Sœur Marriott rend témoignage de l’amour de Dieu

  Par Rachel Sterzer, de la rédaction du Church News

  • 9 July 2013

Neill F. Marriott, deuxième conseillère dans la présidence générale des Jeunes Filles, et son mari, David C. Marriott.  Photo Ravell Call..

Résumé de l’article

  • L’exemple d’amour chrétien et d’acceptation de ses parents a préparé sœur Marriott à accepter l’Évangile rétabli.
  • David C. Marriott lui a fait connaître l’Église Ils se sont mariés au temple de Salt Lake City (Utah, États-Unis) en juin 1971, un an après son baptême.
  • L’influence de ses êtres chers a aidé sœur Marriott à rendre témoignage à tout le monde.

« Le Sauveur est mon ancre. » — Neill F. Marriott, de la présidence générale des Jeunes Filles

Avant même qu’elle devienne membre de l’Église, Neill Foote Marriott a grandi en sachant qu’il y avait un Dieu et qu’il l’aimait, en grande partie grâce à l’exemple de ses parents, George et Antonia Foote.

« Mon père représentait pour moi ce que doit être notre Père céleste. Son amour et son acceptation des autres étaient sans bornes », a dit la nouvelle deuxième conseillère dans la présidence générale des Jeunes Filles.

À l’âge de douze ans, elle a pris la décision de lire la Bible tous les jours et de s’agenouiller quand elle faisait ses prières quotidiennes. Elle a tenu cet engagement pendant ses années d’adolescence. « L’effet cumulatif a été que mon amour pour notre Père céleste a grandi et j’avais confiance que le Sauveur veillerait sur moi », a-t-elle dit.

Elle avait vingt-deux ans quand elle a rencontré un « mormon » pour la première fois. Née et élevée à Alexandria (Louisiane, États-Unis), elle est allée s’installer au nord après avoir obtenu une licence de littérature anglaise de l’université Méthodiste du Sud, à Dallas (Texas, États-Unis), et elle a travaillé comme secrétaire à l’université Harvard. Là, elle a rencontré David Cannon Marriott, qui lui a dit, à elle et à ses colocataires, « J’ai des amis à vous présenter. » Ces amis se sont présentés en costume et cravate sombres, et ils portaient des valises contenant des livres, des brochures et un tableau de feutre.

Les missionnaires les ont instruites régulièrement pendant sept mois. Pendant ce temps, elle a eu la bénédiction d’avoir beaucoup de « belles expériences » pendant qu’elle lisait le Livre de Mormon, elle a rencontré le président de mission et en a appris davantage sur la doctrine de l’Église.

Elle dit que, lorsque les missionnaires lui ont enseigné le plan du salut, la leçon lui fournissait les morceaux manquants de sa compréhension de l’Évangile. Elle ajoute : « Je savais que ce qu’ils disaient était vrai. J’étais vraiment une fille de mon Père céleste. Il était mon père. J’ai reconnu la véracité de l’enseignement selon lequel j’ai vécu avec lui avant de venir ici. C’est ce qui m’a ouvert le cœur à la vérité. »

Puis, alors que certaines de ses colocataires et elles se préparaient à partir pour l’été, David leur demanda : « Que pensez-vous du Livre de Mormon ? »

Elle avait prévu de dire quelque chose de différent mais elle s’est entendue dire : « Eh bien, je pense qu’il est vrai », ce à quoi David a répondu : « Alors, qu’est-ce que vous allez faire de cette connaissance ? »

Elle a promis de prier honnêtement et sincèrement à ce sujet. Et c’est ce qu’elle a fait. Elle raconte que, grâce à cette prière honnête, elle a appris clairement que, en fait, c’était la véritable Église du Sauveur sur la terre. Le lendemain elle a appelé le président de mission et lui a dit qu’elle devait se faire baptiser.

Après son baptême, elle et David sont restés amis et ils ont finalement commencé à sortir en couple. Ils se sont mariés en juin 1971 au temple de Salt Lake City (Utah, États-Unis) et, après avoir vécu dans quatre différents États, ils se sont installés à Salt Lake City. Sœur Marriott est resté chez elle avec leurs onze enfants, pendant que son mari faisait carrière dans les affaires.

Sœur Marriott a dit qu’elle aime le temple et qu’avec de l’aide, elle a trouvé et préparé près de mille noms d’ancêtres pour les ordonnances du temple. Elle a été servante des ordonnances du temple de Salt Lake City, présidente de Société de Secours de pieu et de paroisse, présidente des Jeunes Filles de paroisse, mère de sizaine, instructrice du cours de Doctrine de l’Évangile et spécialiste des réserves. Elle a aussi servi aux côtés de son mari quand il présidait la mission d’Interlagos (São Paulo, Brésil) de 2002 à 2005.

Trois mois après le début de leur service au Brésil, Georgia, la fille des Marriott, qui étudiait le violon à l’université d’Indiana (États-Unis), a été heurtée par un camion et tuée alors qu’elle circulait à vélo près du campus de l’université. Sœur Marriott a dit que, bien qu’effondrée, elle a été fortifiée par sa connaissance de l’Évangile et par l’exemple chrétien de Georgia.

Georgia avait l’objectif de faire connaître l’Évangile à quelqu’un tous les jours. Lors de ses obsèques dans l’Indiana, beaucoup de ses amis de l’université étaient présents. Sa famille avait mis à la disposition des gens des exemplaires du Livre de Mormon avec le témoignage de Georgia, collé en deuxième page de couverture. Les deux-cent cinquante exemplaires ont été pris.

« [Georgia] était une réelle source d’inspiration pour moi particulièrement pour ce qui est de toujours défendre et faire connaître mes croyances », a raconté sœur Marriott.

Elle n’a pas peur de rendre témoignage, a dit son mari. « Tout le monde sait que sa foi en Jésus-Christ est le plus important dans sa vie. »

« Le Sauveur est mon ancre », a-t-elle affirmé.

Dans son nouvel appel, sœur Marriott espère rendre le même témoignage que celui qu’elle a reçu quand elle était jeune fille. Elle veut que les Jeunes Filles sachent que « leur Père céleste les aime du plus profond et du plus magnifique des amours ».