Avril 2010 | En conclusion

    En conclusion

    Avril 2010 Conférence générale

    Le phare du Seigneur nous envoie des signaux facilement reconnaissables, et qui ne nous trahissent jamais.

    Cela a été une magnifique session de clôture. J’ai rarement entendu de plus beaux sermons enseignés en si peu de mots que ceux d’aujourd’hui. Nous sommes tous ici parce que nous aimons le Seigneur. Nous voulons le servir. Notre Père céleste ne nous oublie pas. J’en témoigne. Je reconnais sa main en tout.

    Une brève Écriture :

    « Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ;

    « Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers1. »

    C’est là l’histoire de ma vie.

    Mes chers frères et sœurs, nous arrivons à la conclusion d’une conférence particulièrement édifiante et inspirante. Après avoir écouté les conseils et les témoignages des personnes qui se sont adressées à nous, j’ai la conviction que nous avons été abondamment bénis et que nous sommes encore plus déterminés à vivre les principes de l’Évangile de Jésus-Christ. Cela a été une bénédiction pour nous d’être avec vous ici. Nous exprimons notre reconnaissance à tous les orateurs ainsi qu’à toutes les personnes qui ont fait des prières.

    La musique a été magnifique. Cela me rappelle le passage des Doctrine et Alliances : « Car mon âme met ses délices dans le chant du cœur ; oui, le chant des justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par une bénédiction sur leur tête2. »

    Nous vous rappelons que les discours que nous avons entendus lors de cette conférence seront publiés dans les numéros de mai de l’Ensign et du Liahona. Je vous exhorte à étudier les discours et à méditer sur les enseignements qu’ils contiennent puis à les appliquer à votre vie.

    Je me joins à vous pour remercier les frères et les sœurs qui ont été relevés à cette conférence. Ils ont bien rempli leur appel et ont apporté de grandes contributions à l’œuvre du Seigneur. Leur dévouement a été total. Nous les remercions du fond du cœur.

    Par ailleurs, nous avons soutenu, en levant la main, des frères et des sœurs qui ont été appelés à des nouveaux postes pendant la conférence. Nous tenons à ce qu’ils sachent que nous sommes impatients d’œuvrer avec eux dans la cause du Maître.

    Mes frères et sœurs, aujourd’hui, quand nous regardons le monde qui nous entoure, nous y voyons des problèmes graves et très préoccupants. Le monde semble s’être éloigné de la sécurité du mouillage, avoir dérivé loin de la paix du port.

    La licence, l’immoralité, la pornographie, la malhonnêteté et beaucoup d’autres maux poussent beaucoup de gens, tels des bateaux à la dérive qui vont se fracasser contre les éperons rocheux, vers le péché avec son lot de possibilités manquées, de bénédictions perdues et de rêves brisés.

    Le conseil que j’adresse à chacun d’entre nous est de regarder vers le phare du Seigneur. Il n’est pas de brouillard si épais, de nuit si sombre, de vent si fort, de marin si perdu que la lumière du phare ne puisse le secourir. Il nous fait signe à travers les tempêtes de la vie. Le phare du Seigneur nous envoie des signaux facilement reconnaissables, et qui ne nous trahissent jamais.

    J’aime ces paroles qu’on trouve dans les Psaumes : « L’Éternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, ma force en qui je me confie !… Je fais appel à l’Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis3. »

    Le Seigneur nous aime, mes frères et sœurs, et il nous bénira si nous faisons appel à lui.

    Comme nous sommes reconnaissants d’avoir l’Évangile de Jésus-Christ rétabli et de tout le bien qu’il nous apporte ! Le Seigneur a déversé ses bénédictions sur nous, son peuple. Je vous témoigne que cette œuvre est vraie, que notre Sauveur vit et qu’il guide et dirige son Église ici-bas.

    Dans les derniers instants de cette conférence, je suis profondément touché. Je vous exprime mon amour et ma reconnaissance. Je vous remercie de vos prières pour moi et pour toutes les Autorités générales de l’Église. Le Seigneur entend vos prières et nous bénit et nous dirige dans la conduite des affaires de son royaume ici-bas. Nous en sommes profondément reconnaissants.

    Au moment de quitter cette conférence, je demande au ciel de bénir chacun d’entre vous. Tandis que vous rentrez chez vous, partout dans le monde, je prie notre Père céleste de vous bénir, vous et votre famille. Puissent les messages et l’esprit de cette conférence s’exprimer dans tout ce que vous faites, dans votre foyer, à votre travail, dans vos réunions, dans toutes vos actions.

    Je vous aime. Je prie pour vous. Que Dieu vous bénisse. Que la paix qu’il a promise soit avec vous à présent et à jamais. C’est là ma prière, au nom de Jésus-Christ. Amen.

    Afficher les référencesCacher les références

      Notes

      1. Proverbes 3:5-6

      2. Doctrine et Alliances 25:12

      3. Psaumes 18:2,3 (traduction littérale de la version du roi Jacques, N.d.T.)