Les Saints en Afrique participent au sixième projet annuel Mains serviables SDJ

  Par Heather Whittle Wrigley, nouvelles et manifestations de l’Église

  • 07-09-2012

Grâce à leur participation à des projets Mains serviables SDJ en Afrique le 18 août 2012, les membres de l’Église ont rendus des services précieux, établis des relations interreligieuses, fait connaître l’Église et édifié des témoignages de charité.

Le samedi 18 août 2012, des milliers de saints en Afrique se sont rassemblés dans leurs localités pour la sixième fois en six ans pour participer à la sixième journée annuelle panafricaine des Mains serviables SDJ.

Depuis 2007, les membres de l’Église des pieux et des districts de tout le continent ont parrainé des projets de service allant des travaux manuels, au rebouchage de nids-de-poule et au nettoyage de bâtiments pour la journée de service.

L’année dernière, Adesina J. Olukanni, soixante-dix d’interrégion qui est le directeur de la communication de l’interrégion d’Afrique de l’Ouest et qui était directeur de la communication quand la journée de service a débuté en 2007, a expliqué que l’événement offre un moyen simple et facile de vivre l’Évangile.

« Cela nous permet de montrer notre foi dans l’Évangile de Jésus-Christ par le service » a-t-il dit. « C’est la manière la plus facile de répondre à l’appel du prophète d’être gentils avec nos voisins, de répondre à leurs besoins, de donner plutôt que de recevoir. C’est la façon la plus facile de prêcher l’Évangile—par l’exemple. »

C. Terry Warner, missionnaire de la communication, a expliqué que l’Église en Afrique grandit rapidement dans la foi et la dévotion.

« Les paroisses et les branches se sont généralement données à font pour rendre des services importants », a écrit frère Warner dans un courriel. « Ils ont recruté des partenaires, ils ont choisi des projets qui, bien que difficiles, étaient vraiment importants. Ils sont venus nombreux et désireux d’aider, et ils ont vraiment fait des amis à l’Église. »

Voici des récits de quelques projets de service qui ont eu lieu dans toute l’Afrique pour la journée panafricaine des Mains serviables SDJ.

Bénin

Le 18 août, les membres et les missionnaires de Cotonou (Bénin), se sont rassemblés et ont travaillé dur pour nettoyer une rue sale de la ville, malgré une pluie battante. Des dizaines de bénévoles vêtus de chasubles jaunes Mains serviables SDJ ont passé des heures à ratisser des ordures et à balayer des déchets dans des lieux publics.

Ghana

La publication ghanéenne Daily Guide a rédigé un article sur le projet de service du pieu de Kumasi (Ghana) qui comprenait le nettoyage de plusieurs bâtiments médicaux. Environ 1226 membres de plus d’une dizaine unités ont enlevé des mauvaises herbes et des toiles d’araignée, désenvasées des caniveaux et nettoyé les bâtiments de l’hôpital central et de l’hôpital pour enfants de Kumasi.

Les représentants des deux hôpitaux étaient reconnaissants du service rendu et le responsable de l’environnement de l’hôpital Sud de Kumasi a même demandé que le projet devienne une habitude étant donné que le travail a été si utile à l’amélioration de l’environnement autour de l’hôpital.

Le président de pieu, Richard Samche, a dit que « le service envers l’humanité est un service envers Dieu ».

Dans la ville de Bénin, les pieux d’Ikpokpan et d’Ugbowo ont passé plusieurs heures à reboucher des nids-de-poule sur plusieurs routes et, à Sunyani, 91 membres du District de Sunyani (Ghana) ont nettoyé des rues et ramassé des ordures, raconte le premier conseiller, Alred Kwasi Mintah.

À Accra, les six unités du pieu de Kaneshie ont chacune participé à la journée de service, au nettoyage de parcs locaux, à l’embellissement de différents coins de la ville, à du désherbage et au nettoyage de caniveaux, tandis que quatre cents membres du pieu d’Adenta ont participé à un service semblable à l’hôpital de l’université du Ghana et au commissariat de police de Legon.

Comfort Owusu-Sekyere, de la 1re paroisse de Madina a dit : « Le projet de service apporte une unité et donne la possibilité d’actualiser les principes de l’Évangile sur le service. Le nettoyage du service des enfants, par exemple, nous aide à interagir avec d’autres gens. »

Un membre local, M. O. Sackey, raconte : « Les membres de l’Église ont entrepris ce projet de service avec un tel enthousiasme et une telle minutie que les autorités de l’hôpital de l’université et du commissariat de police ont exprimé leur extrême satisfaction et espèrent que l’Église sélectionnera à nouveau les deux institutions pour le prochain projet de service. »

À l’hôpital municipal sud d’Accra, 280 membres du pieu de Kasoa ont aussi consacré plusieurs heures à du nettoyage.

