Une nouvelle exposition artistique invite les visiteurs à rechercher le Sauveur

  • 27 avril 2011

Résumé de l’article

  • Une nouvelle exposition artistique du musée de l’Histoire de l’Église présente les œuvres récentes de vingt-neuf peintres et sculpteurs professionnels.

« L’art peut avoir un grand pouvoir sur les gens… pour les amener à réfléchir davantage sur eux-mêmes et leur relation avec le Sauveur. » - Rita Wright, restauratrice d’œuvres d’art au musée de l’Histoire de l’Église.

Le musée de l’Histoire de l’Église a ouvert une nouvelle exposition présentant des œuvres récentes basés sur les thèmes de l’Évangile et de la vie et des enseignements de Jésus-Christ. 

« Cherchez mon visage : œuvres d’art récentes sur des thèmes scripturaires », présente les œuvres de vingt-neuf artistes parmi lesquels James Christensen, Brian Kershisnik, Jonathan Linton, Emily McPhie et Walter Rane. C’est une exposition itinérante de la Guilde internationale des artistes, L.L.C., qui montrent des œuvres représentant des histoires de la Bible et du Livre de Mormon et exprimant les convictions des artistes sur des principes de l’Évangile. 

Rita Wright, restauratrice d’œuvres d’art au musée de l’Histoire de l’Église déclare : « L’exposition donne l’occasion de voir les œuvres originales et de ressentir le pouvoir de l’esprit en méditant un peu plus profondément, en réfléchissant aussi sur notre vie et en prenant le temps de considérer à la fois le message scripturaire et l’interprétation personnelle décrite dans la façon dont les artistes ont dépeint ces scènes de la vie du Sauveur. »

Elle ajoute que la plupart des œuvres décrivent des évènements de la vie du Christ, mais que d’autres œuvres sont plus conceptuelles. 

Par exemple, La descente de la croix, de Brian Kershisnik, est un « tableau merveilleux » qui invite les visiteurs du musée à penser aux personnes qui aimaient le Sauveur et qui étaient les plus proches de lui, et à songer combien ce vendredi après-midi a dû être difficile pour elles avant le matin de Pâques. Sœur Wright a dit : « Je pense que ce tableau représentant ces personnes réunies autour de lui prenant si grand soin de son corps mortel, est très émouvant, même déchirant. »

Sœur Wright a précisé aussi que les œuvres conceptuelles contiennent des symboles à la fois vastes et profonds. 

« L’art peut avoir un grand pouvoir sur les gens… pour les amener à réfléchir davantage sur eux-mêmes et leur relation avec le Sauveur », dit-elle.

L’exposition restera à Salt Lake City, jusqu’au 20 juin 2011. 

Le musée de l’Histoire de l’Église se situe au 45 North West Temple Street de à Salt Lake City (Utah, États-Unis) et il est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 21 h, et les samedis et dimanches de 10 h à 19 h. L’entrée est gratuite. 

Pour plus de renseignements, allez sur le site Web du musée.