Aider les Jeunes Filles à remplir leur rôle dans l’œuvre du salut

  Par Carol F. McConkie, première conseillère dans la présidence générale des Jeunes Filles

  • 30 Septembre 2013

Les dirigeants de l’Église ont demandé aux jeunes saints des derniers jours de s’engager dans l’œuvre du salut. Les dirigeants disent que lorsque les jeunes filles choisissent de défendre la vérité et la justice, elles deviennent de puissantes ambassadrices de la cause du Christ.

Résumé de l’article

  • Les parents et les dirigeants peuvent aider à fortifier et préparer les jeunes filles à remplir leur rôle divin dans l’œuvre du salut.
  • Tandis que les jeunes filles apprennent à s’appuyer sur la « parole de Dieu », les parents et les dirigeants peuvent les encourager à parler de ce qu’elles apprennent et à l’appliquer.

« Lorsqu’une jeune fille choisit de suivre les principes et de respecter les commandements de Dieu, l’influence de son bel exemple et l’efficacité de ses paroles remplies de l’Esprit lui permettent de s’acquitter de la responsabilité qui est la sienne par alliance dans l’œuvre du salut. » — Carol F. McConkie, de la présidence générale des Jeunes Filles

J’ai assisté récemment à une réunion de Sainte-Cène en Arizona où j’ai entendu un jeune homme très joyeux rendre témoignage des bénédictions de l’Évangile de Jésus-Christ dans sa vie. Il venait de se faire baptiser. Il a dit qu’il devait sa joie à l’exemple d’une jeune fille qui s’appelait Kirsten. Elle avait refusé de sortir avec lui parce qu’elle avait quinze ans et elle lui avait expliqué que les mormons ne font pas de sorties en couple avant seize ans. Ce jeune homme n’avait jamais entendu parler des mormons avant.

La résolution de Kirsten d’attendre d’avoir seize ans pour faire des sorties en couple l’a intrigué et il a commencé à poser des questions sur l’Église. Quelques temps plus tard, Kirsten l’a invité à assister aux activités d’échange. Là, il a rencontré d’autres jeunes qui avaient choisi de respecter les principes énoncés dans Jeunes, soyez forts. Comme il a continué de poser des questions, ils lui ont donné un Livre de Mormon et l’ont encouragé à suivre les leçons des missionnaires. Lors d’une conférence de jeunesse, il a lu l’invitation de Moroni à prier d’un cœur sincère, avec une intention réelle et en ayant foi au Christ pour demander à Dieu si le Livre de Mormon était vrai. Quand il a prié, il a ressenti une assurance paisible que c’était le cas. Il a décidé de se faire baptiser.

Lorsqu’une jeune fille choisit de défendre fermement la vérité et la justice, elle devient une puissante ambassadrice de la cause du Christ. Lorsqu’une jeune fille choisit de suivre les principes et de respecter les commandements de Dieu, l’influence de son bel exemple et l’efficacité de ses paroles remplies de l’Esprit lui permettent de s’acquitter de la responsabilité qui est la sienne par alliance dans l’œuvre du salut.

Nous, parents et dirigeants, pouvons aider à fortifier et préparer les jeunes filles à remplir leur rôle divin dans l’œuvre du salut. Aidez les jeunes filles à savoir que dans la vie prémortelle, elles ont fait alliance avec Dieu. « Nous avons accepté, à ce moment là, d’être… des sauveurs pour toute la famille humaine… L’accomplissement du plan n’était alors plus seulement l’œuvre du Père et celle du Sauveur, mais il est également devenu la nôtre » (John A. Widtsoe, Utah Genealogical and Historical Magazine, octobre 1934, p. 189). Je crois qu’avant la naissance, les jeunes filles « avaient reçu… leurs premières leçons… et avaient été [préparées] pour paraître au temps fixé du Seigneur pour travailler dans sa vigne au salut de l’âme des hommes » (D&A 138:56).

Dans la condition mortelle, les jeunes filles font alliance lors du baptême d’être « les témoins de Dieu en tout temps, et en toutes choses, et dans tous les lieux » (Mosiah 18:9). Les dirigeants enseignent les leçons de Viens et suis moi : Documentation pour l’apprentissage des jeunes pour aider les jeunes filles à construire un fondation ferme de foi et de témoignage basée sur les Écritures et les paroles des prophètes. Les jeunes filles les lisent et les étudient pour trouver des réponses à leurs questions. Elles se font un festin des paroles du Christ qui leur diront tout ce qu’elles doivent faire (voir 2 Néphi 32:3). Elles cherchent et trouvent la vérité. Elles apprennent à s’appuyer sur la « parole de Dieu qui est vivante et puissante » (Hélaman 3:29).

En plus, les dirigeants invitent les jeunes filles à parler des choses qu’elles ont apprises.

Quand les jeunes filles enseignent, elles s’instruisent. Quand elles enseignent les principes de l’Évangile et en rendent témoignage, le Saint-Esprit a l’occasion de confirmer dans leur cœur et leur esprit que ce qu’elles disent est vrai. Quand elles enseignent, elles se préparent à « toujours… défendre, avec douceur et respect, devant quiconque [leur] demande raison de l’espérance qui est en [elles] (1 Pierre 3:15).

Mais le plus important, c’est que les dirigeants invitent les jeunes filles à suivre les principes doctrinaux qu’elles ont étudiés en classe et à les appliquer dans leurs décisions quotidiennes. Les jeunes filles qui choisissent d’obéir humblement aux commandements et qui respectent les principes de bon cœur, jouissent de la compagnie du Saint-Esprit. Elles sentent l’amour de Dieu et la grâce de l’expiation du Sauveur dans leur cœur et dans leur esprit. Tandis qu’elles conforment leur vie à la volonté de Dieu et qu’elles respectent fidèlement leurs alliances, elles deviennent des disciples de Jésus-Christ et ont la ferme résolution d’être loyales à son Évangile.

Quand je vois la joie d’un jeune homme éternellement béni grâce à la fidélité d’une jeune fille, j’ai la vision du pouvoir qu’ont des milliers de jeunes filles dans toute l’Église, qui ont reçu les leçons et qui ont été préparées à travailler dans la vigne du Seigneur pour le salut de l’âme des hommes. Ce sont des jeunes filles prêtes à se tenir dans des lieux saints et prêtes à défendre le Sauveur en un témoignage éclatant de son Évangile.