Ailleurs, le 18 août, 450 membres des 10 unités du pieu de Cape Coast (Ghana) se sont rassemblés à 6 h 30 pour travailler sur divers projets pendant les cinq prochaines heures.

Les personnes qui ont travaillé dans les hôpitaux et des cliniques locales ont eu l’occasion de nettoyer le sol, tailler les buissons et ramasser les ordures. D’autres personnes qui ont travaillé sur des routes et des rues ont aussi ramassé des ordures et désherbé.

À Ho, au Ghana, plus de cent membres de la branche de Ho, ainsi que six non-membres, ont fait un projet de service au bureau du secrétaire régional. Des bénévoles ont désherbé, balayé, nettoyé et amélioré les alentours du bâtiment.

Les membres de la branche ont dit qu’il était bon de voir tant de saints participer et plusieurs passants ont exprimé leur reconnaissance pour leur travail et leur exemple de service.

À Kwesimintsim, près de six cents membres du pieu de Takoradi (Ghana) ont désherbé, lavé les sols dans des bureaux, des cellules de commissariat de police et des services hospitaliers, nettoyés des fenêtres, désenvasé des caniveaux et rendu d’autres services.

Une lettre du commandant de la police du district, Ayamga Yakubu Akolgo, a exprimé sa reconnaissance : « Le nettoyage du commissariat de police était impressionnant et soigneusement effectué... d’une manière qui n’avait pas été vue depuis sa construction. Vous avez vraiment été à la hauteur des enseignements de la Bible que la propreté est voisine de la divinité. Nous… tenons à vous remercier encore une fois de votre aide formidable qui nous [sera] à tout jamais chère. »

Côte d’Ivoire

Près de 150 bénévoles du pieu de Cocody (Côte d’Ivoire) ont nettoyé l’intérieur et l’extérieur d’un commissariat de police local.

« C’est une action très civique », a fait remarquer l’assistant en chef du commissariat de police. « Cela devrait être un exemple pour toute la collectivité. Je prie mon Seigneur pour la croissance rapide de votre Église dans le pays. »

Des membres du pieu d’Abobo ont nettoyé des hôpitaux dans deux endroits différents. Dans l’un d’eux, ils ont tondu la pelouse et nettoyé chaque pièce, tandis que dans l’autre, ils n’ont pas été autorisés à nettoyer l’intérieur et ont donc concentré leurs efforts à ramasser des ordures et vider des poubelles.

À Yopougon (Abidjan), les membres du pieu de Toit Rouge ont déblayé des caniveaux et des rues publiques devant l’Institut national ivoirien pour les aveugles, pendant trois heures.

Les membres du pieu de Niangon ont aussi participé à des projets de service dans le pays, le 18 août.

Nigéria

Au Nigéria les huit branches qui composent le district de Umuahia se sont divisés en groupes pour réaliser simultanément plusieurs projets de service. Ils ont travaillé sur des places de marché, des centres médicaux, des routes publiques, des canalisations de la ville et d’autres bâtiments publics.

À un endroit, plus de soixante membres se sont rassemblés pour déboucher une canalisation. Chinenye Nwaogu, président du district de Umuahia (Nigéria), raconte : « Les habitants ont été surpris de voir que des gens pouvaient s’engager dans une telle activité. Beaucoup d’entre eux [ont complimenté] l’Église pour avoir dirigé une campagne si louable. »

À six cents kilomètres au nord, environ 120 saints des sept branches du district de Ile-Ife (Nigéria) ainsi que tous les missionnaires à plein temps du district, ont aussi défié une bruine matinale pour rendre service à leur collectivité à Sabo, dans le sud-ouest du Nigéria.

Les membres de la 1ère et 2e branche d’Eleyele et de la branche d’Iremo se sont réunis pour nettoyer des caniveaux, jeter des ordures qui pourrissaient et désinfecter le secteur. Des dirigeants de branche ont aidé à faire la circulation pendant que les saints traversaient régulièrement la rue pour jeter des déchets dans un camion poubelle. Les habitants ont aussi été reconnaissants de l’occasion d’avoir ce camion pour jeter les déchets qu’ils avaient accumulés dans leurs maisons et leurs jardins.

