Clés sacrées de la Prêtrise d’Aaron

Par Larry M. Gibson

Premier conseiller dans la présidence générale des Jeunes Gens


Le Seigneur veut que chaque détenteur de la Prêtrise d’Aaron invite tout le monde à aller au Christ, à commencer par sa propre famille.

Un de mes fils a décidé, à l’âge de douze ans, d’élever des lapins. Nous avons construit des clapiers et acheté à un voisin un gros mâle et deux femelles. Je ne savais pas dans quoi nous nous fourrions. En très peu de temps, notre abri débordait de lapins. Maintenant que mon fils est grand, je dois avouer mon étonnement devant la manière dont la population de nos lapins a été contrôlée : le chien d’un voisin pénétrait occasionnellement dans l’abri et mangeait quelques lapins.

Mais j’ai eu le cœur touché en voyant mon fils et ses frères protéger ces lapins et veiller sur eux. Et maintenant qu’ils sont maris et pères, ils sont des détenteurs de la prêtrise dignes qui aiment et qui fortifient leur famille et qui veillent sur elle.

Cela me touche de vous voir, jeunes gens de la Prêtrise d’Aaron, soutenir et fortifier les personnes qui vous entourent, y compris votre famille, les membres de votre collège et beaucoup d’autres et veiller sur elles. Comme je vous aime !

J’ai observé récemment la mise à part d’un jeune homme de treize ans au poste de président de collège de diacres. Après cela, l’évêque lui a serré la main et l’a appelé « président ». Il a expliqué aux membres du collège qu’il l’avait appelé président pour accentuer le caractère sacré de son appel. Le président du collège des diacres est l’une des quatre personnes de la paroisse à détenir des clés de présidence. Avec ces clés, et ses conseillers, il dirigera le collège sous l’inspiration du Seigneur. » Cet évêque comprenait le pouvoir d’une présidence dirigée par un président qui détient et qui exerce des clés sacrées. (Voir D&A 124:142-143).

Par la suite, j’ai demandé au jeune homme s’il était prêt à présider ce grand collège. Il m’a répondu : « Je suis inquiet. Je ne sais pas ce que fait un président de collège de diacres. Pouvez-vous me le dire ? »

Je lui ai dit qu’il avait un épiscopat et des consultants excellents qui l’aideraient à devenir un dirigeant de la prêtrise fort et efficace. Je savais qu’ils respecteraient les clés sacrées de présidence qu’il détenait.

Je lui ai alors posé cette question : « Penses-tu que le Seigneur te donnerait cet appel important sans te donner des instructions ? »

Il a réfléchi puis a répondu : « Où est-ce que je peux les trouver ? »

Après en avoir discuté, il s’est rendu compte qu’il trouverait des instructions dans les Écritures, dans les paroles des prophètes vivants et dans les réponses aux prières. Nous avons décidé de trouver un passage des Écritures qui serait le point de départ de sa recherche pour apprendre les responsabilités de son nouvel appel.

Nous avons ouvert la section 107 des Doctrine et Alliances au verset 85. Ce verset dit que le président du collège des diacres doit siéger en conseil avec les membres de son collège et leur enseigner leur devoir. Nous avons fait la réflexion que son collège n’est pas seulement une classe mais aussi un conseil de jeunes gens et qu’ils doivent se fortifier et s’édifier les uns les autres sous la direction du président. J’ai exprimé ma confiance qu’il serait un excellent président qui s’appuierait sur l’inspiration du Seigneur et qui magnifierait son appel sacré lorsqu’il enseignerait leurs devoirs à ses camarades.

Puis j’ai demandé : « Tu dois enseigner leurs devoirs aux diacres, mais sais-tu ce qu’ils sont ? »

Nous avons de nouveau ouvert les Écritures et nous avons trouvé:

  1. 1.

    Le diacre est chargé de veiller sur l’Église et d’en être un ministre permanent (voir D&A 84:111).

    La famille étant la cellule de base de l’Église, le cadre le plus important où un détenteur de la Prêtrise d’Aaron peut accomplir ce devoir est chez lui. Il apporte le service de la prêtrise à son père et à sa mère tandis qu’ils dirigent la famille. Il veille aussi sur ses frères et sœurs, sur les jeunes gens de son collège et sur les autres membres de la paroisse.

  2. 2.

    Le diacre aide l’instructeur dans tous ses devoirs dans l’Église si les circonstances l’exigent (voir D&A 20:57).

