions de l’Évangile. L’histoire parallèle de « Kreso » et le commencement de l’Église ont été joyeusement racontés et célébrés.

Beaucoup de premiers membres de l’Église de ces pays, ainsi que les premiers missionnaires et membres qui ont contribué à la croissance de l’Église ici, se sont déplacés pour participer à ces manifestations. Parmi eux se trouvait la famille de Truman et Ann Madsen, qui étaient représentés par sœur Madsen, sa fille Mindy M. Davis et Molly Davis, la petite-fille de sœur Madsen.

Ann a parlé du séjour de Kreso à l’Université Brigham Young et de sa conversion. Mišo et Ankica Ostarčevic, premier couple que Kreso a baptisé et le premier à être scellé au temple, ont parlé des difficultés des débuts de l’Église naissante à Zadar et dans d’autres parties de Croatie. Ivan Valek, ami et président de district de longue date, a ajouté ses souvenirs et son témoignage. Doug Richards, son coéquipier et missionnaire des premiers temps avec Kreso, et sa femme, Kerry, a décrit leurs expériences avec Kreso à l’Université Brigham Young et en Yougoslavie. Mila Ranovic, la première missionnaire à partir de Serbie, a raconté son histoire et l’histoire des débuts de l’Église en Serbie. Albin et Boža Lotrič (il a été le premier homme de Slovénie à se joindre à l’Église et ils ont été le premier couple habitant la Slovénie à être scellé au temple) ont parlé des événements relatifs à leur pays. Johann Wondra, qui a présidé la mission et sa femme, Ursula, ont raconté des anecdotes de leur temps de service. Pendant la veillée, chacun a parlé de l’histoire dont il a été témoin.

Frère Kopischke a conclu en résumant le grand patrimoine de foi qui existe dans ces pays et le merveilleux avenir de l’Église qui les attend.

Le lendemain matin, Swen R. Swensen, qui présidait la mission dans les années 90 et sa femme, Gretel, ont parlé lors d’un service de baptême, ainsi que Taca Mirijevski, un des premiers membres de l’Église en Serbie.

Commémoration de la croissance de l’Église et impatience pour l’avenir

Après les deux jours sur l’île d’Ugljan et à Zadar, ceux qui s’étaient rassemblés se sont rendus à Zagreb, la capitale de la Croatie, où un conférence commémorative a eu lieu le dimanche avec les autres membres, des amis de l’Église et des invités, notamment des représentants du gouvernement national et local, des dirigeants religieux et des représentants des médias.

Frère Kopischke a parlé de l’Église en Croatie pendant la réunion : « je suis profondément convaincu que l’Église et ses membres seront un bienfait pour la nation croate. … La force de l’Église provient des gens, de ce qu’ils font et de ce qu’ils représentent. » . »

Frère Kopischke a dit : « Une relation personnelle avec Dieu n’est pas seulement une philosophie. Ce n’est pas seulement une tradition. C’est quelque chose de réel. Et cette croyance personnelle a un impact sur la manière dont nous agissons. Vous ne pouvez pas dire : « Je crois en Dieu » et haïr et ne pas tolérer votre prochain. Ce n’est pas possible. Vous ne pouvez pas dire : ‘J’aime Dieu’ et [ne pas être] tolérant envers quelqu’un qui a des croyances différentes. Nous sommes tous enfants de notre Père céleste. »

Frère Kopischke a assuré aux invités, « Nous nous joindrons à vous dans toute coalition de bonne volonté pour protéger les valeurs de la famille, du mariage, de la liberté et du travail. »

La Conférence du district de Croatie qui a suivi a été le clou du week-end.

  • Miljenko Babić, président du district de Croatie, et son conseiller, Jasmin Ibrahimovic, ont parlé de leur vision d’un futur pieu. Ils ont parlé de l’unité, de la foi et de l’amour qui allaient être nécessaires pour atteindre ce but.
  • Fatima Hamzac, présidente de Société de Secours de district, a enseigné comment rechercher et trouver le bon chez les autres.
  • Edward B. Rowe, président de la mission d’Adriatique Nord, a parlé des quarante années d’édification d’un fondement ferme et a déclaré que c’était terminé et que le temps était venu d’ériger le bel édifice que le Seigneur veut qu’ils aient ici. »
  • Frère Kopischke a terminé la réunion en expliquant  : « La Croatie est en mouvement. ... Quand les gens sont heureux, l’Église grandit. La source suprême du bonheur est Jésus-Christ. »

La Yougoslavie a été consacrée à la prédication de l’Évangile par Thomas S. Monson, alors membre du Collège des douze apôtres, en 1985. Plus récemment, en septembre 2010, Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres, a consacré les pays qui formaient l’ancienne Yougoslavie.

Concernant les manifestations du 40e anniversaire, le président Rowe a dit : « Nous avons réuni nos membres pratiquants, non pratiquants et à venir des quatre coins de la mission. Nous les avons invités dans un cadre paisible, où ils peuvent regarder au delà de leur cadre quotidien et acquérir la vision réelle de ce qu’ils sont et de ce que le Seigneur a l’intention qu’ils deviennent. Au cours de ces trois jours, les personnes de ces pays qui s’étaient réunies, ont bénéficié d’un déversement incroyable et sacré de l’Esprit. »