Linda K. Burton et Rosemary M. Wixom se rendent dans l’interrégion d’Océanie.

  Par Sarah Jane Weaver, rédactrice adjointe du Church News

  • 2 Avril 2013

Rosemary M. Wixom, à gauche et Linda K. Burton, troisième à partir de la gauche, rencontrent des femmes de l’Église à Tonga lors d’un récent voyage dans l’interrégion d’Océanie.  Photo ©IRI.

Résumé de l’article

  • En février, Linda K. Burton et Rosemary M. Wixom se sont rendues en Nouvelle-Zélande, à Tonga, dans les Samoa indépendantes et dans les Samoa américaines.
  • Elles ont souligné les objectifs de l’Église pour 2013 dans l’interrégion de l’Océanie : sauver la génération montante, renforcer la famille et la prêtrise et augmenter les conversions et les soutenir.
  • Elles ont rendu visite à plusieurs membres, dont certains endurent de graves épreuves avec beaucoup de foi.

Linda K.Burton, présidente générale de la Société de Secours

Du 16 au 26 février, Linda K. Burton, présidente générale de la Société de Secours, et Rosemary M. Wixom, présidente générale de la Primaire se sont rendues en Nouvelle-Zélande, à Tonga, dans les Samoa indépendantes et dans les Samoa américaines pour rencontrer des membres et participer à une formation de dirigeants.

« Nous avons vite appris que les Polynésiens de l’interrégion d’Océanie sont chaleureux, accueillants et fidèles », a déclaré Rosemary M. Wixom à propos de la visite.

Des membres de la présidence d’interrégion d’Océanie accompagnaient les femmes lors de la visite : James J. Hamula, Kevin W. Pearson et F. Michael Watson—tous des soixante-dix.

À Linda K. Burton, qui avait vécu adolescente en Nouvelle-Zélande, le voyage a aussi donné le sentiment de « revenir à la maison ». En fait, pendant une réunion, elle a rencontré un ancien condisciple de l’établissement d’enseignement supérieur de l’Église en Nouvelle-Zélande.

Pendant leur voyage, les femmes, qui étaient accompagnées de leur mari, Craig Burton et Jack Wixom, ont beaucoup insisté lors de leurs interventions sur les buts de l’interrégion d’Océanie pour 2013 : sauver la génération montante, renforcer la famille et la prêtrise et augmenter les conversions et les soutenir. « Nous avons parlé du plan du salut partout où nous sommes allées. Son plan pour nous individuellement et cette voie sur laquelle nous avançons pour retourner à lui », a dit Rosemary M. Wixom.

Les sœurs ont visité les écoles et les temples de l’Église à Tonga et à Samoa et ont vu les efforts humanitaires de l’Église en Océanie.

En Nouvelle-Zélande, Rosemary M. Wixom s’est rendue au Starship Children’s Hospital. À l’hôpital, un jeune saint des derniers jours de onze ans qui attend une opération cardiaque lui a parlé. Le garçon a dit : « Lorsque j’ai peur, mon papa me lit les Écritures ».

En Nouvelle-Zélande, Linda K. Burton a rencontré Ailsa Margaret Coutts, femme qui vient de célébrer ses cent ans.

Les deux femmes ont passé du temps avec des jeunes mères et des jeunes adultes seuls. Les enfants des jeunes mères étaient surveillés pendant la réunion par les jeunes adultes seuls, qui ont ensuite rendu leur témoignage aux dirigeantes générales des auxiliaires.

Linda K. Burton et Rosemary M. Wixom ont aussi rencontré chez eux de jeunes saints des derniers jours. Elles ont assisté à un programme de la Primaire au Tonga et ont été reçues par des enfants aux Samoa américaines « qui chantaient de tout leur cœur », a dit sœur Burton. « C’était magnifique, un moment très fort. »

Les sœurs ont aussi vécu un moment émouvant pendant les « visites pastorales » au cours desquelles elles ont pu rencontrer des membres de l’Église, à qui elles ont donné des conseils. Ceux-ci pour diverses raisons, ne vivaient pas complétement l’Évangile de Jésus-Christ ou, bien que vivant l’Évangile, supportaient de lourdes épreuves avec beaucoup de foi.

Rosemary M. Wixom, présidente générale de la Primaire, salue un enfant en respectant la tradition locale qui consiste à frotter son nez contre celui de l’autre. Photo ©IRI.

« J’avais le sentiment bouleversant que notre Père céleste aime tous ses enfants », a dit Linda K. Burton à propos des visites. « Où qu’ils soient, sur le bon chemin ou en dehors, il veut qu’ils reviennent au foyer. »

Rosemary M. Wixom a dit que lors des visites pastorales, les gens dans la salle se sont enseignés mutuellement « Par leurs témoignages, ils se sont édifiés les uns les autres. »

Et les sœurs ont rencontré une famille de neuf enfants qui avait perdu sa maison lorsqu’un cyclone a frappé les Samoa le 14 décembre. Les membres de l’Église ont aidé la famille à la reconstruire.

En fin de compte, tout le voyage a été une expérience qu’aucune d’elles n’oubliera jamais. « Nous avons adoré entendre leurs histoires. Nous avons adoré ressentir leur foi et leur espoir », a dit Linda K. Burton.

« Les Polynésiens représentent la culture de l’amour et du respect », a dit Rosemary M. Wixom. « Ils aiment leurs enfants, ils s’aiment et ils aiment l’Évangile de Jésus-Christ. C’était beau à voir. »