Neil L. Andersen dit aux jeunes : « Trouvez vos cousins éloignés. »

Transmis par Par R. Scott Lloyd, rédacteur au Church News

  • 11 Février 2014

Il a remercié les chanteurs Michée Rindlisbacher et Tia Thompson d’avoir interprété « Trouver nos cousins éloignés », une chanson composée expressément pour son discours destiné aux jeunes et ayant pour thème l’histoire familiale.  Photo R. Scott Lloyd.

Passages marquants de l'article

  • Il y a deux moyens de trouver des cousins éloignés décédés qui n’ont pas reçu les ordonnances du temple :
  • 1. Examinez une feuille d’ascendance et trouvez les frères et sœurs d’un de vos ancêtres.
  • 2. Utilisez le nouveau livret imprimé par l’Église Ma famille : des histoires qui nous unissent, pour aider d’autres personnes à compléter leurs histoires familiales et leurs feuilles d’ascendance.

« Je vous invite à préparer des noms pour le temple aussi nombreux que les baptêmes que vous y accomplissez ».Neil L. Andersen

Le 8 février, Neil L. Andersen, du Collège des douze apôtres, a déclaré à l’occasion d’un rassemblement de quatre mille jeunes au Salt Palace Convention Center de Salt Lake City (Utah, États-Unis) :

« Je vais vous montrer ce que l’avenir vous réserve. »

Il a demandé à ceux qui avaient déjà fait des baptêmes au temple de se lever. Presque tout le monde dans l’assemblée s’est levé.

Il leur a ensuite demandé de rester debout s’ils avaient accompli un baptême au temple pour un ancêtre et, finalement, de rester debout si le nombre de noms d’ancêtres qu’ils avaient envoyé était supérieur au nombre de baptêmes qu’ils avaient accompli. Une poignée seulement est restée debout après la dernière question.

Il leur a alors dit : « Je crois que d’ici trois ans presque tout le monde restera debout. J’aimerais inviter chacun de vous à se fixer l’objectif de préparer autant de noms pour le temple que de baptêmes que vous y accomplirez. »

Il a dit qu’il existe une joie et une satisfaction qui ne sont ressenties que spirituellement et uniquement par les personnes qui en aident d’autres à recevoir les ordonnances du temple.

Il a ajouté que l’année passée, et pour la première fois, il pouvait voir ses ancêtres dans un tableau en éventail en ligne. Le tableau en éventail de sept générations de ses ancêtres était affiché sur un grand écran.

Frère Andersen a déclaré : « Si votre tableau n’est pas aussi complet que le mien, votre première responsabilité est de le remplir du mieux possible. « Chaque mois, les renseignements disponibles deviennent plus nombreux. »

Neil L. Andersen fait un discours au sujet de l’histoire familiale lors d’une veillée pour les jeunes. Photo R. Scott Lloyd.

« Si votre tableau est aussi complet que le mien, il vous reste encore un important travail à accomplir. Cette œuvre se poursuit. Elle ne sera pas terminée même au retour du Sauveur. Quand notre tableau semble complet, nous aidons d’autres gens à trouver des personnes dans leur lignée, et nous en découvrons qui sont étroitement liées à celles de notre arbre familial. Nous appelons cela ‘trouver nos cousins éloignés’. »

Il a fourni deux moyens de trouver des cousins éloignés décédés qui n’ont pas reçu les ordonnances du temple.

Un des moyens est d’examiner une feuille d’ascendance et de trouver les frères et sœurs d’un de ses ancêtres.

L’autre moyen, a-t-il dit, est de se servir du nouveau livret imprimé par l’Église Ma famille : des histoires qui nous unissent, pour aider d’autres personnes à compléter leurs histoires familiales et leurs feuilles d’ascendance.

Neil L. Andersen affiche son tableau en éventail et une photo de Niels Andersen, son arrière-grand-père. Il nous demande avec un sourire : « Ai-je d’après vous les gènes pour me faire pousser une grande moustache ? » Photo R. Scott Lloyd.

Neil L. Andersen a ajouté : « Si vous le faites, vous les aiderez à amener d’autres personnes au temple. Ce sont vos frères et sœurs, mais nous aimons aussi les appeler ‘nos cousins éloignés’. »

Avec l’aide de Clayton Hadlock, son petit-fils, Neil L. Andersen a montré comment trouver des cousins dans une feuille d’ascendance en utilisant un outil en ligne appelé puzilla.org. Il permet à un utilisateur de voir des centaines de descendants grâce à une vue aérienne incluant des symboles compacts indiquant des modèles de recherche incomplets.

Grâce à Puzilla, ils ont pu avoir accès à FamilySearch.org, le site Internet de l’Église, qui indique si des ordonnances du temple par procuration ont été accomplies pour quelqu’un. Puzilla permet également de trouver des documents, tels que des certificats de naissance ou de baptême qui sont essentiels pour préparer des noms pour l’œuvre du temple.

Neil L. Andersen a lancé ce défi aux jeunes : « Préparez des noms pour le temple aussi nombreux que les baptêmes que vous y accomplissez ». Photo R. Scott Lloyd.

« Lorsque nous nous voyons dans une perspective familiale, qui inclut ceux qui nous ont précédés et ceux qui sont venus après nous, nous nous rendons compte qu’un lien merveilleux nous relie tous ensemble. Quand nous les recherchons et que nous emportons leurs noms au temple, nous leur apportons quelque chose qu’ils ne peuvent obtenir sans nous. Ce faisant, nous sommes reliés à eux. Le Seigneur, par l’intermédiaire de son Esprit, confirme à notre âme l’importance éternelle de ce que nous faisons. »

Il a conclu en prononçant une bénédiction apostolique sur toutes les personnes qui pouvaient l’entendre : « Grâce à vos efforts pour contribuer à cette œuvre sacrée, que ce soit en trouvant les personnes ayant besoin que les ordonnances soient faites en leur faveur ou en les accomplissant dans le temple, votre connaissance du Sauveur et votre foi en lui augmenteront et vous recevrez un témoignage plus certain que la vie continue au-delà du voile. Je sais que la vie continue au-delà du voile. Je le sais. »

Neil L. Andersen parle aux jeunes de l’obligation d’être des « sauveurs sur le Mont de Sion », alors qu’une citation de Joseph Smith est projetée derrière lui. Photo R. Scott Lloyd.