Leçons tirées des prières du Seigneur

Russell M. Nelson

Of the Quorum of the Twelve Apostles


Nos prières suivent les exemples de prière du Seigneur Jésus-Christ et ses enseignements. Il nous a appris à prier.

Avec vous, mes chers frères et sœurs, j’exprime mon amour et mon admiration à Neil L. Andersen. Son appel au saint apostolat vient du Seigneur ; il a été révélé à son prophète, Thomas S. Monson. Tout au long de sa vie, le président Monson a affiné sa capacité d’écouter la volonté du Seigneur. Tout comme le Sauveur a soumis sa volonté à celle de notre Père céleste, de même le prophète soumet sa volonté à celle du Seigneur. Merci, président Monson, de développer et d’utiliser ce pouvoir. Nous vous félicitons frère Andersen, et nous prions pour vous !

Le Notre Père

Nos prières suivent les exemples de prière du Seigneur Jésus-Christ et ses enseignements. Il nous a appris à prier. Nous pouvons tirer beaucoup de leçons importantes de ses prières. Nous pouvons commencer par le Notre Père puis ajouter des leçons tirées d’autres prières du Seigneur 1 .

Pendant que je récite cette prière, écoutez les leçons qu’elle contient :

« Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ;

« Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

« Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ;

« Et remets-nous nos dettes, comme nous aussi nous les remettons à nos débiteurs ;

« Ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen 2 [Traduction littérale de la version du roi Jacques, NdT.]

Cette prière se trouve deux fois dans le Nouveau Testament et une fois dans le Livre de Mormon 3 . Elle se trouve aussi dans la traduction de la Bible par Joseph Smith 4 , où deux expressions apportent un éclaircissement [par rapport à la Bible du roi Jacques, NdT] :

  1. 1.

    « Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés 5 » et

  2. 2.

    « Ne nous laisse pas induire en tentation, mais délivre-nous du malin 6 . »

L’éclaircissement sur le pardon est utile [pour la version anglaise du roi Jacques de la Bible, NdT]. Le Maître a dit à ses serviteurs : « Si vous vous êtes pardonné mutuellement vos fautes, de même, moi, le Seigneur, je vous pardonne 7 . » En d’autres termes, si quelqu’un veut être pardonné, il doit premièrement pardonner 8 . L’éclaircissement sur la tentation est utile, car il est sûr que nous ne serons pas induis en tentation par la Divinité. Le Seigneur a dit : « Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation 9 . »

Les quatre versions du Notre Père ne sont pas identiques, mais elles commencent toutes par « Notre Père », ce qui indique un lien étroit entre Dieu et ses enfants. L’expression « que ton nom soit sanctifié » reflète tout le respect que nous devons ressentir en priant. « Que ta volonté soit faite » exprime un concept dont nous parlerons plus tard.

Sa demande de « pain quotidien » inclut aussi un besoin de nourriture spirituelle. Jésus, qui s’est donné le nom de « pain de vie », a fait une promesse : « Celui qui vient à moi n’aura jamais faim 10 . » Et quand nous prenons dignement les emblèmes de la Sainte-Cène, nous avons de plus la promesse d’avoir toujours son Esprit avec nous 11 . C’est une nourriture spirituelle que l’on ne peut avoir d’aucune autre manière.

En terminant sa prière, le Seigneur reconnaît la puissance et la gloire de Dieu, puis ajoute « Amen ». Nos prières se terminent aussi par amen. Bien que cela se prononce différemment dans diverses langues, la signification est la même. Cela veut dire « véritablement » ou « en vérité 12 ». Ajouter amen confirme solennellement un sermon ou une prière 13 . Les personnes qui participent doivent chacune ajouter un amen 14 audible pour signifier : « C’est aussi ma déclaration solennelle 15 . »

Avant sa prière, le Seigneur a demandé à ses disciples d’éviter les « vaines paroles 16 » puis leur a dit : « Voici donc comment vous devez prier 17 . » Ainsi la prière du Seigneur sert de modèle et n’est pas un texte à apprendre par cœur et à réciter de manière répétitive. Le Maître veut simplement que nous priions pour demander l’aide de Dieu dans nos efforts constants pour résister au mal et pour mener une vie de droiture.

