Les nouvelles dirigeantes des Jeunes Filles expriment leur gratitude et leurs espoirs

  Par Bonnie L. Oscarson, Carol F. McConkie et Neill F. Marriott, présidence générale des Jeunes Filles

  • 3 Juin 2013

Carol F. McConkie, Bonnie Lee Green Oscarson et Neill F. Marriott posent pour une photo à Salt Lake City (Utah, États-Unis), le lundi 8 avril 2013.  Photo Ravell Call, Deseret News.

Résumé de l’article

  • Sœur Oscarson : les miracles se produisent et des vies sont bénies lorsque les dirigeantes recherchent et reçoivent l’inspiration divine.
  • Sœur McConkie : les parents et les dirigeantes qui enseignent, rendent témoignage et vivent les points de doctrine de l’Évangile, fortifient les jeunes filles.
  • Sœur Marriott : enseignez la foi en Jésus-Christ et aidez les jeunes filles à être dignes de contracter des alliances sacrées et de recevoir les ordonnances du temple.

« J’ai vu et ressenti personnellement la vaillance des jeunes filles de l’Église et leur désir de suivre les paroles de nos prophètes actuels et d’être de vrais disciples de Jésus-Christ. » — Bonnie L. Oscarson, présidente générale des Jeunes Filles

Un événement important a lieu chaque année pour les jeunes filles de toutes les paroisses de l’Église, il s’intitule la rentrée des Jeunes Filles. Le mois dernier, nous, présidence générale des Jeunes Filles nouvellement appelée, avons apprécié notre propre « rentrée » après avoir été soutenues lors de la conférence générale d’avril dernier.

Nous sommes reconnaissantes pour le merveilleux déversement de soutien et d’amour que nous avons ressenti venant de membres du monde entier. Quel grand honneur et privilège nous avons d’être appelées à servir les jeunes filles de l’Église à cette époque passionnante ! Avec l’annonce récente de l’abaissement de l’âge requis pour les jeunes missionnaires, l’introduction dans le monde entier du nouveau programme d’étude pour les jeunes Viens et suis-moi, et l’accent mis sur la participation des jeunes aux recherches d’histoire familiale, nous sommes bénies d’être associées à cette accélération de l’œuvre du Seigneur (voir D&A 88:73).

Nous avons beaucoup de choses à faire, toutes les personnes concernées et nous, pour aider nos jeunes à mieux se convertir à l’Évangile de Jésus-Christ. C’est une bénédiction et un défi pour lesquels nous sommes très reconnaissantes. En tant que présidence, nous aimerions vous faire part à chacune de nos sentiments et de nos espoirs alors que nous nous embarquons dans ce « nouveau commencement ».

Bonnie L. Oscarson

Au cours du mois dernier, j’ai eu l’occasion de rencontrer des jeunes filles dans les classes de l’Église et dans beaucoup d’autres cadres. J’ai vu et ressenti personnellement la vaillance des jeunes filles de l’Église, leur désir de suivre les paroles de nos prophètes actuels et d’être de vraies disciples de Jésus-Christ. Nos jeunes vont au temple, font de l’histoire familiale et assument des rôles de direction et d’enseignement dans leurs collèges et dans leurs classes.

Bien qu’elles rencontrent des difficultés, des tentations et des situations qu’aucun autre jeune dans l’histoire mondiale n’a eu a affronté, elles sont fermes dans leur engagement à être différentes du monde.

Celles d’entre nous qui ont l’occasion d’enseigner, d’aimer et de guider ces jeunes doivent chercher à être guidées et inspirées par notre Père céleste aimant comme jamais auparavant afin de les conduire avec amour sur le chemin qui mène au temple et finalement au retour en sa présence. Je suis reconnaissante du privilège de participer à cette grande œuvre avec des dirigeants de la prêtrise et des dirigeantes des Jeunes Filles inspirés dans le monde entier et je prie pour que nous recherchions et recevions tous l’aide divine tandis que nous nous acquittons de nos appels. Avec l’aide du Seigneur, les miracles se produisent et les vies sont bénies.

Carol F. McConkie

Quel privilège sacré d’aider nos précieuses jeunes filles sur le chemin des alliances qui mène au Seigneur et à sa sainte maison ! Pour moi, chaque jour dans l’organisation des Jeunes Filles est « un nouveau départ » Quand chaque jeune fille comprendra qu’elle est une fille d’esprit de parents célestes, qu’elle a une nature divine et une destinée éternelle, elle éprouvera un sentiment nouveau d’identité.

Nous voyons sa foi grandir quand elle croit que Dieu la connaît et l’aime individuellement, qu’il comprend le langage de son cœur, et qu’il entend et répond à ses prières. Nous nous réjouissons quand elle a la foi qu’il lui a envoyé un Sauveur, par l’intermédiaire duquel elle reçoit l’assurance de l’immortalité et la promesse de la vie éternelle.

Nous témoignons qu’elle ressent la paix et l’assurance quand elle reconnaît les murmures du Saint-Esprit qui lui enseigne la vérité, la réconforte, la guide et la protège tandis qu’elle les suit en marchant sur le chemin étroit et resserré. Je suis très reconnaissante pour les parents, les dirigeantes et les dirigeants de la prêtrise fidèles qui enseignent et témoignent des précieux points de doctrine de l’Évangile et qui sont des exemples de la joie de vivre l’Évangile de Jésus-Christ. Ensemble nous fortifions les jeunes filles afin qu’elles se tiennent en des lieux saints et reflétent la lumière du Christ dans le monde.

Neill F. Marriott

Mon « nouveau commencement » dans la présidence générale des Jeunes Filles me rappelle ma première expérience de camp des Jeunes Filles. J’étais assise dans un canoë rempli à ras bord d’Églantines enthousiastes. Nous étions dans un canoë surchargé, en train de pagayer en direction d’un autre canoë qui ne contenait que trois Lauréoles. Pour alléger notre canoë, j’avais décidé de sauter dans celui des Lauréoles et je suis montée avec empressement sur le bord du nôtre. Huit Églantines qui hurlaient et une consultante stupéfaite se sont retrouvées dans le lac. Ballotées, poussant des éclats de rire et nous accrochant au canoë, nous nous sommes soutenues mutuellement avec amour. Ainsi en est-il de mon nouvel appel, car je suis entrée dans un « lac » de possibilités et de joie, rempli de jeunes filles qui sont des filles bien-aimées de notre Père céleste. La grande et même sainte responsabilité des dirigeantes des Jeunes Filles du monde entier est d’enseigner la foi en Jésus-Christ et d’aider les jeunes filles à être dignes de contracter des alliances sacrées et de recevoir les ordonnances du temple. Puissions-nous emporter avec nous la véracité et l’amour de l’expiation du Sauveur où que nous allions, dans nos témoignages et dans tout ce que nous faisons, afin que les jeunes filles ressentent l’inspiration du Saint-Esprit et vivent l’Évangile constamment et joyeusement.

Le fait de nous plonger, nous-mêmes et nos jeunes filles, dans la doctrine de l’Évangile, peut être encore plus passionnant que de basculer hors d’un canoë pour se retrouver dans un lac !