« Beaucoup de passants ont dit que c’était incroyable que ces gens puissent supporter la puanteur des caniveaux sans être payés pour cela », a dit le président du district d’Ile-Ife (Nigeria), Wahab A. Omiwole, en ajoutant que beaucoup de gens ont su que les membres étaient mormons grâce aux chasubles qu’ils portaient et avaient porté lors de précédents projets de service. « Pour eux, cette action de nettoyage était réellement une prière exaucée. »

Pendant ce temps, le jour urbain, les branches d’Ilesa, d’Osogbo et d’Ipetumodu, ont réalisé des projets aux niveaux de chaque branche, tels que le nettoyage d’une maternité locale, le dégagement de caniveaux et des actions de service dans une école pour handicapés.

À Delta, au Nigéria, cinquante membres de la branche d’Ughelli ont désherbé et ont nettoyé les alentours de l’hôpital central d’Ughelli.

Les membres du pieu d’Eket (Nigéria) ont réalisé dix projets différents au cours de la journée de service, en août, notamment du jardinage, des travaux routiers et du nettoyage général.

Alexaxander Etuwewe, du pieu d’Eket (Nigéria) raconte : « Nous avons passé de bons moments avec d’autres organisations, [et] nous avons tous trouvé de la joie en notre Père céleste, qui nous a donné la force de réaliser ces projets d’un endroit à un autre. »

Dans le pieu de Port Harcourt Ouest, les dirigeants de l’Église ont fait un effort particulier pour s’assurer que chacune des sept paroisses participait à la journée de service. Les membres se sont répartis sur quatre-vingts kilomètres pour rendre service dans plusieurs hôpitaux et commissariats de police.

Les membres du district d’Ibadan (Nigeria) ont aussi participé à la journée de service. Ils ont nettoyé un hôpital local et d’autres bâtiments.

À Akwa Ibom (Nigeria), le district d’Ibiono a réparti plus de cinq-cents membres et cinquante non-membres dans des projets de service à six endroits.

Godwin Udofia, le président de district, a écrit : « Les dirigeants de la collectivité et les villageois ont exprimé leur joie et ont montré un esprit de coopération… Nous considérons cela comme faisant partie de l’œuvre missionnaire. En fait, le service a réellement unis nos voisins. »

Le pieu d’Uyo (Nigeria) a choisi une station de radio locale comme lieu de leur projet de service panafricain de 2012. Le travail a consisté à tondre le gazon, enlever les ordures des caniveaux, couper les fleurs et nettoyer la station et ses alentours. Les missionnaires à plein temps ont aussi participé et ont pu enseigner davantage sur l’Église à certaines des personnes présentes.

Le directeur général de la station de radio a exprimé sa reconnaissance pour le service de l’Église, à la radio, le jour même de la réalisation du projet. Les membres ont raconté que le projet de service a aidé à créer une publicité positive pour l’Église parmi les citoyens locaux.

Sierra Leone

À travers le Sierra Leone, des milliers de membres se sont réunis le 18 août pour réaliser des projets de service. Les membres de la Mission de Freetown (Sierra Leone), par exemple, ont organisé un projet qui a impliqué sept cents membres et soixante non-membres au nettoyage des bâtiments de la Sierra Leone Broadcasting Corporation et plusieurs autres bureaux gouvernementaux importants.

Dans les villages de Grafton et de Kossoh, 370 bénévoles ont planté 2 525 arbres dans une action pour protéger les fonctions naturelles de la terre.

Et près de trois cents bénévoles du district de Bo (Sierra Leone) ont planté des fleurs au bureau du secrétaire de la province et au tribunal administratif local, pendant que cent autres nettoyaient la prison d’État de Kenema.

Afrique du Sud

À Sada (Afrique du Sud), Ndlovu Mxolisi de la mission du Cap (Afrique du Sud) a raconté qu’environ quarante-cinq membres de la paroisse de Sada se sont rendu dans une maison de retraite locale. Pendant quatre heures, les membres de la Société de Secours ont récuré les sols, déplacé du mobilier et lavé les fenêtres, pendant que les hommes travaillaient dehors, à réparer les murs et les clôtures du jardin.

Certaines des personnes qui participaient étaient des non membres qui avaient été invités par leurs amis SDJ. « En dépit de leurs humbles circonstances, ces membres sont pleins d’amour pour s’aider les uns les autres et pour donner l’exemple dans leur région », écrit frère Ndlovu.

À la fin du projet, Antoine Bovana, évêque de la paroisse, a encouragé les membres à continuer à servir la collectivité et à être une lumière et un exemple dans leur entourage.