Nouvelles de l’Église

Une organisation catholique honore un dirigeant de l’Église du trophée humanitaire

  Par Marjorie Cortez et Marianne Holman, collaboratrices du Church News

  • 9 Novembre 2012

Spencer Eccles, Dallin H. Oaks et le président Dieter F. Uchtdorf (de gauche à droite), à une soirée au cours de laquelle les services communautaires catholiques ont rendu hommage au président Uchtdorf et à sa femme, Harriet.

Les services communautaires catholiques ont remis au président Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller dans la Première Présidence, et a sa femme, sœur Harriet Uchtdorf, le trophée humanitaire de l’année, au cours d’une soirée à l’hôtel Little America à Salt Lake City le 7 novembre. « Le président Uchtdorf a accepté la récompense au nom de l’Église, la force motrice derrière les efforts humanitaires du couple, » a-t-il dit.

« Quand nous aidons les personnes en détresse, nous sommes bénis. »

Frère et sœur Uchtdorf éprouvent plus que de l’empathie pour les gens dans le besoin, y compris les réfugiés.

Eux aussi ont été chassés de chez eux et sont devenus des réfugiés puis, pour finir, des immigrants aux États-Unis. Il a quitté sa ville natale en Tchécoslovaquie à l’âge de quatre ans pour aller en Allemagne. Elle a perdu son père, qui était un soldat allemand pendant la deuxième guerre mondiale, alors qu’elle n’avait que onze ans.

Le couple éprouve une profonde reconnaissance pour les personnes « qui nous ont aidés pendant cette période difficile », a dit le président Uchtdorf.

Il a fait la remarque que les Uchtdorf étaient « deux allemands, anciens luthériens, maintenant mormons pratiquants, honorés par des catholiques aux États-Unis. »

« En tant qu’Église, nous sommes fiers de travailler en partenariat avec [les services communautaires catholiques] pour relever, soutenir et même faire des miracles dans la vie des pauvres et des nécessiteux, » a dit le président Uchtdorf. « Tout cela dans le véritable esprit chrétien de ‘toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites’.  »

Il a dit que le partenariat est un signe d’espoir et une grande raison d’être optimiste dans un monde parfois divisé.

« Beaucoup de nos semblables aujourd’hui rencontrent des situations extrêmement difficiles », a-t-il dit. « Et pourtant ils continuent à avancer. Nous sommes en admiration devant les personnes qui continuent à avancer. Nous leur rendons hommage. Et avec eux, nous rendons hommages aux personnes qui leur tendent la main, offrant l’espérance... Nos vies sont étroitement liées. Nous sommes tous liés les uns aux autres. Quand nous aidons les personnes en détresse, nous sommes bénis. »

Spencer F. et Cleone Eccles ont aussi reçu la récompense humanitaire de l’année pour leur soutien dans la cause de l’éducation, des soins médicaux, du sport et des besoins sociaux.

Florence « Flo » Holtshouser a reçu la distinction du Unsung Hero (héros méconnu) de la part des services communautaires catholiques pour plus de cinquante ans de service et Raul Yumul, qui a contribué à l’élaboration de plans de relocalisation des réfugiés, a été honoré comme employé de l’année. Des prix humanitaires des services communautaires catholiques ont été décernés à Robert et Wendy Steiner, du conseil diocésain des femmes catholiques et de la ligue de la femme catholique, qui en 1945, ont aidé à la création des Catholic Charities, maintenant services communautaires catholiques. Mark Franken, anciennement membre de la conférence des évêques des États-Unis, a été honoré comme partenaire de la collectivité pour plus de trente ans de service.