Dallin H. Oaks parle de la révélation et du don du Saint-Esprit

  Par Sarah Jane Weaver, rédactrice adjointe du Church News

  • 18 July 2013

Dallin H. Oaks, du Collège des Douze, au cours du séminaire de 2013 pour les nouveaux présidents de mission.  Photo Christina Smith, copyright © IRI.

Résumé de l’article

  • Dallin H. Oaks s’adressant aux nouveaux président de mission sans texte préparé, leur a parlé de l’importance de la révélation et du don du Saint-Esprit.
  • La fonction la plus importante du Saint-Esprit est de témoigner du Père et du Fils.
  • Il a dit que les membres et les missionnaires ne peuvent pas considérer le don du Saint-Esprit comme allant de soi.

« Je témoigne de la nature fondamentale de l’Esprit du Seigneur... envoyé pour être en communion [avec] chacun d’entre nous. » Dallin H. Oaks, du Collège des Douze

PROVO, UTAH (États-Unis)

Le 24 juin, au cours du séminaire de 2013 pour les nouveaux présidents de mission, Dallin H. Oaks, du Collège des Douze, a dit que l’enseignement selon l’Esprit est un aspect fondamental de l’œuvre missionnaire.

« Nous enseignons sous la direction de l’Esprit du Seigneur », a-t-il dit.

Sans texte préparé, Dallin H. Oaks a traité de la révélation et du don du Saint-Esprit.

Au début de la conférence pour les nouveaux présidents de mission, il a dit qu’il y a vingt-sept ans, le président Benson avait déclaré : « J’ai dit tant de fois à mes frères que l’Esprit est de loin l’élément le plus important de cette œuvre. Si vous avez l’Esprit et magnifiez votre appel, vous pouvez faire des miracles pour le Seigneur dans le champ de la mission. Sans l’Esprit, vous ne réussirez jamais, quels que soient vos talents et vos capacités. »

Frère Oaks a dit que l’Esprit dont a parlé le président Benson est le Saint-Esprit. Il est aussi appelé l’Esprit-Saint, l’Esprit du Seigneur, l’Esprit de vérité et le Consolateur.

Dallin H. Oaks a dit que Wilford Woodruff a appelé le don du Saint-Esprit « le plus grand don que nous puissions recevoir dans la condition mortelle ».

Il a aussi fait remarquer que dans un discours prononcé en 1979, LeGrand Richards, du Collège des Douze, a dit que le don du Saint-Esprit est aussi important pour l’homme que le soleil et l’eau le sont pour les plantes.

Dallin H Oaks a ajouté : « Les Écritures contiennent de grands enseignements sur la mission du Saint-Esprit. Le Sauveur a dit à ses premiers apôtres que le Consolateur leur enseignerait toutes choses et les guiderait dans toute la vérité. Dans la révélation moderne nous lisons que le Consolateur connaît tout et qu’il montre toutes choses.

La fonction la plus importante du Saint-Esprit, décrite maintes fois dans les Écritures, est de témoigner du Père et du Fils. »

Citant Boyd K. Packer, le président du Collège des Douze, il a dit que le Saint-Esprit donnera aux membres de l’Église les paroles qu’ils doivent prononcer.

Il a précisé: « Tout cela souligne l’importance d’agir sous l’influence du Saint-Esprit. »

Les membres doivent obtenir la compagnie constante du Saint-Esprit par leur obéissance et leur dignité. « Quand nous renouvelons consciemment et sincèrement nos alliances du baptême en prenant la Sainte-Cène, nous nous qualifions de nouveau pour la promesse d’avoir toujours son Esprit avec nous.

Quiconque pense que prendre la Sainte-Cène est quelque chose d’anodin n’est pas conscient de sa pleine signification. » Les saints des derniers jours doivent se souvenir de cette déclaration du Seigneur : « Les fondements d’une grande œuvre sont posées par de petites choses, et ‘c’est des petites choses que sort ce qui est grand’. »

Dallin H. Oaks a dit : « Les membres et les missionnaires ne doivent pas considérer le don du Saint-Esprit comme allant de soi. Un élément essentiel du processus de la révélation et de la capacité d’enseigner selon l’Esprit consiste à prendre la Sainte-Cène chaque semaine et à le faire en ayant conscience de renouveler nos alliances. »

Dallin H. Oaks a conclu par un passage de la section 11 des Doctrine et Alliances, qui a été reçue en mai 1829, un an avant l’organisation de l’Église et au moment où le Seigneur enseignait à Joseph Smith des principes spirituels fondamentaux. Ce passage prophétise : « une œuvre grande et merveilleuse est sur le point de se produire »  ; on y trouve la promesse du Seigneur : « Je te donnerai de mon Esprit, ce qui éclairera ton intelligence » (voir D&A 11:13).

Frère Oaks a conclu son discours en disant : « je témoigne de la nature fondamentale de l’Esprit du Seigneur, le Saint-Esprit, le Consolateur, l’Esprit-Saint, le troisième membre de la Divinité, envoyé pour être en communion [avec] chacun d’entre nous, pour témoigner du Père et du Fils et, en vertu de cette révélation, pour établir un lien avec notre Père céleste et notre Sauveur, pour nous conduire à la vérité. »