Nouvelles de l’Église

Des enfants et des jeunes rendent service à des personnes âgées au Brésil

  Par Melissa Merrill, Nouvelles et manifestations de l’Église

  • 12 Novembre 2012

En octobre, enfants, jeunes et adultes des pieux brésiliens de Campo Grande et de Campo Grande Monte Líbano ont appris l’importance du service individuel et familial.  Photo Quitéria Duarte Patelli.

Au petit matin du 27 octobre 2012, Bruno Estigarribia, seize ans, de la paroisse de Parati située à Campo Grande (Brésil), se dirige vers la Maison d’Abraham, une maison de repos pour les personnes âgées, afin de participer à un projet mains serviables organisé par les pieux de Campo Grande et de Campo Grande Monte Líbano.

Une fois là, Bruno se joint à plus de cent autres enfants, jeunes et adultes des deux pieux pour rendre service aux personnes âgées.

Le projet, surnommé « Petites mains serviables qui aident les personnes âgées », a été organisé dans le but d’enseigner l’importance du service aux jeunes et aux enfants, et de permettre à des familles entières de rendre service ensemble.

« Nos dirigeants voulaient faire comprendre aux jeunes et aux enfants que lorsqu’on fait quelque chose pour notre prochain, on peut ressentir l’amour du Sauveur », a dit Márcio Patelli, directeur de la communication du pieu de Campo Grande.

« J’y suis allé parce que c’était une activité de l’Église, mais j’ai vite compris que ce serait aussi une occasion privilégiée de rendre service », a dit Bruno.

À la maison de repos, Bruno a pu parler et rire avec les résidents. Il a dit que parler avec eux a été son moment préféré de la journée. « J’ai essayé de communiquer de l’amour et un peu de joie », a-t-il ajouté. Je n’arrêtais pas de me demander ce que notre Sauveur Jésus-Christ ferait s’il était ici, ce qu’il dirait.

En plus de raconter des blagues et de converser, les jeunes et les enfants ont vernis les ongles, coiffé et maquillé certaines de ces femmes âgées. Certains jeunes ont joué des morceaux de musique. Beaucoup ont servi de secrétaires et ont écrit l’histoire de chaque résident, histoires que le pieu a l’intention de publier sous forme de livre.

« C’était très particulier, j’ai été ému d’en apprendre davantage sur les personnes âgées ce jour-là », a dit Guilherme Zisblat, quatorze ans, de la paroisse de Coopharádio.

Frère Patelli a dit qu’un autre objectif du pieu était de planifier une activité à laquelle toute la famille pouvait participer. « C’était super de voir tout le monde à l’œuvre, les familles qui travaillaient ensemble pour aider les autres », a-t-il ajouté.

Les enfants de la Primaire qui ont participé au projet distribuaient des trousses d’hygiène personnelles qu’ils avaient préparées en famille un mois avant l’événement.

Dayane Marques de la paroisse de Pioneiros a aidé ses deux enfants à préparer des trousses d’hygiène. Elle a dit : « Quand les enfants remettaient les trousses d’hygiène, c’était touchant de voir la lumière dans leurs yeux et de voir la réaction des personnes âgées. »

En plus de distribuer les trousses d’hygiène, les enfants ont chanté pour les personnes âgées et leur ont donné des dessins qu’ils avaient faits et des lettres qu’ils avaient écrites.

Un résident ne pouvait pas retenir ses larmes. Il était reconnaissant de la gentillesse que tout le monde manifestait.

Madame Ediméa, directrice de la Maison d’Abraham, a exprimé sa reconnaissance. « Je n’ai jamais rien vu de semblable. Je suis tellement émue par le travail et la gentillesse de tout le monde », a-t-elle dit. « Cela vient de Dieu. »

À la fin de l’activité, les enfants et certains des résidents les plus âgés ont planté un noyer brésilien blanc, qui avait été offert par la direction du Parque Anhandui, pour commémorer l’activité mains serviables pendant le mois qui, au Brésil, est consacré aux enfants et aux personnes âgées.

« Nous savons que ces enfants et ces jeunes aimeront et respecteront davantage les autres, en particulier les personnes âgées, parce qu’ils ont été touchés par l’Esprit du Seigneur », a dit frère Patelli.