Le séminaire et l’institut préparent les élèves à la vie éternelle

  Par Sarah Jane Weaver, rédactrice adjointe du Church News

  • 8 Août 2013

Un instructeur du séminaire enseigne une classe d’étudiants. Le 6 août, lors d’une diffusion par satellite, des séminaires et instituts de religion, frère Nelson a exhorté, au cours de son discours, les instructeurs à montrer le bon exemple.

« Souvenez-vous que votre exemple personnel en dit bien plus que les mots que vous prononcez… Votre objectif est de mener le genre de vie que vous voulez que vos élèves mènent. » Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres

Le séminaire et l’institut préparent les jeunes à la plus grande de toutes les bénédictions, celle de la vie éternelle, a dit Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres.

« Cela a une importance divine. Cela a trait à leur foi, leur repentir, leur baptême, leur réception du don du Saint-Esprit, leurs ordonnances de dotation et de scellement et de leur fidélité aux alliances contractées dans le saint temple. Nous nous soucions de les voir persévérer jusqu’à la fin. »

Le 6 août, livrant des remarques préenregistrées dans le cadre de la diffusion des séminaires et instituts de Religion , frère Nelson a mentionné le concept de « croissance réelle » dans l’Église.

Il a expliqué : « Par là nous voulons dire la conversion vraie et durable de chaque membre de l’Église. « Nous sommes trop nombreux à voir l’Église simplement comme une organisation sociale. Trop d’entre nous traversent la vie sans véritable compréhension de la vérité de l’Évangile et des bénédictions éternelles des ordonnances et des alliances du temple.

« Bien sûr, nous nous soucions de la croissance de l’Église en tant qu’institution...Mais ce dont nous nous soucions vraiment, c’est des gens. »

La réunion a été traduite et envoyée par satellite et l’Internet aux instructeurs du séminaire et de l’institut dans le monde entier. Les autres orateurs de l’émission diffusée depuis le petit théâtre du centre de conférence étaient Paul V. Johnson des soixante-dix , Linda K. Burton, présidente générale de la Société de Secours , Chad H. Webb, administrateur des séminaires et instituts de Religion , H. Kelly Haws et Richard D. Hawks, tous deux administrateurs adjoints des séminaires et instituts de Religion.

Paul V. Johnson, des soixante-dix, deuxième à gauche et sa femme, Jill, chantent le cantique d’intermède pendant l’émission des séminaires et instituts de Religion, diffusée depuis le petit théâtre du centre de conférence, le 6 août. Photo Sarah Jane Weaver.

Pendant son discours, frère Nelson a rappelé aux instructeurs que leur objectif, tel que donné dans le Manuel pour les instructeurs et les dirigeants des séminaires et instituts de Religion, consiste à « aider les adolescents et les jeunes adultes à comprendre les enseignements et l’expiation de Jésus-Christ, à se reposer sur eux, à se qualifier pour les bénédictions du temple, à se préparer personnellement et à préparer leur famille et d’autres personnes à la vie éternelle avec leur Père céleste ».

Frère Nelson a ajouté : « Rappelez-vous cet objectif chaque jour avant d’instruire vos élèves. »

Continuant à citer le manuel d’instructions, frère Nelson a dit que, pour atteindre cet objectif, les instructeurs doivent vivre conformément à l’Évangile de Jésus-Christ et s’efforcer d’avoir la compagnie de l’Esprit, enseigner aux élèves la doctrine et les principes tels qu’ils sont énoncés dans les Écritures et les paroles des prophètes, et administrer convenablement le programme et les ressources.

En outre, il a demandé aux instructeurs d’harmoniser leurs efforts avec les priorités données par les prophètes.

Puis, il a mentionné les responsabilités missionnaires de l’Église.

Il a dit : « La modification récente de l’âge minimum pour le service missionnaire à plein temps comporte de nombreuses implications pour les instructeurs du séminaire et de l’institut. « Les jeunes qui vont en mission peuvent avoir maintenant un peu moins de temps pour se préparer. Ainsi, le foyer, les séminaires et les instituts ont une merveilleuse occasion de participer à la préparation des missionnaires. »

Frère Nelson a dit que les futurs missionnaires se préparent en étudiant les Écritures diligemment. « Pouvez-vous imaginer meilleure formation pour les missionnaires que de maîtriser les passages scripturaux clés et d’apprendre la doctrine fondamentale du Christ ? »

Il a dit qu’en même temps que l’abaissement de l’âge des missionnaires, le nouveau programme, « Viens et suis-moi, documentation d’apprentissage pour les jeunes » est paru et qu’une invitation à s’impliquer dans l’œuvre de l’histoire familiale leur a été lancée.

Enfin, il s’est adressé directement aux instructeurs du séminaire et de l’institut.

« Frères et sœurs, souvenez-vous que votre exemple personnel en dit bien plus que les mots que vous prononcez. Par l’exemple, vous enseignez la doctrine fondamentale du mariage et de la famille. La manière dont vous vivez dans votre foyer, et la manière dont vous considérez votre famille, votre respect des alliances du mariage, votre amour pour votre conjoint et vos enfants, seront évidents pour vos élèves. Vous transmettrez à vos élèves votre objectif et votre espérance en la vie éternelle par la manière dont vous vivez. Votre objectif est de mener le genre de vie que vous voulez que vos élèves mènent. »

Frère Johnson, commissaire à l’éducation de l’Église, a recommandé aux instructeurs d’accepter et d’accueillir les changements à venir.

Durant son discours, sœur Burton a parlé d’une jeune fille de quinze ans, qui était la seule membre de l’Église de sa famille. « Un élève qui comprend la profondeur et l’étendue de l’expiation de Jésus-Christ peut exercer une influence profonde conduisant une famille au temple et vers une famille éternelle », a-t-elle dit.

Frère Webb a invité chaque instructeur à réfléchir à l’aide de la prière à la façon d’inciter chaque adolescent et chaque jeune adulte à avoir une expérience personnelle significative de l’étude du Livre de Mormon.

Frère Haws a demandé aux instructeurs d’enseigner en s’appuyant non seulement sur les ouvrages canoniques de l’Église, mais aussi sur les paroles des prophètes et des apôtres actuels.