Les prières d’intercession

D’autres prières du Seigneur sont aussi instructives, particulièrement ses prières d’intercession. On les appelle ainsi parce que le Seigneur a intercédé en prière auprès de son Père en faveur de ses disciples. Pendant que je cite le chapitre 17 de Jean, représentez-vous le Sauveur du monde agenouillé en prière :

« Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie…

« J’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire…

« Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données ; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.

« C’est pour eux que je prie 18 . »

Cette prière du Seigneur nous apprend qu’il ressent intensément sa responsabilité de Médiateur et d’Avocat auprès du Père 19 . Nous devons ressentir tout aussi intensément notre responsabilité de respecter ses commandement et de persévérer jusqu’à la fin 20 .

Jésus a aussi fait une prière d’intercession pour le peuple de l’Amérique ancienne. Les annales disent : « Nul ne peut concevoir la joie qui nous remplit l’âme lorsque nous l’entendîmes prier le Père pour nous 21 . » Puis Jésus ajoute : « Vous êtes bénis à cause de votre foi. Et maintenant, voici, ma joie est pleine 22 . »

Par la suite, Jésus a aussi prié pour l’unité. « Père, je te prie pour eux… afin qu’ils croient en moi, afin que je puisse être en eux, comme toi, Père, tu es en moi, afin que nous soyons un 23 . » Nous pouvons nous aussi prier pour l’unité. Nous pouvons prier pour être d’un seul cœur et d’un seul esprit avec les oints du Seigneur et avec nos êtres chers. Nous pouvons prier pour qu’il y ait de la compréhension et du respect mutuels entre nos semblables et nous. Si nous nous soucions vraiment des gens, nous devons prier pour eux 24 . Jacques a enseigné : « Priez les uns pour les autres… La prière fervente du juste a une grande efficacité 25 . »

Leçons tirées d’autres prières

Le Seigneur a enseigné d’autres leçons sur la prière. Il a dit à ses disciples : « C’est pourquoi vous devez toujours prier le Père en mon nom 26 . » Le Seigneur a aussi souligné : « Priez le Père dans vos familles, toujours en mon nom 27 . » Nous faisons preuve d’obéissance en appliquant cette leçon quand nous prions notre Père céleste au nom de Jésus-Christ 28 .

Une autre des prières du Seigneur nous enseigne une leçon répétée dans trois versets consécutifs :

« Père, je te remercie de ce que tu as donné le Saint-Esprit à ceux-ci que j’ai choisis…

« Père, je te prie pour que tu donnes le Saint-Esprit à tous ceux qui croiront en leurs paroles.

« Père, tu leur as donné le Saint-Esprit parce qu’ils croient en moi 29 . »

Si la compagnie du Saint-Esprit est aussi importante, nous devons, nous aussi, prier pour cela. Nous devons aussi aider tous les convertis et nos enfants à cultiver le don du Saint-Esprit. Si nous prions pour cela, le Saint-Esprit peut devenir pour nous une force bénéfique vitale 30 .

Améliorer nos prières

Le Seigneur a enseigné des moyens d’améliorer nos prières. Par exemple, il a dit : « Le chant des justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par une bénédiction sur leur tête 31 . »

La prière peut aussi être améliorée par le jeûne 32 . Le Seigneur a dit : « Je vous donne aussi le commandement de persévérer dorénavant dans la prière et le jeûne 33 . » Joseph F. Smith, ancien président de l’Église, nous a exhortés à faire preuve de sagesse en jeûnant : « Il ne faut pas trop en faire. Un homme peut jeûner et prier jusqu’à en mourir ; et cela n’est pas nécessaire ; et cela n’est pas sage… Le Seigneur peut aussi entendre une prière simple, faite avec foi, en quelques mots, et il peut accepter un jeûne qui ne va pas au-delà de vingt-quatre heures, et il y répondra tout autant qu’à une prière de mille mots et à un jeûne d’un mois… Le Seigneur acceptera ce qui est suffisant avec plus de plaisir et de satisfaction que ce qui est excessif et inutile 34 . »

Ce concept d’« excessif et inutile » pourrait aussi s’appliquer à la longueur de nos prières. Une prière de clôture lors d’une réunion de l’Église n’a pas besoin de résumer chaque message et ne doit pas devenir un discours non prévu. Les prières en privé peuvent être aussi longues que nous le voulons, mais les prières publiques doivent être de brèves supplications pour demander que l’Esprit du Seigneur soit avec nous, ou de brèves déclarations de gratitude pour ce qui s’est passé.

