Le président Eyring consacre le temple du Salvador

  Heather Wrigley et Aaron West

  • 22/08/2011
 

Le temple de San Salvador, consacré le 21 août 2011, est le quatrième temple d’Amérique centrale.

Résumé de l’article

  • Le président Henry B. Eyring a consacré le temple de San Salvador, au Salvador, le 21 août 2011.
  • La veille au soir, plus de deux mille jeunes ont participé à la célébration culturelle.
  • Les ordonnances du temple débuteront le 23 août 2011.

Rassemblés autour d’un temple dans le pays de Bountiful, les Néphites et les Lamanites d’autrefois ont vu que Jésus-Christ ressuscité était parmi eux et « ils s’écrièrent d’un commun accord : Béni soit le nom du Dieu Très-Haut ! » (3 Néphi 11:3, 16–17).

Le 21 août 2011, les saints des derniers jours d’Amérique centrale se sont rassemblés autour d’un temple à San Salvador, au Salvador. Certains sont entrés dans le temple, alors que d’autres regardaient les cérémonies par satellite dans les centres de pieu au Salvador, au Belize, au Nicaragua et au Honduras. Et comme les Lamanites et les Néphites d’autrefois, ils se sont écriés d’un commun accord : « Hosanna ! ».

Presque quatre ans après avoir entendu Gordon B. Hinckley annoncer qu’un temple serait construit dans leur pays, et après des années de préparation fidèle, les gens ont accueilli Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, qui a consacré le temple de San Salvador, au Salvador, quatrième temple d’Amérique centrale.

Trois sessions de consécration, diffusées dans les unités de l’Église appartenant au district du temple, ont permis aux nombreux membres de la région d’y assister.

Le temple de San Salvador est le cent trente-cinquième temple de l’Église en activité et le premier temple au Salvador ; il desservira plus de cent cinq mille membres de l’Église répartis dans plus de cent soixante et une unités dans le pays.

Dans la prière de consécration, le président Eyring a dit qu’avec la réalisation du temple, « toutes les bénédictions de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ » avaient été données aux saints du Salvador.

Il a demandé à Dieu de bénir le peuple et les dirigeants du Salvador, « afin que le peuple connaisse les bénédictions de la liberté et des possibilités. Que la paix règne dans le pays. »

En conclusion, il a prié pour que « l’influence du temple soit ressentie à travers le pays comme une lumière sur une colline ».

La consécration a eu lieu le lendemain de la célébration culturelle de samedi, qui s’est tenue dans le gymnase national « José Adolfo Pineda », qui accueille douze mille cinq cents personnes. Plus de deux mille jeunes saints des derniers jours ont participé par des chants et de la danse.

Le président Eyring a apprécié la représentation, tout comme d’autres dirigeants de l’Église, parmi lesquels D. Todd Christofferson, du Collège des douze apôtres.

Avec ses murs extérieurs en granit, ses arcs et ses coquillages caractéristiques, le temple est une illustration frappante de l’architecture coloniale espagnole.

Une grande partie de la décoration est composée de la fleur de l’izote, fleur nationale de la République du Salvador. Le dessin de cette fleur est mis en relief dans les vitraux et sur le granit extérieur ainsi que dans les détails du bois d’acajou utilisé à l’intérieur, qui provient du Honduras et des pays voisins. Le sol et la décoration intérieure sont faits de calcaire d’Israël.

Lors de la cérémonie de la pose de la pierre angulaire, le président Eyring a expliqué que cette pose de la pierre angulaire est symbolique. Il a dit : « Il est bon de se rappeler que nous essayons tous de faire du Sauveur la pierre angulaire de notre vie. »

Après que plusieurs dirigeants de l’Église ont participé à la cérémonie de la pose de la pierre angulaire, le président Eyring a invité quatre enfants à mettre du mortier autour de la pierre.

Nefi Oliva, huit ans, a dit : « J’ai ressenti le Saint-Esprit lorsque le temple était en construction. De quelque endroit qu’on le regardait, on ressentait le Saint-Esprit. Mais maintenant, je le ressens encore plus. »

À côté du temple se trouve une église et une maison d’hôtes, qui comprend une cafétéria et un logement pour le président du temple.

Joaquin et Maria Dolores Blanco, membres de l’Église au Salvador, ont assisté à la consécration. Sœur Blanco a dit : « Je suis si heureuse, parce que je ne pensais jamais qu’il y aurait un temple dans mon pays. » Frère et sœur Blanco ont été scellés auparavant dans un autre temple après qu’elle a attendu vingt-cinq ans qu’il devienne membre de l’Église. « Je dis au Seigneur que maintenant je suis prête pour qu’il me rappelle. »

Les visites du public ont eu lieu du 1er au 23 juillet 2011. Plus de cent soixante-sept mille personnes ont visité le bâtiment.

Les ordonnances du temple débuteront le 23 août 2011.

Il y a trois autres temples en Amérique centrale : à Guatemala City, au Guatemala ; à San José, au Costa Rica, et à Panama City, au Panama. Deux temples supplémentaires sont en construction : l’un à Quetzaltenango, au Guatemala, et l’autre à Tegucigalpa, au Honduras.