M. Russell Ballard : Aidez les missionnaires à acquérir des qualités de dirigeants

Transmis par Jason Swenson, rédacteur au Church News

  • 3 Juillet 2014

Le 25 juin 2014, au CFM de Provo, M. Russell Ballard s’adresse aux nouveaux présidents de mission.  Photo Welden Andersen.

Passages marquants de l'article

  • Voici trois principes-clés essentiels pour renforcer et édifier une mission :
  • 1. Écoutez les dirigeants missionnaires et donnez-leur des conseils.
  • 2. Mettez l’accent sur la formation de dirigeants missionnaires forts.
  • 3. Mettez l’accent sur le message simple et clair de la doctrine du Christ.

« J’ai appris que les gros titres à sensation d’aujourd’hui deviendront un jour les notes de renvoi historiques de demain. Souvenez-vous toujours que l’Évangile, ou ‘la bonne nouvelle’, que nous proclamons continuera d’être la nouvelle la plus importante que vos missionnaires enseigneront au monde en termes clairs et simples. » — M. Russell Ballard, du Collège des Douze

PROVO (UTAH, ÉTATS-UNIS)

Depuis l’époque où il présidait la mission de Toronto au Canada, il y a quatre décennies, M. Russell Ballard s’est rendu dans des centaines de missions dans le monde entier. Ses voyages l’ont aidé à comprendre les principes clés essentiels pour renforcer et édifier une mission.

M. Russell Ballard, du Collège des douze apôtres, a mis l’accent sur trois principes dans son discours du 25 juin lors du séminaire pour les nouveaux présidents de mission de 2014.

Il a dit : « Tout d’abord, j’insisterais plus tôt sur l’écoute de mes dirigeants missionnaires et sur les conseils que je leur donnerais. Deuxièmement, j’insisterais encore plus sur la formation de dirigeants missionnaires forts. Finalement, je mettrais l’accent sur le message simple et clair de la doctrine du Christ et j’inviterais mes missionnaires à maintenir leur regard tourné vers les prophètes et les apôtres actuels.

La tenue de conseils missionnaires peut jouer un rôle essentiel dans l’œuvre missionnaire.

J’ai appris que les dirigeants missionnaires répondent et dirigent mieux quand ils ont la possibilité de découvrir et de résoudre les problèmes en tenant conseil avec le président de mission et sa femme. »

Il a ajouté : « Il est primordial que les dirigeants missionnaires soient formés pour diriger. Résistez à la tentation de gérer la mission dans les moindres détails et laissez les dirigeants missionnaires faire leur travail.

En d’autres termes, donnez-leur le pouvoir d’agir, qu’ils dirigent et assument leurs responsabilités dans les domaines qui leur ont été assignés. Si vous donnez le pouvoir d’agir à vos dirigeants missionnaires, cela leur apportera des bénédictions. Si vous ne leur donnez pas le pouvoir d’agir, vous serez surchargé, car vous ne pouvez pas être partout à la fois dans la mission. »

Certaines des réunions les plus importantes qu’un nouveau président de mission tiendra au début de sa mission sont le conseil des dirigeants de la mission et les conférences de zone.

M. Russell Ballard propose cinq idées pour utiliser au mieux les conseils des dirigeants de la mission.

1. Ne faites pas de sermon. Il a dit : « Au lieu de cela, mettez en place le système des conseils du Seigneur. »

2. Donnez une vision. Il a déclaré : « Un président de mission efficace montre la voie. Et il n’est pas nécessaire de détailler, dés le début, tout ce qu’on veut faire. »

3. Favorisez la libre expression. Il a dit : « Que vos dirigeants de la mission discutent et suggèrent comment matérialiser la vision que vous leur présentez selon les Écritures, les enseignements des prophètes et des apôtres actuels, selon Prêchez mon Évangile, les directives en vigueur et les instructions du département missionnaire. »

Le mercredi 25 juin, au centre de formation des missionnaires de Provo, un nouveau président de mission parcourt le plan d’une leçon. Photo Welden Andersen.

