Bénédictions de la conférence générale

Paul V. Johnson

Of the First Quorum of the Seventy


Paul V. Johnson
Décidez dès maintenant de donner la priorité à la conférence générale. Décidez d’écouter soigneusement et de suivre les enseignements qui sont donnés.

C’est une responsabilité sacrée que de m’adresser à vous à cette réunion générale de la prêtrise. Je me réjouis toujours d’assister à ces sessions de la prêtrise avec mes fils. J’ai d’excellents souvenirs des fois où j’étais assis à côté d’eux dans notre centre de pieu pour écouter les enseignements des Autorités générales. Ces réunions ont eu un grand impact dans ma vie quand j’étais jeune et elles continuent à faire de l’effet dans ma vie actuelle. Je sais qu’elles ont influencé mes fils et des millions de détenteurs de la Prêtrise d’Aaron dans le monde.

C’est à vous, détenteurs de la Prêtrise d’Aaron, que je m’adresse ce soir. Nous vivons à une époque passionnante et merveilleuse. La plénitude de l’Évangile a été rétablie et se répand sur la terre. Les clés de la prêtrise sont sur la terre et les ordonnances salvatrices sont accessibles aux gens qui en sont dignes. Il y a des millions de braves gens sur la terre qui s’efforcent de faire le bien dans leur vie, leur famille et leur localité.

Cette époque merveilleuse où nous vivons est également périlleuse. Vous vivez à une époque difficile où beaucoup de tentations et de dangers vous attendent. Vous avez déjà été exposés à certains d’entre eux. Vous avez peut-être même vu des personnes dont la vie a été gâchée parce qu’elles ont succombé à certains des maux si répandus dans le monde.

Comment pouvez-vous, vous, détenteurs de la Prêtrise d’Aaron, être en sécurité par ces temps difficiles, de manière à pouvoir pleinement faire votre part de cette grande œuvre et trouver le vrai bonheur dans cette vie et dans la vie à venir ?

Il n’est pas étonnant que, face à des maux et à des tentations démesurés, le Seigneur ne nous laisse pas trouver notre chemin tout seuls. En fait, il y a plus que suffisamment d’aide à notre disposition si nous écoutons. Vous avez reçu le don du Saint-Esprit pour vous diriger et vous inspirer. Vous avez les Écritures, vos parents, vos dirigeants et vos instructeurs dans l’Église. Vous avez aussi les paroles des prophètes, voyants et révélateurs qui vivent de nos jours. Vous disposez de tant de conseils et de directives que vous ne commettrez de grosses erreurs dans votre vie que si vous ignorez sciemment les conseils que vous recevez.

Ce soir, je vais me concentrer sur l’une de ces sources de conseils : les prophètes, voyants et révélateurs vivants que nous avons soutenus aujourd’hui. En fait, je vais me concentrer sur l’une des manières principales d’obtenir leurs instructions : la conférence générale.

Il y a des conférences dans l’Église depuis le début de notre dispensation. La première conférence a été tenue juste deux mois après que l’Église a été organisée. Nous nous réunissons deux fois par an pour être instruits par les Autorités générales et les officiers généraux de l’Église. On peut avoir accès aux discours de ces conférences dans diverses sources, imprimées et électroniques.

Ma mère aimait les conférences générales. Elle allumait toujours la radio et la télé et montait suffisamment le volume pour qu’il soit difficile de trouver un endroit dans la maison où l’on ne pouvait pas entendre la conférence. Elle voulait que ses enfants écoutent les discours et nous demandait de temps en temps ce que nous nous rappelions. De temps à autre, j’allais dehors avec un de mes frères pour jouer au ballon pendant une session de conférence du samedi. Nous prenions une radio avec nous parce que nous savions que notre mère pourrait nous questionner plus tard. Nous jouions au ballon et nous nous arrêtions de temps en temps pour écouter attentivement pour pouvoir faire rapport à maman. Je ne pense pas que ma mère était dupe quand, comme par hasard, nous nous rappelions justement la même chose de toute une session.

Ce n’est pas comme cela qu’on écoute la conférence. Je me suis repenti depuis. Je suis sûr que, si j’ai appris à aimer la conférence générale, c’est en partie parce que ma mère aimait les paroles des prophètes vivants. Je me rappelle avoir écouté, seul dans une chambre pendant que j’étais à l’université, les sessions d’une de ces conférences. Le Saint-Esprit m’a témoigné intimement que Harold B. Lee, président de l’Église à ce moment-là, était vraiment un prophète de Dieu. Cela s’est produit avant que j’entre dans le champ de la mission et j’étais ravi à l’idée de témoigner d’un prophète vivant parce que j’en avais la connaissance personnelle. J’ai eu ce même témoignage au sujet de chacun des prophètes depuis cette époque.

