Besoin croissant d’indexeurs dans le monde entier

  Par Heather Whittle Wrigley, nouvelles et manifestations de l’Église

  • 11 July 2012

Sur le site FamilySearch.org, plus de 120 projets d’indexation sont actuellement disponibles aux États-Unis et dans beaucoup d’autres pays, dans seize langues.  Welden C. Andersen

Résumé de l’article

  • Le département d’histoire familiale encourage les membres à augmenter leur participation à l’indexation.
  • Les indexeurs maîtrisant une autre langue que l’anglais sont particulièrement recherchés.
  • FamilySearch propose près de 500 cours gratuits en ligne, dans différentes langues, sur les recherches en histoire familiale.

À la fin de l’année 2012, le nombre de temples de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours dans le monde entier dépassera 140 et de nombreux autres sont prévus ou en construction. Comme le nombre de membres ayant accès au temple s’accroît, il est nécessaire que davantage de membres participent activement à la recherche et à l’enregistrement de leur histoire familiale.

Le département d’histoire familiale de L’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours encourage les membres à augmenter leurs efforts pour que les registres historiques soient consultables en ligne et préserver la mémoire des générations passées en participant à l’indexation sur indexing.familysearch.org. Les indexeurs maîtrisant une autre langue que l’anglais sont particulièrement recherchés.

L’indexation ou la transcription de documents généalogiques historiques rend ces archives consultables sur FamilySearch.org. Sans l’indexation, la recherche par nom ou par mot clé est quasiment impossible, car la recherche devient beaucoup plus difficile et lente.

Les bases de données de FamilySearch sont disponibles gratuitement en ligne sur familysearch.org (site en anglais uniquement) ou dans les plus de 4 600 centres d’histoire familiale présents dans 132 pays, et auxquelles s’ajoutent chaque semaine de nouvelles collections de documents historiques et projets d’indexation.

Plus de 120 projets d’indexation sont actuellement disponibles aux États-Unis et dans beaucoup d’autres pays et seize langues. Dans la première moitié de l’année 2012, de nouveaux projets ont été lancés en Bolivie, au Paraguay, en Suisse et aux Philippines.

Rien que cette semaine, FamilySearch a publié des millions de documents pour l’Allemagne, l’Arménie, le Brésil, le Canada, le Chili, laChine, la Colombie, l’Espagne, l’Estonie, la Hongrie, l’Inde, l’Irlande, le Japon, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Pérou, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Russie, la Slovaquie, et la Suisse, ce qui porte le nombre total de documents accessibles grâce à son site Internet à 2,8 milliards. Plus tard dans l’année, FamilySearch prévoit de mettre en place des projets d’indexation pour plusieurs autres pays.

Le logiciel d’indexation peut être téléchargé depuis le site Internet FamilySearch et est disponible en onze langues : allemand, anglais, espagnol, français, hollandais, italien, japonais, polonais, portugais, russe et suédois.

En plus de l’augmentation du nombre de projets d’indexation dans le monde, FamilySearch propose près de 500 cours en ligne gratuits sur les recherches en histoire familiale dans l’onglet « Apprendre ». Les cours sont notamment des cours de paléographie qui peuvent aider à améliorer les compétences en indexation. Diverses leçons sont disponibles dans plus de dix langues.

Dans le pieu de Monte Líbano (Campo Grande, Brésil), des dirigeants de l’Église, des jeunes, des hommes et des femmes se sont déja tous impliqués diligemment dans l’histoire familiale, en indexant plus de 40 000 documents entre le 1er janvier et le 1er juillet 2012 (article en portugais).

Leonardo B., quatorze ans, a participé à cet effort d’indexation. « J’ai ressenti tout le temps la présence de l’Esprit » a-t-il dit. « J’ai ressenti que je faisais ce que je devais faire. …  Je suis heureux de l’œuvre accomplie. »

Pour en savoir davantage sur les projets d’indexation individuels, voir la page projets de FamilySearch. Les projets d’indexation, ainsi que leur langue d’enregistrement et le pourcentage de réalisation sont indiqués sur la page des mises à jour de FamilySearch.

Les projets terminés sont retirés des lots d’indexation disponibles en ligne et sont publiés sur familysearch.org après un contrôle final de leur état d’achèvement.