Chi Hong (Sam) Wong, à droite et Carol Wong recherchent l’emplacement d’une mission sur une carte au CFM de Provo. Photo Welden Andersen.

Le 25 juin 2014, lors du séminaire pour les nouveaux présidents de mission, Kathy Zarbock et John S. Zarbock, appelés à la mission de Guam (Micronésie), utilisent des appareils électroniques avant une pause. Photo Welden Andersen.

4. Donnez des responsabilités aux dirigeantes de formation des sœurs en les écoutant et en les invitant à participer. Il a dit : « Veuillez libérer l’une des ressources les plus importantes que vous aurez dans la mission : vos dirigeantes de formation des sœurs. »

5. Pratiquez jusqu’à ce que le système des conseils soit profondément enraciné dans la culture de la mission. Il a dit : « Développez un esprit d’équipe qui apportera conjointement le succès. »

M. Russell Ballard a défini le terme « culture de mission » comme « une expression qui définit ce qui se passe quand vous n’êtes pas là. »

Présider une mission exige de la patience, a-t-il dit. Les missionnaires vont et viennent toutes les six semaines, alors le président de mission et sa femme doivent enseigner et appliquer continuellement le système des conseils pendant toute leur mission.

M. Russell Ballard a ensuite donné d’autres suggestions aux nouveaux présidents de mission :

Mettez l’accent sur le fait que la formation d’un nouveau missionnaire est la tâche la plus importante d’un dirigeant. Il a dit : « Soulignez le fait que parmi les tâches des dirigeants de la mission, la formation est celle qui exige le plus de confiance de votre part et apporte les plus grandes bénédictions du Seigneur. »

Identifiez les missionnaires qui désirent trouver des personnes, les instruire et les baptiser. Il a dit : « Vos dirigeants doivent être des jeunes hommes et des jeunes femmes qui désirent trouver des personnes à instruire. Trouver est la clé du travail missionnaire. »

Identifiez les missionnaires qui ont le désir d’observer les règles missionnaires et les directives. Il a dit : « Cela signifie que vous devez créer une atmosphère dans laquelle vos dirigeants sont admirés et non pas enviés. Vos dirigeants doivent être obéissants, fidèles et travailler dur. »

Identifiez les missionnaires qui motivent leurs collègues en utilisant les principes de l’Évangile. Il a dit : « Un dirigeant efficace rend service à autrui avec amour. Les dirigeants missionnaires amicaux, efficaces et qui travaillent dur sont capables d’inspirer, de former, de conseiller et d’aider les autres missionnaires à réussir. »

M. Russell Ballard a alors lu un poème écrit par son grand-père, Melvin J. Ballard à l’époque où il présidait la mission des États du Nord-Ouest (États-Unis). Le poème intemporel parle du rôle puissant que l’Esprit peut jouer dans le travail missionnaire quotidien.

L’apôtre a conclu son discours en conseillant aux nouveaux présidents de mission et à leur épouse de ne pas s’inquiéter à cause de reportages négatifs ou de rapports sur l’Église qui ne manqueront pas d’apparaître de temps en temps.

Il a dit : « J’ai appris que les gros titres à sensation d’aujourd’hui deviendront un jour les notes de renvoi historiques de demain. Souvenez-vous toujours que l’Évangile, ou ‘la bonne nouvelle’, que nous proclamons continuera d’être la nouvelle la plus importante pour le monde annoncée par vos missionnaires en termes clairs et simples. »

Il a ajouté : « Gardez les yeux de la mission fixés sur les dirigeants de l’Église. Enseignez [aux missionnaires] à ne jamais suivre les personnes qui pensent en savoir plus sur l’art d’administrer les affaires de l’Église que notre Père céleste et le Seigneur Jésus-Christ. »