Quand j’étais dans le champ de la mission, l’Église n’avait pas de réseau satellite et le pays où j’étais ne recevait pas d’émissions de la conférence générale. Ma mère m’envoyait des cassettes audio des sessions et je les écoutais et les réécoutais. Peu à peu, je me suis mis à aimer la voix et les paroles des prophètes et des apôtres.

Récemment j’ai lu le journal de mon arrière-grand-père, Nathaniel Hodges, qui avait été appelé en 1883 en mission en Angleterre. Il raconte qu’il s’est rendu à Salt Lake City pour être mis à part pour sa mission et qu’il a assisté à la conférence tandis qu’il était là. Écoutez sa description de cette conférence : « Suis allé aux réunions dans le grand tabernacle toute la journée. Des instructions magnifiques y ont été données. Les discours de Joseph F. Smith, de George Q Cannon et du président John Taylor étaient particulièrement puissants. J’ai entendu certains des habitants les plus âgés dire qu’ils n’avaient jamais assisté à une conférence aussi puissante et aussi spirituelle 1 . »

Je pense que les membres de l’Église ressentent la même chose à propos de chaque conférence générale. On a l’impression que chacune est plus puissante et plus spirituelle que la précédente.

Pour que les messages de la conférence générale changent quelque chose dans notre vie, nous devons être disposés à suivre les recommandations que nous entendons. Le Seigneur a expliqué dans une révélation à Joseph Smith, le prophète : « Je vous donne le commandement de vous instruire et de vous édifier les uns les autres lorsque vous êtes assemblés, afin de savoir comment… agir concernant les points de la loi et des commandements que j’ai donnés 2 . » Mais savoir « comment agir » ne suffit pas. Au verset suivant, le Seigneur dit : « Vous vous engagerez à agir en toute sainteté devant moi 3 . » Cette disposition à passer à l’action à propos de ce que nous avons appris ouvre la porte à des bénédictions merveilleuses.

Il y a un an, à la session de la prêtrise de la conférence, le président Hinckley a parlé des dangers de la pornographie. Je ne pense pas avoir entendu d’avertissement prophétique plus direct aux membres de la prêtrise. Vous, jeunes frères qui avez écouté et appliqué ses paroles, vous avez déjà été bénis et vous le serez encore plus que vous ne pouvez maintenant le comprendre. Votre future famille récoltera de grandes bénédictions grâce à votre obéissance. Imaginez l’effet que cela aurait sur le monde si chaque détenteur de la prêtrise excluait la pornographie de sa vie en réponse à l’appel du prophète.

Chaque fois que nous obéissons aux paroles des prophètes et des apôtres, nous récoltons de grandes bénédictions. Nous recevons plus de bénédictions que nous ne pouvons comprendre sur le moment même et nous continuons à recevoir des bénédictions longtemps après notre décision de départ d’être obéissants.

Le jour de l’organisation de l’Église, Joseph Smith a reçu une révélation qui contenait un principe important pour tous les membres. Parlant de Joseph Smith, le Seigneur dit : « Vous prêterez l’oreille à toutes ses paroles et à tous les commandements qu’il vous donnera… Car vous recevrez sa parole, en toute patience et avec une foi absolue, comme si elle sortait de ma propre bouche 4 . »

Écoutez maintenant les bénédictions promises à ceux qui écoutent : « Car, si vous faites ces choses, les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre vous, oui, et le Seigneur Dieu dispersera les pouvoirs des ténèbres devant vous et ébranlera les cieux pour votre bien 5 . »

Ce sont là de grandes promesses qui peuvent assurer notre sécurité en ces temps de grand danger. Nous en avons besoin et le Seigneur les donnera à chacun de nous si nous sommes disposés à suivre les prophètes, voyants et révélateurs.

Décidez dès maintenant de donner la priorité à la conférence générale. Décidez d’écouter soigneusement et de suivre les enseignements qui sont donnés. Écoutez ou lisez les discours plus d’une fois pour mieux comprendre et mieux suivre le conseil. Si vous faites cela, les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre vous, les puissances des ténèbres seront dispersées devant vous et les cieux seront ébranlés pour votre bien.

Je sais que notre Père céleste nous aime et a un plan parfait pour ses enfants. Je sais que Jésus est le Christ et qu’il vit. Je témoigne que l’Évangile de Jésus-Christ a été rétabli sur la terre. Nous avons aujourd’hui sur la terre de vrais prophètes, voyants et révélateurs qui ont « les paroles de la vie éternelle 6 ». J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Journal de Nathaniel Morris Hodges, vol. 1, 8 avril 1883, archives de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, texte dactylographié, p. 1-2.

  2.  

    2. D&A 43:8.

  3.  

    3. D&A 43:9.

  4.  

    4. D&A 21:4-5.

  5.  

    5. D&A 21:6.

  6.  

    6. Jean 6:68.