Neil L. Andersen réconforte les victimes du tremblement de terre aux Philippines

  Par Jason Swensen, rédaction du Church News

  • 12 Novembre 2013

Neil L. Andersen, au centre, rencontre des membres de l’Église bénévoles dans une église. Les bénévoles remplissaient des sacs de provisions fournis par l’Église qu’ils ont distribués plus tard aux personnes affectées par le tremblement de terre du 15 octobre aux Philippines.  Publié avec l’autorisation de l’interrégion des Philippines

Résumé de l’article

  • Le voyage de Neil L. Andersen aux Philippines du 25 octobre au 4 novembre a été marqué par une visite à Bohol, île très touchée par le tremblement de terre.
  • L’Église a fourni aux victimes du tremblement de terre 10 000 kits alimentaires, 8 000 trousses d’hygiène, et 500 kits d’abris d’urgence.
  • Neil L. Andersen et d’autres Autorités générales ont rencontré des dirigeants religieux et politiques locaux, et leur ont offert un soutien permanent.

« Nous sommes ici pour vous rassurer et pour vous apporter l’amour du Seigneur, pour vous faire savoir qu’il vous connaît et qu’il veille sur vous. » — Neil L. Andersen, du Collège des douze apôtres

Le15 octobre, un tremblement de terre de magnitude 7,2 a frappé l’île de Bohol aux Philippines, faisant deux cent vingt-deux morts et provoquant l’évacuation de dizaines de milliers de familles.

Le tremblement de terre a eu des conséquences tragiques sur de nombreux membres de l’Église aux Philippines. Mais grâce aux efforts des dirigeants de l’Église et de nombreuses autres personnes pour prendre soin d’eux, aucun n’a subi seul la tragédie.

« Nous avons été très impressionnés par les dirigeants des branches affectées et par tout ce qu’ils ont fait pour leurs membres », a déclaré Neil L. Andersen, du Collège des douze apôtres.

Au cours de son récent voyage dans l’interrégion des Philippines, l’apôtre a été témoin de la foi, de la résilience et de la détermination dont ont fait preuve les membres de l’Église. L. Whitney Clayton, de la présidence des soixante-dix, l’a accompagné au cours de son voyage du 25 octobre au 4 novembre. Brent H. Nielson, Ian S. Ardern, et Larry J. Echo Hawk, membres de la présidence de l’interrégion des Philippines, ainsi que Abenir Pajaro, Cesar Perez, et Ramon Nobleza, soixante-dix d’interrégion, les ont accompagnés pour remplir leurs diverses responsabilités dans tout le pays.

Le séjour de Neil L. Andersen aux Philippines a été marqué par une visite à Bohol, île très touchée par le tremblement de terre, où il a présidé une réunion des membres le 27 octobre. Les membres des districts de Calape et de Tagbilaran sur l’île de Bohol, se sont massés dans une église de la région pour écouter des paroles de réconfort et les conseils prodigués par frère Andersen, frère Clayton et frère Nielson.

Neil L. Andersen a exprimé son amour pour les saints des derniers jours philippins, et il leur a rappelé que le Seigneur veille sur les habitants de Bohol. Il leur a dit : « Nous sommes ici pour vous rassurer et pour vous apporter l’amour du Seigneur, pour vous faire savoir qu’il vous connaît et qu’il veille sur vous. »

Il a aussi cité les paroles de Thomas S. Monson, qui a donné des enseignements concernant la manière d’affronter les difficultés de la vie : « Chaque fois que nous avons tendance à nous sentir dépassés par les afflictions de la vie, souvenons-nous d’autres personnes qui ont vécu la même chose, qui ont persévéré, et qui l’ont ensuite surmontée » (« Regarder vers Dieu et vivre », conférence générale d’avril 1998).

L’apôtre a alors prononcé une bénédiction sur les habitants de l’île de Bohol pour qu’ils puissent être heureux et avoir un toit sur la tête, de la nourriture et des vêtements.