Il y a d’autres manières d’améliorer nos prières. Nous pouvons utiliser les « bons mots 35 » en rapport avec la Divinité. Alors que dans le monde les tenues vestimentaires et le langage se relâchent, il nous a été demandé de conserver un langage convenant à la prière. Dans les prières, il faut utiliser des pronoms personnels particuliers pour la Divinité [en anglais, NdT] 36 . Cela nous aide à rester humbles. Cela peut aussi améliorer nos prières. Les Écritures déclarent : « Sois humble, et le Seigneur, ton Dieu, te conduira par la main et te donnera la réponse à tes prières 37 . »

La prière commence par une initiative individuelle. Le Seigneur a dit : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi 38 . » Nous ouvrons cette porte quand nous prions notre Père céleste au nom de Jésus-Christ 39 .

Quand devons-nous prier ? Chaque fois que nous le désirons ! Alma a enseigné : « Consulte le Seigneur dans toutes tes actions, et il te dirigera dans le bien ; oui, lorsque tu te couches le soir, couche-toi dans le Seigneur… et lorsque tu te lèves le matin, que ton cœur soit plein d’actions de grâces envers Dieu ; et si tu fais ces choses, tu seras élevé au dernier jour 40 . » Jésus a rappelé à ses disciples « de ne pas cesser de prier dans leur cœur 41 ».

La pratique des membres de l’Église est de s’agenouiller pour prier en famille chaque matin et chaque soir, en plus des prières personnelles quotidiennes et de la bénédiction des aliments 42 . Le président Monson a dit : « Lorsque nous prions en famille et individuellement, faisons-le avec foi et confiance en Dieu 43 . » Et donc, en priant pour recevoir des bénédictions temporelles et spirituelles, nous devons tous demander, comme Jésus l’a fait dans le Notre Père : « Que ta volonté soit faite 44 . »

Jésus-Christ, le Sauveur du monde, qui nous a rachetés par son sang, est notre Rédempteur et notre Exemple 45 . À la fin de sa mission dans la condition mortelle, il a prié pour que sa volonté, en tant que Fils bien-aimé, soit engloutie dans la volonté du Père 46 . En cette heure cruciale, le Sauveur s’est écrié : « Père… non pas ce que je veux, mais ce que tu veux 47 . » Nous devons donc dire à Dieu dans nos prières : « Que ta volonté soit faite. »

Et prions toujours « pour que [le] royaume [du Seigneur] aille de l’avant sur la terre, pour que les habitants de la terre… soient préparés pour les jours… où le Fils de l’Homme descendra dans les cieux, revêtu de l’éclat de sa gloire, à la rencontre du royaume de Dieu qui est établi sur la terre 48 . »

Ma prière est que nous puissions, dans notre vie quotidienne ou dans les moments les plus difficiles, appliquer avec ferveur ces leçons précieuses du Seigneur. Au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. Le numéro d’octobre 1976 de L’Étoile est un numéro spécial sur la prière. Les gens qui veulent sincèrement s’instruire sur la prière tireront beaucoup de l’étude des articles de ce numéro.

  2.  

    2. Matthieu 6:9-13.

  3.  

    3. Voir Matthieu 6:9-13 ; Luc 11:2-4 ; 3 Néphi 13:9-13.

  4.  

    4. Voir Matthieu 6:9-15.

  5.  

    5. Voir Matthieu 6:13.

  6.  

    6. Voir TJS Matthieu 6:14.

  7.  

    7. D&A 82:1.

  8.  

    8. Voir Matthieu 18:23-35 ; D&A 64:10.

  9.  

    9. Matthieu 26:41.

  10.  

    10. Jean 6:35 ; voir aussi Jean 6:48, 51.

  11.  

    11. Voir Moroni 4:3 ; 5:2 ; D&A 20:77, 79.

  12.  

    12. En hébreu et en grec, amen signifie « véritablement », « sûrement », « en vérité » ou « ainsi soit-il ».

  13.  

