La foi et la famille inspirent la visite de Néo-Calédoniens au temple

  • 16 Mars 2011

Passages marquants de l'article

  • Près de cent cinquante membres de l’Église de Nouvelle-Calédonie ont fait des sacrifices pour aller au temple de Nouvelle-Zélande.
  • Le temple de Hamilton, en Nouvelle-Zélande, est à plus de mille six-cent kilomètres.
  • Beaucoup de membres font l’effort d’y aller chaque année.

George Guidi, l’un des membres du groupe a dit : « Nous n’avons pas de temple en Nouvelle-Calédonie et la plupart des membres viennent de familles très modestes. Les parents travaillent tout au long de l’année pour économiser l’argent du voyage. » 

En janvier, cent quarante-sept membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de Nouvelle-Calédonie ont passé un mois au temple de Hamilton en Nouvelle-Zélande.

Pour beaucoup d’entre eux, c’était la première fois qu’ils se rendaient dans un temple de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Pour d’autres, c’était un événement annuel qui demande un an de préparation.

George Guidi, l’un des membres du groupe a dit : « Nous n’avons pas de temple en Nouvelle-Calédonie et la plupart des membres viennent de familles très modestes. Les parents travaillent tout au long de l’année pour économiser l’argent du voyage. »

Il a dit que la raison pour laquelle ils sont si désireux d’aller en Nouvelle-Zélande, est que les expériences qu’ils y font renforcent leur foi en Jésus-Christ et unissent leur famille.

Gérard Mon-Tham, président du district de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, a ajouté : « Aller au temple est une occasion pour beaucoup d’accroître leur foi et de se rapprocher de Dieu. »

Il a déclaré : « L’esprit du temple reste avec eux après leur retour en Nouvelle-Calédonie. Cette force spirituelle est aussi ressentie par d’autres qui n’ont pas pu aller au temple. Nous ressentons que notre unité se renforce et que nous devenons plus humbles. »

Le président Mou-Tham a dit que les difficultés financières sont toujours une épreuve pour les familles qui se préparent à aller en Nouvelle-Zélande, mais que les bienfaits sont impressionnants.

Les saints des derniers jours de Nouvelle-Calédonie pratiquent leur culte chaque dimanche dans des églises dans tout le territoire, mais les temples de la région sont moins nombreux. Le temple de Hamilton, en Nouvelle-Zélande, se trouve à plus de mille six-cent kilomètres.