Maryjane Adlaon, du district de Tagbilaran (Philippines), a dit : « Je suis réconfortée par le message de [Neil L. Andersen] à propos du tremblement de terre. J’aime ce qu’il a dit concernant le fait que nous ne pouvons pas prédire les choses négatives qui vont se produire dans notre vie, mais que nous avons néanmoins l’espoir, parce que nous en avons la certitude… que, quoi qu’il nous arrive, que nous soyons éveillés ou endormis, nous serons avec Dieu. »

Les membres de l’île de Bohol, aux Philippines, revêtus des chasubles jaunes Mains Serviables, attendent sur le quai d’être emmené par bateau dans les villes les plus touchées par le tremblement de terre du 15 octobre. Publié avec l’autorisation de l’interrégion des Philippines.

La visite dans l’interrégion des Philippines a été programmée des mois avant le tremblement de terre. « Mais ce n’est pas une coïncidence que notre voyage ait inclus l’île de Bohol », a déclaré Neil L. Andersen au Church News. La main du Seigneur, a-t-il dit, était évidente pendant tout le voyage.

Les dirigeants locaux de la prêtrise et de la Société de Secours sont intervenus immédiatement après le tremblement de terre pour porter secours aux personnes dans le besoin. Dans les heures et les jours qui ont suivi le désastre, l’Église a fourni 10 000 kits alimentaires, 8 000 trousses d’hygiène, 500 kits d’abris d’urgence, des équipements de filtration d’eau, et des générateurs. Elle a également organisé et dirigé divers projets de nettoyage.

Des matériaux de construction ont aussi été fournis pour aider soixante-quinze familles de membres évacuées à reconstruire leur maison.

Une fillette regarde dans le sac que l’on remplit de nourriture à distribuer aux personnes affectées par le tremblement de terre qui a frappé l’île de Bohol, aux Philippines. Publié avec l’autorisation de l’interrégion des Philippines.

Le lendemain du jour où a eu lieu la réunion des membres de l’île de Bohol, environ cinq cents bénévoles se sont réunis au centre de district de Tagbilaran pour une journée de service. Ils se sont revêtus des chasubles jaunes Mains Serviables puis se sont divisés en sept groupes avant d’être envoyés dans les villes particulièrement touchées par le désastre. Beaucoup d’entre eux ont embarqué sur des bateaux-dragons pour traverser la rivière Abatan parce que le tremblement de terre avait détruit le pont qui menait aux villages endommagés.

Une équipe d’environ vingt ouvriers du bâtiment, tous saints des derniers jours, venant de l’île voisine de Cebu s’est également rendue à Bohol pour aider les membres touchés à reconstruire leur maison.

Des membres portant les chasubles familières Mains Serviables distribuent du riz et d’autres provisions aux familles affectées par le tremblement de terre du 15 octobre 2013 aux Philippines. Publié avec l’autorisation de l’interrégion des Philippines.

Pendant qu’ils étaient à Bohol, Neil L. Andersen, L. Whiney Clayton et Brent A. Nielson ont rencontré, Edgardo Chatto, gouverneur de Bohol, et lui ont exprimé leur sympathie et leur soutien continuel. Les Frères ont aussi rencontré Leonardo Medroso, évêque du diocèse catholique de Tagbilaran. Les dirigeants religieux ont parlé de leurs devoirs respectifs de veiller sur les besoins spirituels et temporels des gens. Neil L. Andersen, et l’évêque Medroso, ont prié pour la province de Bohol.

Neil L. Andersen et d’autres Autorités générales ont aussi participé à diverses réunions de l’Église et à des sessions de formation dans les villes de Cebu, Manille et Bacolod. Les bâtiments étaient bondés, et des membres enthousiastes arrivaient souvent des heures avant le début de chaque réunion.

Des saints des derniers jours philippins traversent la rivière Abatan en bateaux-dragons pour rendre service aux villes durement touchées par le tremblement de terre. Le pont qui reliait ces villes avait été détruit. Publié avec l’autorisation de l’interrégion des Philippines.

L. Whitney Clayton a dit : « Les membres philippins font partie des gens les plus heureux que j’ai jamais rencontrés. Ils sont chaleureux et amicaux. »

Neil L. Andersen a dit qu’il avait été édifié et inspiré par « la bonté » des Philippins partout où il était allé au cours de son voyage. « Leur foi en Christ est sincère et naturelle. »