Nouvelles de l’Église

Une conférence de jeunesse au Venezuela fortifie le témoignage de l’œuvre missionnaire

  par Hikari Loftus, Nouvelles et manifestations de l’Église

  • 30 Octobre 2012

Des jeunes du pieu de Barcelona marchent en direction d’un village voisin, prêts à faire connaître l’Évangile en frappant aux portes et en parlant du Rétablissement et du plan du salut avec des gens dans la rue.

En septembre 2012, 150 jeunes du pieu de Barcelona (Venezuela) sont allés dans la rue en préparation missionnaire pendant une conférence de la jeunesse de trois jours.

Dans le cadre des activités de la conférence de jeunesse, les jeune ont passé une journée entière à faire connaître l’Évangile aux gens dans un village voisin.

Avant le début de leur expérience de prosélytisme, les jeunes ont assisté à une mini-formation dirigée par la présidence des Jeunes Gens du pieu. La formation avait trait à des chapitres de Prêchez mon Évangile sur la manière de présenter les messages de l’Évangile et d’expliquer et de fournir des brochures sur le Rétablissement et le plan du salut.

Après la formation, les jeunes ont été divisés en trois groupes. Un dirigeant de « district » et un dirigeant de « zone » ont été désignés dans chaque groupe, et chaque jeune était accompagné d’un dirigeant. Les jeunes, se cantonnant à leur zone, et leurs collègues adultes ont frappé aux portes et ont donné des leçons sur l’Évangile et le plan du salut aux gens dans la rue.

« La réaction des gens a été positive. Peu d’entre eux ont été rejetés », a dit Yusmelis Guerra, présidente des Jeunes Filles de pieu. « Les gens arrêtaient de faire ce qu’ils faisaient pour écouter les jeunes et ils étaient très réceptifs et gentils avec eux. »

Les dirigeants de pieu voulaient que les jeunes parlent de l’Évangile et aient l’occasion de se sentir futurs missionnaires. Les dirigeants voulaient aussi que les jeunes gens ressentent la responsabilité que les dirigeants des missionnaires ont vis-à-vis de leur district et de leur zone. Ils espéraient surtout fortifier le témoignage de l’œuvre missionnaire, du Rétablissement et de Jésus-Christ.

« Quand les jeunes ont rendu témoignage au sujet de la conférence, très peu ont parlé de la piscine ou de la fête. Ils ont tous parlé de cette belle activité missionnaire », a dit sœur Guerra. « Nous, dirigeants, nous sommes certains que ces 150 jeunes ont été touchés par la conférence. »

Les autres jours de la conférence, les jeunes ont écouté des orateurs qui ont parlé des sorties en couple, de la manière de mieux gérer son temps et de reconnaître ce qui peut les éloigner du sentier étroit et resserré. Les jeunes ont aussi participé à une fête autour de la piscine, ils ont fait des costumes avec des matériaux recyclés et des sketches s’appuyant sur des passages des Écritures.

« Cette conférence a atteint ses objectifs », a dit sœur Guerra. « Voir les jeunes terminer avec diligence leurs tâches, voir tout le groupe marcher avec enthousiasme vers le village pour y prêcher et puis les écouter témoigner est quelque chose qui réjouit chaque dirigeant. »