Enseignez aux jeunes à appliquer les vérités qu’ils apprennent

Transmis par Par Neill F. Marriott, de la présidence générale des Jeunes Filles

  • 29 Avril 2014

Les jeunes participent à l’histoire familiale en faisant de l’indexation.  Photo Leslie Nilsson.

Passages marquants de l'article

  • Pour que la vérité soit source de bénédictions et de conversion personnelle, nous devons l’appliquer.
  • En vivant conformément à la vraie doctrine du Christ, nous nous convertissons à son Évangile.
  • Faire l’histoire familiale nous rend reconnaissants envers nos ancêtres, nous donne une témoignage du Sauveur, nous convertit à lui et nous protège contre l’influence de l’adversaire.

Néphi a fabriqué un nouvel arc, Rebecca a donné à boire à trente chameaux, Joseph Smith a appliqué les principes énoncés dans Jacques 1:5, Emma Smith a créé notre premier recueil de cantiques, Thomas S. Monson agit selon l’inspiration pour secourir les personnes seules et, plus important que tout, le Sauveur Jésus-Christ a accompli l’expiation pour toute l’humanité. Tous ces hommes et femmes nobles, et en particulier le Seigneur, ont agi en fonction des principes vrais qu’ils comprenaient et ont apporté des bénédictions à l’humanité. Des actions particulières sont nécessaires pour obtenir des bénédictions.

Quand les jeunes apprennent la vérité doctrinale, ils doivent faire davantage que l’accepter intellectuellement. Pour que la vérité soit source de bénédictions et de conversion personnelle, nous devons y conformer notre vie. Nous devons l'appliquer avec foi, même quand nous ne connaissons pas tous les résultats que nos actions peuvent produire. Notre foi est vivante et active. Ce n’est pas une foi passive. Dans le Nouveau Testament, Jacques dit de l’homme qui persévère dans la loi : « n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, il sera heureux dans son activité » (voir Jacques 1:25).

Un instructeur efficace nous invite à appliquer la vérité

Chaque dimanche, les instructeurs encouragent les jeunes à apprendre la doctrine en parlant en classe de ce qu’ils apprennent dans les Écritures, des prophètes, de leur expérience personnelle et de la révélation personnelle. Cependant, l’apprentissage de la vérité n’est que la première étape pour devenir un disciple fidèle du Christ. Un instructeur efficace enseigne que c’est en appliquant la vraie doctrine du Christ que nous nous convertissons à son Évangile.

Comprendre que la barre de fer est la parole de Dieu n’est pas une garantie qu’elle nous « guidera en toute sécurité » (« The Iron Rod », Hymns n° 274). Nous devons agir et tenir fermement cette barre de fer avec constance, appliquant ainsi la vérité que nous apprenons. Nous devons faire l’expérience de la parole de Dieu et faire réellement quelque chose avec notre compréhension. Comme le suggère le programme d’étude Viens et suis-moi, nous apprenons la doctrine, nous l’appliquons, puis nous parlons de nos expériences quotidiennes en rapport avec cette application.

David A. Bednar, du Collège des douze apôtres, a enseigné récemment : « Les jeunes ont de plus en plus besoin d’un apprentissage par l’action » (voir « Le cœur des enfants se tournera », Le Liahona, novembre 2011, p. 27). Ce Conseil d’« agir » comporte la promesse de davantage de lumière et de connaissance par le pouvoir du Saint-Esprit.

Neill F. Marriott, de la présidence générale des Jeunes Filles

Apprendre la doctrine le dimanche fait très peu de bien, si les principes ne font pas partie de nos pensées et de nos actions quotidiennes. Un instructeur efficace n’oubliera pas d’inviter les élèves à vivre le principe qu’ils ont appris en classe pendant la semaine à venir. Le dimanche suivant, l’instructeur leur demandera de raconter ce qui s'est passé lorsqu’ils ont appliqué le principe qu’ils ont appris en classe au cours de la semaine précédente.

Apprenez ce qu’est l'esprit d’Élie et ressentez-le

Un exemple éloquent et puissant de cette invitation à mettre en pratique un principe a été donné par frère Bednar : « J’invite les jeunes de l’Église à apprendre ce qu’est l’esprit d’Élie et à le ressentir. Je vous recommande d’étudier, de rechercher vos ancêtres et de vous préparer à accomplir des baptêmes par procuration dans la maison du Seigneur pour vos ancêtres décédés. Et je vous exhorte à aider d’autres personnes à découvrir leur histoire familiale » (« Le cœur des enfants se tournera », p. 27). Remarquez les mots indiquant l’action de ses conseils : apprendre, ressentir, étudier, rechercher, préparer, accomplir, aider et identifier.

Si les jeunes « accomplissent l’œuvre », David A. Bednar a promis qu’ils recevront ces bénédictions remarquables : leur amour et leur reconnaissance envers leurs ancêtres augmenteront, leur témoignage du Sauveur et leur conversion à lui deviendront profonds et plus durables, ils seront protégés contre l’influence de plus en plus intense de l’adversaire, et ils seront préservés dans leur jeunesse et tout au long de leur vie. Qui ne voudrait pas ces grandes bénédictions ? Un apôtre a promis toutes ces bénédictions si l’on suit ses conseils et si l’on fait ce qu'il faut.

Les jeunes participent en classe

Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres, a donné le conseil suivant lors d’une récente conférence générale : « On peut affermir sa foi au Seigneur Jésus-Christ en en apprenant plus sur lui et en pratiquant notre religion. [...] Pratiquer la religion pure du Seigneur [...] est un mode de vie et un engagement quotidien qui vous permettront d’être divinement guidés » (« Montrez votre foi, conférence générale d’avril 2014).

Invitons les jeunes à vivre selon les principes qu’ils apprennent chaque semaine dans les classes du dimanche pour que ces vérités s'enracinent profondément dans leur cœur et dans leur esprit. Alors et alors seulement, ils seront-réellement convertis et protégés.