La réunion générale de la Société de Secours a eu lieu, Filles dans mon royaume a été mis en relief

  • 25 Septembre 2011

Résumé de l’article

  • Frère Uchtdorf a enseigné cinq choses importantes que les sœurs ne doivent jamais oublier.
  • Sœur Beck a parlé du rôle et de la raison d’être de la Société de Secours.
  • Sœur Allred a parlé de la charité et de la façon dont elle se manifeste dans les visites d’enseignement.
  • Sœur Thompson a parlé de la joie et de la protection que peuvent apporter les alliances.

« Filles dans mon royaume unifiera les sœurs de notre organisation mondiale et les orientera vers les objectifs de la Société de Secours, ainsi que sur le mode de vie et les bénédictions des disciples. » — Julie B. Beck, présidente générale de la Société de Secours

Les messages principaux de la réunion générale de la Société de Secours de 2011, qui s’est tenue le 24 septembre 2011, ont été : les vérités importantes à ne jamais oublier, le rôle de la Société de Secours dans la vie des filles de notre Père céleste, la charité, et les alliances.

Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller dans la Première Présidence, a utilisé le myosotis (aussi appelé « ne m’oublie pas ») comme métaphore dans son discours. Il a comparé les cinq pétales de cette fleur à cinq choses que les sœurs feraient bien de ne jamais oublier.

  • N’oubliez pas d’être patiente envers vous-même.
  • N’oubliez pas la différence entre un bon sacrifice et un sacrifice insensé.
  • N’oubliez pas d’être heureuse maintenant.
  • N’oubliez pas la raison d’être de l’Évangile.
  • N’oubliez pas que le Seigneur vous aime.

Frère Uchtdorf a dit : « Sœurs, il y a quelque chose d’inspirant et de sublime dans le petit myosotis. J’espère qu’il sera un symbole des petites choses qui rendent votre vie joyeuse et agréable. Veuillez ne jamais oublier que vous devez faire preuve de patience et de compassion envers vous-mêmes, que certains sacrifices sont meilleurs que d’autres et que vous n’avez pas besoin d’attendre un billet d’or pour être heureuses. N’oubliez jamais que la raison d’être de l’Évangile de Jésus-Christ vous inspirera et vous insufflera du courage. Et n’oubliez jamais que votre Père céleste vous connaît, vous aime et vous chérit. »

La réunion a suivi de près la publication début septembre de Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours. Les membres de la présidence générale de la Société de Secours ont toutes les trois puisé dans ce livre pour leur discours.

 

Elle a expliqué que la Société de Secours avait été organisée selon un modèle propre aux disciples, qui existait dans l’Église dans les temps anciens et qu’elle avait été organisée « sous l’égide de la prêtrise, selon le modèle de la prêtrise » ; elle a parlé de l’influence et de la capacité de l’organisation mondiale des sœurs, et de l’importance de veiller sur les autres, particulièrement par le biais des visites d’enseignement.

Sœur Beck a conclu en déclarant que « ces enseignements essentiels et d’autres, relatifs à la Société de Secours » se trouvent dans le livre Filles dans mon royaume.

« Ce livre décrit l’héritage de la Société de Secours et des femmes de notre Église », a-t-elle déclaré. « Il unifiera les sœurs de notre organisation mondiale et les orientera vers les objectifs de la Société de Secours, ainsi que vers le mode de vie et les bénédictions des disciples. Il témoigne du rôle essentiel des femmes dans le plan de bonheur de notre Père, et constitue un manifeste immuable de ce que nous croyons, de ce que nous faisons et de ce que nous entendons défendre. »

Silvia H. Allred, première conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, a parlé de la devise de la Société de Secours « La charité ne périt jamais » en citant des exemples tirés de Filles dans mon royaume pour expliquer comment la charité est devenu le point central de l’organisation de la Société de Secours. Elle s’est également inspirée des enseignements de Thomas S. Monson ; de Joseph Smith, le prophète et de Paul, Néphi et Mormon pour expliquer ce qu’est la charité et comment l’obtenir.

Elle a dit que les visites d’enseignement étaient « l’un des moyens les plus importants de pratiquer la charité. Par des visites d’enseignements efficaces, nous avons de nombreuses occasions d’aimer, de soutenir et de rendre service. Exprimer de la charité, ou de l’amour, purifie et sanctifie notre âme, ce qui nous aide à devenir davantage semblables au Sauveur. »

Barbara Thompson, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, a parlé de l’importance de « s’attacher » aux alliances, et de la joie et de la protection qui en découlent. Comme sœur Beck et sœur Allred, elle s’est inspiré de Filles dans mon royaume. Elle a parlé de Sarah Rich, une sœur de Nauvoo qui avait reçu de la joie en respectant ses alliances, ayant été appelée à servir dans le temple avant l’expulsion des saints de la ville. Elle a cité des passages du journal de sœur Rich :

« Nous avions reçu de nombreuses bénédictions dans la maison du Seigneur, ce qui a été pour nous une source de joie et de réconfort au milieu de tous nos chagrins et nous a permis d’avoir foi en Dieu, sachant qu’il nous guiderait et nous soutiendrait pendant le voyage inconnu qui nous attendait. »

Sœur Thompson a déclaré : « Respecter les alliances est la véritable joie et le véritable bonheur. C’est la consolation et la paix. C’est la protection contre les maux du monde. Le respect de nos alliances nous aidera dans les moments d’épreuve.

« Je témoigne que, si nous avons foi en Christ et si nous nous attachons à nos alliances, nous recevrons la joie promise dans les saintes Écritures et par nos prophètes modernes. »

Regardez et écoutez de nouveau

L’enregistrement vidéo en direct de la manifestation sera disponible juste après la fin de la diffusion. Les enregistrements audio en plus de soixante-dix langues seront disponibles sur conference.lds.org et sur Mormon Channel dans iTunes dans les huit heures qui suivront la diffusion. Les enregistrement vidéo en douze langues seront disponibles dans les vingt-quatre heures qui suivront la diffusion (à la fois les sessions entières et les discours/chants par séquences) sur conference.lds.org, podcasts, iTunes et YouTube.