Nouvelles de l’Église

« Ne crains pas, je suis avec toi

  Par Marianne Holman, du Church News

  • 26 Décembre 2012

David A. Bednar prononce un discours lors de la cérémonie de remise des diplômes de BYU-Hawaï, le 15 décembre 2012.  Photo de Monique Saenz

La foi au Christ vainc la crainte de l’avenir, a dit David A. Bednar du Collège des douze apôtres aux diplômés de l’Université Brigham Young-Hawaï, au cours de la remise des diplômes le 15 décembre. Plus de 270 étudiants du monde entier ont participé à la cérémonie de la promotion de l’hiver de cette année.

Rappelant l’histoire de Stonewall Jackson, général de l’armée confédérée pendant la guerre de Sécession, frère Bednar a dit que la phrase du célèbre héros de la guerre : « Ne soyez jamais guidés par vos craintes » a aidé plus de gens que les soldats qu’il dirigeait.

Il a dit : « Beaucoup d’historiens militaires considèrent le général Jackson comme l’un des tacticiens les plus doués de l’histoire des États-Unis. Jeune homme, il combattit pendant la guerre américano-mexicaine et, pendant la guerre de Sécession, il servit aux côtés du général Robert E. Lee et commanda les troupes confédérées dans un certain nombre de batailles décisives contre les forces de l’Union. »

Un jour que le général Jackson discutait des options stratégiques avec d’autres officiers, un commandant commença sa recommandation en déclarant : « j’ai peur que nous ne trouvions pas nos chariots ce soir. »

Le général Stonewall réagit aux mots « je crains » de son collègue par une vérité pénétrante qui devint par la suite la marque du général : « Ne vous laissez jamais guider par vos peurs. »

« Nous vivons dans un monde qui devient de plus en plus confus et chaotique, de plus en plus mauvais et sombre, a dit frère Bednar. Rien ne pourrait plus souligner cette vérité que les événements tragiques survenus hier au Connecticut. »

Frère Bednar a cité les paroles de Boyd K. Packer, président du Collège des douze apôtres :

« Le monde s’enfonce dans une spirale descendante à un rythme de plus en plus élevé. Je suis navré de vous dire que cela n’ira pas en s’améliorant.

« Je ne connais rien dans l’histoire de l’Église ni même dans l’histoire du monde qui soit comparable à la situation actuelle. Il n’y avait rien à Sodome et à Gomorrhe de pire que la dépravation qui nous entoure maintenant. « On entend partout des paroles grossières, vulgaires et blasphématoires. Une méchanceté et une perversité indicibles, qui étaient auparavant cachées dans les ténèbres, s’étalent maintenant au grand jour et sont même protégées par la loi. À Sodome et à Gomorrhe, ces choses étaient localisées. Maintenant, elles sont répandues dans le monde, elles sont parmi nous » (« The One Pure Defense » [discours adressé aux instructeurs de religion du DEE, 6 février 2004], P. 4, si.lds.org).

Frère Bednar a ajouté certaines de ses réflexions : « Lorsque nous pensons à tant de choses qui se produisent tout autour de nous aujourd’hui, nous pourrions peut-être trouver beaucoup de raisons d’avoir peur, d’hésiter et de nous demander si les choses dans notre vie peuvent vraiment tourner de la façon que nous l’espérons depuis longtemps.

« Vous vous préparez maintenant à quitter BYU-Hawaï pour travailler, servir et apprendre ; certains d’entre vous peuvent douter ou ne pas avoir confiance en leur capacité de réussir temporellement et spirituellement. Ou ils se demandent peut-être si les promesses de soutien et les conseils du Seigneur, qu’ils reconnaissent facilement dans la vie de tant d’autres personnes, seront aussi manifestes dans leur vie à eux. »

Une personne peut ne pas savoir avec certitude si elle doit saisir une occasion, parce qu’elle ne peut pas prévoir tous les détails quant à l’issue de l’affaire, ce qui l’amène à hésiter à se lancer dans cette voie. Ou bien il se peut qu’elle s’inquiète tant de faire une erreur qu’elles ne parvient pas à agir avec foi et à marcher résolument, ce qui augmente la probabilité de l’échec qu’elle craint.

« Ne pas se laisser guider par nos peurs signifie simplement ne pas permettre à la peur et à l’incertitude de décider du cours de notre vie, d’affecter négativement notre attitude et notre conduite, d’influencer dans le mauvais sens nos décisions importantes, ou de nous détourner ou nous distraire de tout ce qui est vertueux, aimable ou de bonne réputation dans le monde.

« Ne pas nous laisser guider par nos peurs signifie que la foi au Seigneur Jésus-Christ l’emporte sur nos peurs et que nous pouvons avancer avec fermeté et confiance en lui. Ne pas nous laisser guider par nos peurs signifie avoir confiance en la direction, l’assurance et le calendrier de Dieu pour notre vie. »

Il a dit que les gens reçoivent direction, protection et joie durable en apprenant à ne pas être guidés par leurs craintes.

Il a dit également :« Si nous exerçons la foi au Christ et avons confiance en ses promesses, nous pouvons avancer dans l’obscurité avec la certitude absolue que notre chemin sera éclairé : au moins assez loin pour faire un pas de plus, puis un autre et encore un autre. »

Il a déclaré que les gens seront fermes et inébranlables si, dans les jours de plus en plus troublés qu’ils rencontreront, ils suivent le principe de ne se laisser guider par leurs craintes. Les prophètes ont souligné à maintes reprises que la foi au Seigneur doit remplacer les craintes.

S’appuyant sur un sondage réalisé auprès de 1 100 jeunes âgés de 16 à 25 ans, frère Bednar a parlé des craintes que beaucoup rencontrent aujourd’hui. Parmi les quatre principales, il y a les questions d’argent, le manque d’accomplissement, la solitude et la guerre. L’Évangile de Jésus-Christ constitue le remède parfait aux plus grandes craintes, a-t-il ajouté.

Il a affirmé : « Dans un monde où tant de gens ont peur d’être seuls, comme nous sommes bénis quand nous honorons nos alliances et respectons les commandements et avons la bénédiction d’avoir une compagnie constante, celle du du Saint-Esprit ! Le Sauveur a rassuré ses disciples en leur disant : ‘ j’irai devant votre face. Je serai à votre droite et à votre gauche, et mon Esprit sera dans votre cœur, et mes anges seront tout autour de vous pour vous soutenir ’ (D&A 84:88). …Nous ne sommes jamais seuls. Si nous sommes fidèles, nous n’avons pas à craindre, et nous n’avons absolument jamais besoin d’avoir peur de nous retrouver seul. »