« Lumière des Nations » : un spectacle culturel SDJ qui met en lumière la diversité

  Par Jason Swensen, de la rédaction du Church News

  • 30 Octobre 2012

Des danseurs participent à la générale du programme SDJ « Luz de las Naciones » (lumière des nations) au centre de conférence de l’Église.

« Nous appartenons vraiment à une Église internationale. Nous avons des membres dans presque tous les pays et ils représentent beaucoup de cultures et d’origines. Ici en Utah, l’Église reconnaît et apprécie la grande diversité qui se trouve dans la collectivité. » — L. Whitney Clayton, de la présidence des soixante-dix

Fili Sagapolutele est un homme occupé, un avocat qui a une lourde charge de travail et de nombreuses obligations professionnelles et familiales.

Mais quand les habitants de Léhi lui ont demandé au début de cette année de participer à la chorégraphie des danses de Samoa et d’Hawaï du spectacle culturel organisé par l’Église ce week-end, il a accepté avec enthousiasme.

« Cela a demandé beaucoup de temps, mais y-a-t-il une meilleure façon de faire profiter les autres de ses talents ? » a-t-il dit :

Frère Sagapolutele est l’un des 1 500 habitants d’Utah qui ont participé à la production de « Luz de las Naciones : Sus Promesas » (en français « Lumière des Nations : tes promesses »). C’est un programme haut en couleur de chants et de danses qui a eu lieu le soir du vendredi 26 et celui du samedi 27 octobre, au centre de conférence.

Parmi les artistes il y avait des centaines de bénévoles venant de tout l’État qui se sont produits lors de chants, de danses et de morceaux instrumentaux appartenant à de nombreuses traditions et cultures latines et polynésiennes. Le programme a été présenté en espagnol, avec un nombre limité de casques disponibles pour les personnes qui voulaient l’écouter en anglais ou en portugais.

L’Église a mis en scène des programmes culturels similaires en 2004 et en 2006.

« Nous appartenons vraiment à une Église internationale », a dit L. Whitney Clayton, de la présidence des soixante-dix. « Nous avons des membres dans presque tous les pays et ils représentent beaucoup de cultures et d’origines. Ici en Utah, l’Église reconnaît et apprécie la grande diversité qui se trouve dans la collectivité. »

« Luz de las Naciones », a-t-il ajouté, est une illustration de la grande famille mondiale de l’Église.

« Le programme est produit localement par des centaines de bénévoles, mais nous espérons que son influence s’étendra bien au-delà des frontières de l’Utah grâce à une diffusion en différé », a dit L. Whitney Clayton. « Notre soutien de cette manifestation est un exemple de plus de la portée internationale et de la capacité d’accueil de l’Église. »

Le programme a illustré des traditions diverses relatives à un grand Dieu blanc qui sont extrêmement répandues parmi les habitants de l’Amérique du Nord et du Sud et des îles du Pacifique. La parution du Livre de Mormon et le retour prophétisé de Jésus-Christ ont été aussi mis en lumière.

Les artistes ont dit qu’ils espéraient que le public réagirait à son message participatif.

« Ce sera une manifestation merveilleuse qui rapprochera les communautés », a dit Annya Becerra, artiste originaire du Mexique qui habite à Orem.

Le spectacle été enregistré pour diffusion ultérieure sur BYUtv International.

Avant le spectacle, le public eu la possibilité de voir une exposition au centre de conférence présentant des œuvres d’artistes d’Amérique latine et de Polynésie, ainsi que des photos de la première unité SDJ hispanophone d’Utah.