La nouvelle présidence de l’École du Dimanche met l’accent sur l’enseignement à la manière du Christ

Transmis par Tiré de MormonNewsroom.org

  • 8 Avril 2014

De gauche à droite, Tad R. Callister, nouvellement appelé comme président général de l’École du Dimanche, avec John S. Tanner comme premier conseiller et Devin G. Durrant comme deuxième conseiller.

Passages marquants de l'article

  • Tad R. Callister, récemment appelé comme président général de l’École du Dimanche, espère qu’un programme similaire à celui pour les jeunes sera bientôt disponible pour les adultes.

« Toutes les fois où nous essayons de suivre l’exemple du Sauveur, nous nous trouvons sur une terre fertile. » — Tad R. Callister, président général de l’École du Dimanche

Nouvelle présidence générale de l’École du Dimanche La réorganisation a été annoncée par la Première Présidence pendant la conférence générale le samedi 5 avril 2014.

Tad R. Callister, précédemment membre de la présidence des soixante-dix, a été soutenu comme président général de l’École du Dimanche, avec John S. Tanner comme premier conseiller et Devin G. Durrant comme deuxième conseiller. Frère Tanner et frère Durrant sont actuellement présidents de mission jusqu’à fin juillet à São Paulo (Brésil) et à Dallas (Texas, États-Unis), respectivement.

Frère Callister, qui a été relevé des soixante-dix après six années de service a dit : « Je ne pourrais pas être plus heureux qu’avec les deux conseillers que j’ai. »

La nouvelle présidence succède à Russell T. Osguthorpe, président ; David M. McConkie, premier conseiller ; et Matthew O. Richardson, deuxième conseiller, qui servaient depuis avril 2009.

Frère Callister a dit qu’une des priorités de la nouvelle présidence générale de l’École du Dimanche est de poursuivre l’accent mis sur le programme d’étude pour les jeunes à l’École du Dimanche mis en place depuis un an. Il a déclaré : « Nous essayons de suivre l’exemple du Sauveur en matière d’enseignement, entre autres par des questions inspirées. Cela implique la participation ; cela implique le fait d’enseigner pour aider les gens à se convertir, pas seulement pour les instruire, pour les aider à comprendre et à ressentir l’esprit de l’Évangile dans leur vie. La précédente présidence générale de l’École du Dimanche a fait un travail tout simplement formidable à cet égard. »

Viens et suis-moi, le nouveau programme d’étude en ligne pour les jeunes, a été mis en place l’année dernière et a été mis à jour en 2014 avec les derniers discours de conférence générale et des supports multimédia produits par l’Église. Frère Callister a dit : « J’ai assisté à un certain nombre de classes de jeunes filles et de jeunes gens. La semaine dernière, j’ai assisté à une classe de l’École du Dimanche, et je constate le véritable passage d’un enseignement magistral à un enseignement participatif. Je pense qu’il y a un véritable changement de méthode pédagogique, il ne s’agit pas simplement d’enseigner une leçon mais de s’efforcer de l’adapter aux besoins des élèves de la classe ».

Frère Callister a ajouté : « Je crois que nous allons élever une génération de jeunes qui seront les meilleurs enseignants et les meilleurs parents au monde, parce qu’ils font maintenant cette expérience dans leur jeunesse et qu’ils n’ont pas à attendre d’être adulte ou plus âgés pour comprendre à quel point l’enseignement et la compréhension peuvent être de qualité. Je pense qu’on s’efforce davantage de produire la conversion et pas seulement de transmettre des connaissances. »

Frère Callister espère qu’un programme similaire à celui des jeunes sera bientôt disponible pour les adultes. Il a dit : « Les mêmes principes qui ont été appliqués dans les classes de jeunes sont maintenant appliqués avec les adultes et on est en train de les tester et je suis certain qu’il y aura quelques améliorations, mais les principes de base resteront. Il est conçu pour faciliter l’enseignement de ces mêmes principes aux instructeurs des adultes, et nous espérons qu’ils en saisiront l’esprit comme nos jeunes l’ont fait, et, je l’espère, pour intégrer ces mêmes principes de l’Évangile au foyer. »

Il a dit ensuite que le programme de l’École du Dimanche mène les gens au Christ, qui est le Maître pédagogue, comme l’explique la Bible. Il a ajouté : « Toutes les fois où nous essayons de suivre l’exemple du Sauveur, nous nous trouvons sur une terre fertile. Et si nous enseignons la doctrine [de Jésus-Christ] clairement et brièvement et avec l’Esprit [Saint], il peut faciliter ce changement qui nous rendra davantage semblables au Christ. »