Nouvelles de l’Église

M Russell Ballard dit que le rôle des femmes est nécessaire et unique

  Par Marianne Holman, de la rédaction du Church News

  • 27 Août 2013

M. Russell Ballard, du Collège des Douze, parle du rôle des femmes lors d’une veillée récente.  Bella Torgerson/Université Brigham Young.

« Le pouvoir de la voix d’une femme convertie est incommensurable et l’Église a besoin de vos voix maintenant plus que jamais auparavant », a dit M. Russell Ballard, du Collège des douze apôtres, lors d’une réunion spirituelle à l’université Brigham Young le 20 août.

« La sphère d’influence d’une femme est une sphère unique, qu’un homme ne peut pas reproduire. » a-t-il dit. En raison de cette influence, les femmes ont une responsabilité importante pour fortifier le royaume de Dieu sur la terre.

Frère Ballard a parlé de cinq points clés concernant le rôle important que les femmes jouent pour fortifier et édifier le royaume de Dieu sur la terre.

1. Les hommes et les femmes sont des fils et des filles d’esprit d’un Père céleste aimant qui a élaboré un plan pour tous ceux qui choisissent de le suivre. La nature éternelle du genre est un élément important du plan.

« Il y a certaines questions concernant la position de l’Église sur des sujets sensibles auxquelles il est difficile de répondre à la satisfaction de tout le monde », a-t-il dit.

C’est lorsque les gens mettent l’accent sur la croyance au Seigneur qu’ils trouvent du réconfort et des encouragements tandis qu’ils accomplissent ce qu’on leur demande de faire.

2. L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’Église du Seigneur. Elle est dirigée par l’autorité et les clés de la prêtrise et grâce à elles.

« Pourquoi les hommes sont-ils ordonnés aux offices de la prêtrise et non les femmes » ? a-t-il demandé, puis il a donné cette explication : « En fin de compte, le Seigneur n’a pas révélé pourquoi il a organisé son Église comme il l’a fait.

C’est lorsqu’on réfléchit aux choses que l’on ne comprend pas pleinement qu’il faut s’appuyer sur la foi.

Croyons-nous que c’est l’Église du Seigneur ?… Croyons-nous qu’il a organisé son Église de telle manière qu’elle soit la plus grande bénédiction possible pour tous ses enfants, aussi bien ses fils que ses filles  ? »

Il a expliqué que les femmes font partie intégrante de la direction et de l’œuvre de l’Église, et que c’est grâce à leur participation qu’elles ont la possibilité d’utiliser leurs dons spirituels et leurs capacités uniques.

« N’oublions pas qu’environ la moitié de l’enseignement dispensé dans l’Église est accompli par les sœurs », a-t-il dit. « Une grande partie de la direction est fournie par nos sœurs. De nombreuses possibilités de service et de nombreuses activités sont planifiées et dirigées par des femmes. Les conseils que prodiguent les femmes et leur participation aux conseils de paroisse et de pieu et aux conseils généraux du siège de l’Église, sont une source de compréhension, de sagesse et d’équilibre. »

Photo Bella Torgerson / Université de Brigham Young.

Frère Ballard a parlé de l’importance des conseils et de la participation essentielle des sœurs qui sont dirigeantes.

« Je reconnais qu’il y a des hommes, notamment certains dirigeants de la prêtrise, qui n’ont pas encore compris et qui ne font toujours pas participer pleinement les sœurs aux conseils de paroisse et de pieu », a-t-il dit. « Je reconnais aussi qu’il y a certains hommes qui oppriment les femmes et qui, dans certains cas rares, sont coupables de sévices envers elles. Cela est abominable aux yeux de Dieu.

« Je suis certain que les hommes qui, de quelque façon que ce soit, rabaissent les femmes, répondront de leurs actes devant Dieu. Et j’ajouterais que tout dirigeant de la prêtrise qui n’implique pas ses sœurs dirigeantes avec un respect et une participation pleins et entiers n’honore pas et ne magnifie pas les clés qui lui ont été conférées. Son pouvoir et son influence seront diminués jusqu’à ce qu’il apprenne les voies du Seigneur ».

3. Les hommes et les femmes sont égaux aux yeux de Dieu et aux yeux de l’Église mais l’égalité ne signifie pas qu’ils sont pareils. Bien que les responsabilités et les dons divins des hommes et femmes sont différents par nature, ils ne le sont ni en importance ni en influence.

Photo Bella Torgerson / Université Brigham Young.

« Les hommes et les femmes ont des dons différents, des forces différentes et des points de vue et des penchants différents », a dit frère Ballard. « C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles nous avons besoin les uns des autres. Il faut un homme et une femme pour fonder une famille et il faut des hommes et des femmes pour accomplir l’œuvre du Seigneur dans l’Église. »

4. Quand les hommes et les femmes vont au temple, ils sont dotés de la même puissance, qui est par définition le pouvoir de la prêtrise.

« L’accès à la puissance et aux bénédictions de la prêtrise est ouvert à tous les enfants de Dieu.

Les bénédictions de la prêtrise ne sont pas limitées uniquement aux hommes ; elles sont accessibles à toutes les personnes qui sont entrées dans les eaux du baptême et qui ont ensuite reçu leur dotation au temple », a-t-il dit.

5. Le monde a besoin des femmes de l’Église qui connaissent la doctrine du Christ et qui peuvent rendre témoignage du Rétablissement.

Des voix féminines, inspirées par la foi, plus distinctes et plus influentes, sont nécessaires, car seules des femmes peuvent montrer au monde à quoi ressemblent les femmes de Dieu qui ont contracté des alliances et quelles sont leurs croyances, a dit frère Ballard.

« Je vous invite particulièrement vous, les sœurs d’ici et de toute l’Église, à rechercher l’inspiration du ciel pour savoir comment agir pour faire entendre la voix de votre foi et votre témoignage », a-t-il dit.