Le prophète exhorte les jeunes adultes à être des exemples de droiture

  Heather Whittle Wrigley, Nouvelles et manifestations de l’Église

  • 1 Novembre 2011

Dans son discours, le président Monson a exhorté les membres à lire le Livre de Mormon pour en rechercher la véracité par eux-mêmes.

Résumé de l’article

  • S’adressant aux jeunes adultes de l’université Brigham Young de Provo, le président Monson les a exhortés à « être des exemples de droiture ».
  • Notre responsabilité, a-t-il dit, est de garder la lumière allumée pour que les autres la voient et la suivent.
  • Le président Monson a dit que par le Christ on peut changer la nature humaine et que « des hommes et des femmes qui ont changé peuvent changer le monde ».

« Nos possibilités d’éclairer sont sans limite… En suivant l’exemple du Sauveur, nous aurons l’occasion d’être une lumière, en quelque sorte, dans la vie des personnes qui nous entourent. » — Thomas S. Monson, président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

Le 1er novembre 2011, lors d’une réunion spirituelle à l’université Brigham Young de Provo, Thomas S. Monson, président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a exhorté les vingt-deux mille-sept-cents personnes qui faisaient salle comble au centre Marriott à « être des exemples de droiture ».

Étaient aussi présents Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres, et Ann M. Dibb, deuxième conseillère dans la présidence des Jeunes Filles et fille du président Monson.

Il a commencé en disant : « Je me demande ce que je pourrais vous dire aujourd’hui, sachant que vous êtes l’un des auditoires les plus extraordinaires au monde. » « Chacun de vous est unique… cependant nous avons beaucoup de choses en commun les uns avec les autres… Nous avons l’Évangile de Jésus-Christ en commun et nous savons que nous avons la responsabilité de faire connaître l’Évangile à autrui. »

En citant l’apôtre Paul dans le Nouveau Testament : « Sois un modèle pour les fidèles, en paroles, en conduite, en charité, en esprit, en foi, en pureté  » (1 Timothée 4:12), le président Monson a émis le désir que les membres de l’Église soient une lumière pour le monde.

« Qu’est-ce que la lumière ? » a-t-il demandé. « Je préfère la simple définition : ‘Quelque chose qui illumine.’ Montrer l’exemple de la droiture… peut permettre d’illuminer un monde de plus en plus sombre. »

Il a souligné que pour beaucoup, la lumière a diminué au point de presque s’éteindre. Notre responsabilité, a-t-il dit, est de garder notre lumière allumée pour que les autres la voient et la suivent.

Cependant, pour être ces exemples de croyants, nous devons nous-mêmes croire, il a dit : « Il revient à chacun de nous d’acquérir la foi nécessaire pour survivre spirituellement et pour projeter notre lumière afin que les autres la voient… Souvenez-vous que la foi et le doute ne peuvent exister au même endroit en même temps. »

L’une des meilleures façons d’acquérir la foi et de la garder, a expliqué le président Monson, est de lire et d’étudier les Écritures et de prier fréquemment et régulièrement.

« Avez-vous lu le Livre de Mormon ? Avez-vous mis à l’épreuve la promesse qui se trouve dans Moroni ? » a-t-il demandé.

Il a raconté l’histoire de Clayton M. Christensen, qui a lu le Livre de Mormon pour lui-même pour la première fois alors qu’il était à l’université d’Oxford. Il l’avait lu sept fois auparavant, mais toujours comme une tâche.

Tous les soirs de 21 heures à minuit, il le lisait et, arrivé au bas des pages, il faisait une prière.

« Un soir, raconte le président Monson, au moment où il arrivait aux derniers chapitres de 2 Néphi, il fit sa prière, s’assit dans son fauteuil et ouvrit le livre. Tout d’un coup, un esprit plein d’amour, chaleureux et magnifique envahit cette pièce, l’environna et pénétra son âme, l’enveloppant d’un sentiment d’amour qu’il n’aurait imaginé pouvoir ressentir… Il voyait la vérité dans ces mots qu’il n’aurait jamais imaginé pouvoir comprendre auparavant. Il voyait les gloires de l’éternité et ce que Dieu avait en réserve pour lui un de ses fils… Ce même esprit est toujours revenu et a changé son cœur et sa vie pour toujours. »

Le président Monson a souligné que par le Christ on peut changer la nature humaine et que « des hommes et des femmes qui ont changé peuvent changer le monde ».

Il a exhorté les membres de l’assistance à réserver du temps chaque jour pour trouver par eux-mêmes si le Livre de Mormon est vrai, ajoutant : « car il changera votre cœur et votre vie ».

Citant 3 Néphi 12:16 : « Que votre lumière luise ainsi devant ce peuple, afin qu’il voie vos bonnes œuvres et glorifie votre Père qui est dans les cieux », le président Monson a expliqué que le Christ est « ’la véritable lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme’ (Jean 1:9), une lumière qui ‘brille dans les ténèbres’ » (Jean 1:5).

Il a conclu ainsi : « Nos possibilités d’éclairer sont sans limite… En suivant l’exemple du Sauveur, nous aurons l’occasion d’être une lumière, en quelque sorte, dans la vie des personnes qui nous entourent. »

Appelé en février 2008, en tant que seizième président de l’Église, Thomas S. Monson a parlé la dernière fois aux étudiants lors d’une réunion spirituelle à l’université Brigham Young en 2009, où il a raconté des anecdotes sur la vie des précédents présidents de l’Église et recommandé aux étudiants de suivre leur exemple.

Il a obtenu une maîtrise de gestion des affaires à l’université Brigham Young et a reçu un doctorat honoris causa de la même institution en 1981.