Une campagne de L’Ami destinée aux enfants s’intitule « Donne-nous un coup de main »

Transmis par Austin Cannon, rédacteur des Nouvelles de l’Église de LDS.org

  • 1 mai 2015

Empreintes et images envoyées du monde entier à L’Ami par des enfants du monde entier. La campagne « Donne-nous un coup de main » se poursuit jusqu’à fin 2015.  Photo Richard Romney.

Passages marquants de l’article

  • La campagne de « Donne-nous un coup de main » encourage les enfants à trouver puis à accomplir un acte de service et à dessiner l’empreinte de leur main sur une feuille de papier avec un résumé de leur acte de service écrit dessus.
  • Plus de 7 600 empreintes ont déjà été envoyées par des enfants du monde entier !

« Nous espérons qu’ils se sentiront importants. Nous espérons qu’ils se rendront compte qu’il y a des choses vraiment importantes qu’ils peuvent faire et qu’ils prendront l’habitude de rendre service. Nous espérons que cette idée de pouvoir aider les autres deviendra quelque chose dont ils se souviendront et qu’ils porteront en eux ». — Jan Pinborough, rédacteur en chef de L’Ami

Les mains, comme le service, existent dans toutes les grandeurs. Le magazine L’Ami incorpore les deux dans sa nouvelle campagne « Donne-nous un coup de main ».

La campagne, qui a été lancée dans le numéro de janvier 2015 de L’Ami, encourage les enfants à trouver des moyens de rendre service. Elle les invite à trouver puis accomplir un acte de service, dessiner la forme de leur main sur une feuille de papier, décrire sur cette main le service qu’ils ont rendu et l’envoyer à L’Ami. Les empreintes sont publiées dans L’Ami pendant l’année 2015 pour que les enfants les voient.

Jan Pinborough, rédacteur en chef de L’Ami, a dit : « Nous recevons souvent des lettres d’enfants nous racontant comment ils essaient de suivre le Sauveur en servant les autres. Et nous voulions leur montrer l’importance de ce qu’ils font. Il y a près d’un million d’enfants de la Primaire dans le monde entier. Si chacun d’eux trouve des façons de servir les autres, réfléchissez à la différence importante qu’ils peuvent faire. »

L’inspiration pour lancer cette campagne vient du discours de Dieter Uchtdorf lors de la conférence d’avril 2010 et intitulé « vous êtes mes mains ». Le président Uchtdorf a raconté l’histoire d’une statue de Jésus-Christ endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale. Lors de sa restauration, les villageois, dans l’impossibilité de remettre les mains, ont ajouté au bas de la statue les mots : « Vous êtes mes mains ».

Toute personne, quel que soit son âge, peut être les mains du Sauveur en servant les autres. Sœur Pinborough déclare : « Les enfants sont souvent les plus enthousiastes pour servir leurs voisins. Ils sont spontanément aimants et courageux. »

Les mains et la photo sont publiées avec la permission de Michelle Rodgers de Folsom (Californie). Photo Richard Romney.

Avec l’aide de leurs parents, Austin et Elizabeth Roundy ont confectionné à la main 77 ours en peluche pour des patients dans les hôpitaux. Le service peut prendre toutes les formes. Photo publiée avec l’autorisation de Susan Roundy.

Jusqu’à présent, la réponse à la campagne « Donne-nous un coup de main » a été incroyable. Plus de 7 600 empreintes de main venant d’enfants du monde entier, d’Amsterdam à l’Argentine et de Bangkok au Brésil, ont déja été envoyées et d’autres arrivent chaque jour.

Miriam, six ans, de Bosnie-Herzégovine, a envoyé son empreinte, avec les mots : « J’ai fait une carte pour ma maman quand elle était malade. »  David, onze ans, de Colombie, a écrit : « J’ai aidé quelqu’un chez lui à lire ». Nicki, onze ans, d’Utah (États-Unis), a dit : « J’ai donné des couvertures, des jouets, de la nourriture, des bols et des friandises à un refuge pour animaux. »

Thomas, neuf ans, de Norvège, a écrit : « J’ai participé à la confection de kits de rentrée scolaire pour des enfants nécessiteux. » Et Ella, trois ans, de l’Ontario (Canada), a dit : « Je fait aux gens des câlins quand ils sont tristes. » Ces enfants ne sont que quelques-uns parmi les milliers d’entre eux qui ont envoyé leur empreinte de main, chacune avec leur propre histoire à raconter.

Des familles et des Primaires entières ont aussi envoyé des empreintes. Quand Michelle Rodgers, de Folsom (Californie), a vu l’activité dans L’Ami, elle a pensé que ce serait une excellente idée de soirée familiale. Elle a dit : « C’était vraiment facile et rapide, et je me suis dit ‘C’est parfait, c’est exactement ce dont nous avons besoin ce soir. »

Michelle Rodgers, de Folsom (Californie), a dit qu’elle avait vu l’activité dans L’Ami et qu’elle s’était dit que ce serait une excellente idée de soirée familiale. Elle a dit : « C’était vraiment facile et rapide, et je me suis dit ‘C’est parfait, c’est exactement ce dont nous avons besoin ce soir’. »

Sœur Rodgers, son mari et leurs quatre enfants, âgés de 4 à 12 ans, ont chacun envoyé une empreinte de main. Ils ont consacré deux soirées familiales au projet. Lors de la première soirée familiale, ils ont parlé du service et de ce qu’ils pourraient faire. La semaine suivante, ils ont parlé de ce qu’ils avaient accompli puis ils ont dessiné la forme de leur main et l’ont décoré.

Bien que les enfants des Rodgers aient apprécié particulièrement de pouvoir dessiner le contour de leur main, frère et sœur Rodgers ont apprécié la leçon précieuse au sujet du service. Sœur Rodgers a dit : « J’aime avoir l’occasion d’enseigner à mes enfants des leçons de vie importantes. Et j’ai beaucoup aimé la façon dont ils ont relevé le défi et l’ont accompli. »

Les membres de la famille Rodgers se sont rendus compte qu’ils se rendaient déjà beaucoup service les uns aux autres, mais cette activité les a aidé à en prendre conscience et à rechercher des occasions d’en faire davantage.

Sœur Pinborough a dit : « Nous espérons que les enfants qui nous envoient leur empreinte de main cette année, apprendront en grandissant à aimer davantage rendre service. »

L’Ami continuera de recueillir les empreintes de main jusqu’en octobre 2015. Le nombre d’empreintes reçues est indiqué dans L’Ami pour que les enfants soient au courant des progrès qu’ils font. Il est également prévu d’afficher et de photographier toutes les mains de manière créative pour que tous les enfants voient les résultats du projet.

Si vous souhaitez participer, apprenez-en davantage à l’adresse https ://www.lds.org/liahona/2015/01/children/give-us-a-hand ?lang=fra. Pour que l’empreinte soit affichée dans L’Ami, il faut l’autorisation d’un parent ou d’un tuteur légal. Remplissez le formulaire sur cette page et envoyez-le avec l’empreinte et la photo de l’enfant afin qu’elles puissent être utilisées.

Participez-y pour voir la différence importante que vos mains et le service peuvent faire !