Jeffrey R. Holland dit que tout se passe très bien pour l’Église en Asie

Transmis par Par Sarah Jane Weaver, rédactrice au Church News

  • 25 Mars 2014

Des sœurs missionnaires posent suite à une réunion missionnaire à Taipei (Taïwan).  Photo James Dalrymple.

Il a déclaré : « Personne ne pourrait nier et il serait impossible de ne pas comprendre ou de ne pas ressentir que l’œuvre est ici en plein développement. » — Jeffrey R. Holland

C’est une période merveilleuse pour l’Église en Asie, a dit Jeffrey R. Holland lors d’un récent voyage en Asie.

Il a ajouté : « On ressent la présence de l’Esprit du Seigneur dans cette vaste région. Personne ne pourrait nier et il serait impossible de ne pas comprendre ou de ne pas ressentir que l’œuvre est ici en plein développement. »

Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, s’est rendu en Asie du 19 février au 2 mars avec Donald L. Hallstrom, de la présidence des soixante-dix, et Gary E. Stevenson, Évêque président. Ils y ont été accueillis par les membres de la présidence de l’interrégion d’Asie de l’Église : Gerrit W. Gong, Larry Y. Wilson et Randy D. Funk.

Ils étaient accompagnés de leurs épouses : Patricia Holland, Diane Hallstrom, Lesa Stevenson, Susan Gong, Lynda Wilson et Andrea Funk.

Les dirigeants se sont rendus à Pékin, à Hong-Kong, à Macao, à Taipei et à Bangalore. Ils ont participé à des réunions avec des dirigeants de la prêtrise, des missionnaire et des membres ; Ils ont fait une inspection de l’interrégion et ils ont assisté à une veillée commémorant le soixante-cinquième anniversaire de la présence de l’Église à Hong Kong.

Jeffrey R. Holland a dit que tout se passe très bien pour l’Église en Asie Il a ajouté : « Chacun de ces endroits a sa particularité, une situation, des relations et une histoire différentes, mais tout s’y passe très bien. »

Frère Stevenson a aussi rencontré des membres, des missionnaires et le personnel de l’Église au Cambodge, au Laos et en Thaïlande pendant qu’il faisait une inspection des bâtiments et des biens de l’Église. Il a dit : « J’ai vu la lumière de l’Évangile briller avec éclat dans leurs yeux et l’Église établie solidement. »

En référence à son voyage, Jeffrey R. Holland a dit que la visite de Pékin a été une « expérience merveilleuse ».

Il a ajouté : « C’est un plaisir de rencontrer des gens et de constater la croissance, la foi et les témoignages. L’Église met un point d’honneur à respecter et à honorer fidèlement les lois et les traditions importantes de la République Populaire de Chine.

Pendant son voyage, Jeffrey R. Holland s’est également rendu dans les deux régions administratives spéciales de la République Populaire de Chine, Macao et Hong Kong.

À Macao, il a fait une prière pour le pays et les habitants. Il a dit : « Cela a été une expérience touchante. Nous avons ressenti un peu du passé de la Chine et nous avons entrevu son avenir. »

Il a participé à une veillée organisée pour célébrer le 65e anniversaire de la consécration de Hong Kong à la prédication de l’Évangile par Matthew Cowley, membre du Collège des douze apôtres, de 1945 à 1953.

Jeffrey R. Holland s’adresse aux missionnaires qui œuvrent à Hong Kong. Photo James Dalrymple.

À Taïwan, Jeffrey R. Holland a trouvé une Église qui grandit et mûrit. Il a tenu une conférence pour les dirigeants de la prêtrise et a présidé la conférence du pieu de Taipei Ouest (Taïwan).

Il a déclaré : « Ces dirigeants de la prêtrise valent n’importe quel autre dirigeant partout dans l’Église et ce sont des dirigeants locaux très avisés et expérimentés. » La plupart, a-t-il précisé, sont d’anciens missionnaires et des saints des derniers jours de deuxième, de troisième et de quatrième génération.

Une jeune famille écoute les messages lors d’une veillée commémorant les soixante-cinq années de présence de l’Église à Hong Kong. Photo James Dalrymple.

Outre la Chine, les dirigeants de l’Église ont aussi eu l’occasion de se rendre en Inde, où frère Holland a dit qu’il y a une grande communauté hindoue, une grande communauté musulmane et une communauté chrétienne nombreuse et en continuel développement.

L’Église a un pieu et six districts dans le pays et un nombre croissant de membres, qui, dans de nombreux cas, sont pauvres et ont des besoins en matière de santé et d’instruction.

Des missionnaires qui œuvrent à Hong Kong posent après une réunion missionnaire au cours de laquelle Jeffrey R. Holland a pris la parole. Photo James Dalrymple.

Jeffrey R. Holland a dit qu’« un miracle à la fois » se produit autour des pôles de force du pays.

Il a ajouté : « Nous progressons constamment vers l’avenir. L’Inde sera un de nos miracles. Nous serons témoins d’une œuvre remarquable qui prend place en Inde. »

Une autre difficulté pour les membres de toute l’Asie est d’aller au temple.

Jeffrey R. Holland a dit : « Ici, les gens prennent le temple au sérieux. Ils y vont quand et où ils le peuvent. Ils retournent au temple selon que les finances ou les circonstances le permettent. Ils conservent une recommandation à l’usage du temple en cours de validité bien qu’ils habitent parfois très loin d’un temple.

Ils participent aussi à l’œuvre de l’histoire familiale et ils lui accordent de l’importance.

En Asie, les membres sont tous des pionniers spirituels pour l’Église et pour le christianisme.

Ils s'efforcent chaque jour de prendre position et d’être des saints des derniers jours fidèles et dévoués. Ils sont courageux ; ils vivent l’Évangile et ils font front pour être ce qu’ils doivent être. »

En conclusion, Jeffrey R. Holland a indiqué que l’œuvre s’accélère en Asie. Il a dit : « Nous vivrons des miracles là-bas, comme nous le voyons maintenant. Nos enfants et les enfants de nos enfants seront aussi à l’aise pour parler de l’Église en Asie, qu’ils l’ont été historiquement pour en parler en Utah (États-Unis), en Idaho (États-Unis) et en Arizona (États-unis). »