Jeffrey R. Holland dit aux missionnaires de « s’investir » dans l’œuvre

Transmis par Par R. Scott Lloyd, rédacteur au Church News

  • 24 Janvier 2013

Jeffrey R. Holland montre une fiche cartonnée portant une citation de Joseph Smith qu’il a lue pendant son discours aux missionnaires dans le centre de formation des missionnaires de Provo (Utah, États-Unis), le 15 janvier. Photo R. Scott Lloyd.

Passages marquants de l'article

  • Le 15 janvier, Jeffrey R. Holland a parlé aux missionnaires au centre de formation des missionnaires de Provo (Utah, États-Unis).
  • Il a dit que cette génération aidera à préparer l’Église pour la seconde venue du Christ, un processus qui a déjà commencé.
  • Pour réussir, les missionnaires doivent chercher à se convertir personnellement, respecter les règles, avoir l’esprit de Dieu et travailler dur.

« Nous attendons de vous que vous soyez des missionnaires mûrs, puissants, hardis et spirituels, et que vous ayez une conviction constante de cette œuvre dans votre cœur. » Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres

Il y a peut-être eu une époque plus passionnante pour être un missionnaire de l’Église, « mais je ne sais pas quand », a déclaré Jeffrey R. Holland aux missionnaires du centre de formation des missionnaires de Provo (Utah, États-Unis), dans un discours prononcé le 15 janvier.

Jeffrey R. Holland a dit : « Il y a un enthousiasme, une excitation, un zèle maintenant, qui est différent de tout ce que j’ai connu ces dernières années. » Il a cité le bond spectaculaire du nombre de candidature depuis que le président Monson a annoncé à la conférence générale d’octobre l’abaissement de l’âge requis pour partir en mission à 18 ans pour les jeunes gens et à 19 ans pour les jeunes filles.

Jeffrey R. Holland a lu une citation du prophète Joseph Smith qui, dit-il, a pris un sens nouveau pour lui, bien qu’elle ait été tout aussi vraie quand Joseph a fait cette déclaration dans les premiers temps de l’Église, quand il y n’avait que quelques centaines de membres. Le prophète a dit : « L’édification de Sion est une cause à laquelle le peuple de Dieu s’est intéressé à toutes les époques ; c’est un sujet sur lequel les prophètes, les prêtres et les rois se sont appesantis avec un plaisir particulier ; ils ont attendu avec impatience et allégresse les jours dans lesquels nous vivons ; et, enflammés par une espérance et une joie céleste, ils ont chanté, écrit et prophétisé sur notre temps… nous sommes le peuple favorisé que Dieu a choisi pour accomplir la gloire des derniers jours » (History of the Church, 4:609-610).

« Je suis ‘enflammé par une espérance et une joie céleste’ », a dit frère Holland, « et si je savais chanter, je chanterais ! »

Jeffrey R. Holland a dit qu’il a le sentiment, concernant les apôtres, les prophètes, les prêtres et les rois précédents, les missionnaires précédents, « que bien qu’ils aient su qu’ils ne réussiraient pas à leur époque, ils ont continué à travailler parce qu’ils savaient que nous réussirions. C’est pour cela qu’ils pouvaient chanter, prophétiser et prendre courage ; non pas pour leur époque, mais pour la nôtre. »

Il a ajouté : « Ceci est la génération durant laquelle l’œuvre n’échouera pas. Ceci est la dispensation qui recevra le fils de Dieu en tant qu’Agneau de Dieu, et nous lui restituerons l’Église de l’Agneau. »

Il a dit que les missionnaires lui demandent souvent quand aura lieu la seconde venue du Christ. Il répond qu’il ne sait pas. « Mais je suis prompt à dire que le processus a déjà commencé », dit-il, en expliquant qu’il a commencé avec l’apparition du Père et du Fils à Joseph Smith, le prophète, en 1820, et qu’il se terminera par la venue du Christ pour régner personnellement sur la terre, aboutissement dont nul ne connaît ni le jour ni l’heure (voir D&A 49: 7).

En raison de l’importance des derniers jours, « vous devez être les meilleurs missionnaires que nous ayons jamais eu, parce qu’aucune tâche n’a jamais été placée devant un missionnaire comme celle que nous plaçons devant vous », a dit frère Holland. « Nous attendons de vous que vous soyez des missionnaires mûrs, puissants, hardis et spirituels, et que vous ayez une conviction ferme de cette œuvre dans votre cœur. »

Il a dit: « Les missionnaires ont l’obligation de rentrer chez eux avec au moins un converti, eux-mêmes ! Il n’y a aucune excuse possible pour ne pas parvenir à cette conversion précieuse. »

Les missionnaires au centre de formation des missionnaires de Provo (Utah, États-Unis) se préparent à écouter le message de Jeffrey R. Holland, le 15 janvier. Photo R. Scott Lloyd.

En parlant de sa propre expérience missionnaire, frère Holland a dit : « Tout ce que je chéris dans ce monde, je l’ai grâce à cette Église, et tout ce que j’ai grâce à cette Église semble avoir commencé par la bénédiction de ma mission. »

Il a dit que son expérience missionnaire lui a été tellement profitable qu’il « ne peut pas supporter l’idée que vous ne viviez pas la même chose. »

« Alors pour devez vous investir pour votre propre profit, pour le profit de l’Église et pour l’amour de Dieu. Les anges sourient sur cette dispensation et attendent tant de vous, afin que le Seigneur puisse venir, victorieux. Beaucoup de choses sont placées sur vos épaules.

« Nous le savons. Nous savons que vous êtes jeunes, mais ce n’est pas une excuse. Depuis le commencement, Dieu a choisi des personnes jeunes pour accomplir son œuvre, et il vous a choisis. »

L’idée qui se cache derrière le guide missionnaire actuel, Prêchez mon Évangile, est « de vous convertir, ensuite de vous aider à convertir les amis de l’Église », a-t-il dit.

Il a ajouté que le titre du guide missionnaire est tiré de la section 50 des Doctrine et Alliances et a ajouté que le pronom personnel « mon » renvoie au Sauveur lui-même.

« Ce qu’il faut que vous compreniez, c’est que c’est l’Évangile du Sauveur. Lorsque vous comprendrez cela… alors vous saurez pourquoi vous devez le prêcher à sa manière. » C’est pour cette raison qu’il est recommandé aux missionnaires d’obéir aux règles de la mission, a-t-il expliqué, ajoutant qu’en le faisant, ils peuvent enseigner avec puissance et une grande autorité parce qu’ils sont dotés de l’Esprit.

Jeffrey R. Holland a donné aux missionnaires cette formule selon laquelle ils peuvent savoir qu’ils sont à la hauteur des attentes du Seigneur : « Cherchez à vous convertir personnellement, obéissez aux règles de la mission, efforcez-vous d’avoir l’Esprit du Seigneur dans votre vie et travaillez dur. Ce sont des choses à la portée de chaque missionnaire.

« Si vous faites ces choses, je vous promets au nom du Seigneur et par l’autorité de mon office, que vous serez un succès à ses yeux, quel que soit le nombre de baptêmes d’autres convertis que vous ferez dans votre coin de la vigne. »