    13. Voir Apocalypse 1:18 ; 22:20-21. Ce mot est aussi utilisé pour confirmer des accords (voir 1 Rois 1:36).

  14.  

    14. Voir 1 Corinthiens 14:16.

  15.  

    15. Voir Psaumes 106:48 ; Apocalypse 5:13-14 ; 19:4 ; D&A 88:135.

  16.  

    16. Matthieu 6:7-8 ; 3 Néphi 13:7.

  17.  

    17. Matthieu 6:9 ; 3 Néphi 13:9.

  18.  

    18. Jean 17:1, 4, 8-9.

  19.  

    19. Voir 1 Timothée 2:5 ; 1 Jean 2:1 ; D&A 29:5 ; 45:3 ; 110:4.

  20.  

    20. Voir D&A 14:7.

  21.  

    21. 3 Néphi 17:17.

  22.  

    22. 3 Néphi 17:20.

  23.  

    23. 3 Néphi 19:23.

  24.  

    24. Voir Matthieu 5:44 ; Alma 34:27 ; 3 Néphi 18:21.

  25.  

    25. Voir Jacques 5:16.

  26.  

    26. 3 Néphi 18:19.

  27.  

    27. 3 Néphi 18:21.

  28.  

    28. Voir 2 Néphi 32:9 ; 33:12 ; 3 Néphi 18:23, 30 ; 19:6-7 ; 20:31 ; 28:30.

  29.  

    29. 3 Néphi 19:20-22.

  30.  

    30. Voir Jean 10:27-28 (comparer avec D&A 84:43-47) ; 2 Néphi 31:17-20 ; Alma 5:28. Et nous pouvons demander la compagnie de l’Esprit qui intercèdera et nous aidera à savoir quoi demander dans nos prières (voir Romains 8:26).

  31.  

    31. D&A 25:12.

  32.  

    32. Voir Actes 14:23 ; 1 Corinthiens 7:5 ; Omni 1:26 ; Alma 5:46 ; 6:6 ; 17:3 ; 17:9 ; 28:6 ; 45:1 ; 3 Néphi 27:1 ; 4 Néphi 1:12 ; Moroni 6:5.

  33.  

    33. D&A 88:76.

  34.  

    34. Joseph F. Smith, Conference Report, octobre 1912, p. 133-134.

  35.  

    35. Voir Joseph Smith Translation, Psalm 17:1.

  36.  

    36. Voir Spencer W. Kimball, Faith Precedes the Miracle, 1972, p. 201 ; Stephen L Richards, Conference Report, octobre 1951, p. 175 ; Bruce R. McConkie, « Why the Lord Ordained Prayer », Ensign, janvier 1976, p. 12 ; L. Tom Perry, « Notre Père qui es aux cieux », L’Étoile, avril 1984, p. 18 ; et Dallin H. Oaks, « Le langage de la prière », L’Étoile, juillet 1993, p. 16. Les détails de ce langage sont expliqués par Don E. Norton Jr., « The Language of Formal Prayer », Ensign, janvier 1976, p. 44-47.

  37.  

    37. D&A 112:10; voir aussi Psaumes 24:3-4 ; Matthieu 6:12 ; Hélaman 3:35 ; D&A 64:8-10.

  38.  

    38. Apocalypse 3:20.

  39.  

    39. Voir 3 Néphi 18:20 ; D&A 88:64.

  40.  

    40. Alma 37:37; voir aussi Philippiens 4:6 ; Alma 34:18-27 ; D&A 10:5 ; 93:49.

  41.  

    41. 3 Néphi 20:1.

  42.  

    42. Voir Ensign, janvier 1976, p. 11.

  43.  

    43. Thomas S. Monson, « Un sacerdoce royal », Le Liahona, novembre 2007, p. 61.

  44.  

    44. Voir Matthieu 26:42 ; Jacob 7:14 ; Éther 12:29 ; D&A 109:44 ; Moïse 4:2.

  45.  

    45. Voir 3 Néphi 27:13-15, 21-22.

  46.  

    46. Voir Mosiah 15:7.

  47.  

    47. Matthieu 26:39 ; voir aussi Moïse 4:2 qui indique l’attitude humble de notre Sauveur depuis le commencement.

  48.  

    48. D&A 65:5.