Le temple de Gilbert (Arizona, États-Unis) consacré comme « sanctuaire de sérénité »

Transmis par Gerry Avant, rédacteur en chef du Church News

  • 2 Mars 2014

De gauche à droite, William R. Walker, Thomas S. Monson et Henry B. Eyring lors de la cérémonie de la pose de la pierre angulaire du temple de Gilbert (Arizona, États-Unis) le 2 mars.  Photo Scott G. Winterton.

GILBERT, ARIZONA

Le Temple de Gilbert a été consacré dimanche comme sanctuaire de sérénité, refuge contre les tempêtes de la vie et le bruit du monde et maison de contemplation silencieuse de la nature éternelle de la vie et du plan divin du Seigneur pour ses enfants.

Le président Monson a présidé les trois sessions de consécration du temple le plus récent de l’Église, le 142e en service dans le monde et le quatrième d’Arizona.

Dimanche matin, il a dit : « Le 28 avril 2008, j’ai eu le privilège d’annoncer qu’un temple serait construit ici à Gilbert. Après les premiers préparatifs, notamment l’approbation des plans détaillés du temple et de ses environs par la ville, le chantier a commencé le 13 novembre 2010.

Maintenant, juste un peu plus de trois ans après l’ouverture du chantier, nous sommes réunis ici pour consacrer ce magnifique temple de Gilbert.

Temple de Gilbert (Arizona, États-Unis). Photo Gerry Avant.

Il a ajouté : « Ouvrons notre cœur, notre esprit et notre âme à l’Esprit ici aujourd’hui. J’espère que nous nous souviendrons tous non seulement de ce qui est dit, mais aussi et peut-être, ce qui est plus important encore, de ce que nous ressentons. Je pense qu’il est important que nous nous sentions proches de notre Père céleste en ce jour spécial. »

Le président Monson et Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, se sont relayés pour donner un discours et faire la prière de consécration du temple.

Situé dans la région de Phoenix Valley Est, le temple dessert les saints des derniers jours de Tempe, Chandler, Gilbert, Queen Creek, Florence, Globe et Maricopa.

La consécration a débuté par le scellement officiel d’une pierre angulaire symbolique dans laquelle a été placé un récipient rempli précédemment de récits historiques, de photos, de documents et d’autres éléments importants de l’histoire de l’Église et du secteur du temple.

Thomas S. Monson salue les frères Brendyn Dodge, 3 ans, et Liam Dodge, 6 ans, du pieu de Greenfield (Gilbert, Arizona,), pendant la cérémonie de la pose de la pierre angulaire du temple de Gilbert. Derrière le président Monson se trouvent William R. Walker, des soixante-dix, et Ann M. Dibb, fille du président Monson. Photo Scott G. Winterton.

Lors de la cérémonie de la pose de la pierre angulaire et après la dernière session de consécration du temple, le président Monson a serré la main de beaucoup de gens. Il a accordé une attention particulière aux jeunes enfants et aux jeunes, avec qui il a eu de brèves conversations.

La veille de la consécration, un spectacle culturel a eu lieu dans un parc près du temple. Près de douze mille jeunes âgés de douze à dix-huit ans se sont produits dans le spectacle, qui avait pour thème « Ancrés dans la foi ». Le scénario commençait dans l’Ancien Testament et se poursuivait avec des parties relatives au Livre de Mormon, à l’histoire des saints des derniers jours en Arizona et au présent.
L’Arizona n’a pas été à la hauteur de sa réputation d’être l’un des États les plus secs des États-Unis pendant au moins une soirée : la pluie s’est déversée sur les artistes et les spectateurs. Étant donné que le spectacle avait lieu dans un bassin d’épuration, il n’a fallu que quelques minutes pour que l’eau fasse des flaques sur le sol. En dépit des difficultés, les jeunes ont continué le programme avec des chants et des danses qu’ils avaient répété régulièrement depuis début janvier.

Jake Dalton, un artiste de douze ans, a décrit l’expérience comment étant ’vraiment géniale’. Il a dit : « C’était incroyable, car je ne me rendais même pas compte que nous étions mouillés alors que nous étions trempés. Si j’avais encore la chance de me produire sous la pluie, je n’hésiterai pas une seconde, je le referai plusieurs fois. »

Thomas S. Monson, Henry B. Eyring et William R. Walker lors de la cérémonie de la pose de la pierre angulaire du temple de Gilbert le dimanche 2 mars. Photo Jill Adair.