    Nous avons conclu que si le diacre doit aider les instructeurs dans leurs devoirs, il faut qu’il les connaisse. Nous avons consulté les Écritures et trouvé rapidement plus d’une douzaine de devoirs de l’office d’instructeur (Voir D&A 20:53-59 ; 84:111). Ce serait une merveilleuse expérience si chaque jeune homme, ainsi que son père, son consultant, et nous tous, faisions exactement ce que ce jeune homme a fait : lire les Écritures et découvrir par soi-même quels sont ses devoirs. À mon avis, beaucoup d’entre nous seront surpris et inspirés par ce qu’ils trouveront. Accomplir mon devoir envers Dieu contient de nombreux résumés des devoirs de la Prêtrise d’Aaron et est une excellente ressource pour le développement spirituel. Je vous exhorte à l’utiliser constamment.

  3. 3.

    Les diacres et les instructeurs doivent aussi avertir, expliquer, exhorter et enseigner et inviter tout le monde à aller au Christ (D&A 20:59 ; voir les versets 46 et 68 pour les prêtres).

    De nombreux jeunes gens pensent que leur mission commence quand ils ont dix-neuf ans et qu’ils entrent au Centre de formation des missionnaires. Nous apprenons dans les Écritures qu’elle commence bien avant cela. Le Seigneur veut que chaque détenteur de la Prêtrise d’Aaron invite tout le monde à aller au Christ, à commencer par sa propre famille.

Ensuite, pour aider ce jeune président à comprendre que lui, et lui seul, était l’officier président du collège, je lui ai conseillé de lire trois fois le premier devoir indiqué dans Doctrine et Alliances 107:85. Il a lu : « Présider douze diacres. » J’ai demandé : « Qu’est-ce que le Seigneur est en train de te dire personnellement concernant ton devoir de président ? »

« Eh bien, dit-il, plusieurs choses me sont venues à l’esprit pendant que nous parlions. Je pense que mon Père céleste veut que je sois le président de douze diacres. Il n’y en a que cinq qui viennent, et un qui vient seulement de temps en temps. Alors comment faire pour qu’il y en ait douze ? »

Je n’avais jamais interprété ce passage comme lui, mais il détenait des clés sacrées que je n’avais pas. Un président de collège de diacres de treize ans était en train de m’enseigner le pouvoir de révélation qui est donné aux personnes ayant les clés sacrées de présidence, quels que soient leur intelligence, leur stature ou leur âge.

J’ai répondu : « Je ne sais pas. Qu’en penses-tu ? »

Et il a dit : « Nous devons trouver comment faire pour qu’il continue à venir. Je sais qu’il y en a deux autres qui devraient être dans notre collège, mais ils ne viennent pas et je ne les connais pas. Je pourrais peut-être me lier d’amitié avec l’un d’entre eux et demander à mes conseillers de s’occuper des autres. S’ils venaient tous, nous serions sept, mais où en trouver cinq de plus ? »

Ma réponse fut : « Je ne sais pas, mais si notre Père céleste les veut ici, lui le sait. »

« Alors nous devons prier en tant que présidence et collège et trouver ce qu’il faut faire. » Il a demandé ensuite : « Suis-je responsable de tous les garçons de la paroisse qui ont l’âge d’être diacre, même de ceux qui ne sont pas membres ? »

Admiratif, j’ai dit : « Dans l’optique du Seigneur, est-ce que ton évêque est responsable uniquement des membres de la paroisse ou de toutes les personnes qui vivent dans ses limites ? »

Ce jeune « ministre permanent » a compris. Il était conscient du rôle qu’a chaque diacre, instructeur et prêtre de veiller sur l’Église et d’inviter tout le monde à aller au Christ.

Quand je pense aux remarquables jeunes de l’Église, il y a un passage des Écritures qui me vient à l’esprit, un passage que Moroni cite à Joseph Smith en lui disant que cela n’était « pas encore accompli, mais le serait bientôt » (Joseph Smith, Histoire 1:41). « Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, … vos jeunes gens [auront] des visions » (Joël 2:28).

Ce qui est apparu à l’esprit de ce jeune président, c’est une vision de ce que notre Père céleste veut que son collège soit. C’est la révélation dont il avait besoin pour renforcer les membres pratiquants de son collège, secourir ceux qui étaient en difficulté et inviter tout le monde à aller au Christ. Ainsi inspiré, il a élaboré des plans pour accomplir la volonté du Seigneur.

Le Seigneur a enseigné à ce jeune président que détenir la prêtrise signifie tendre la main pour servir les autres. Comme l’explique Thomas S. Monson, notre prophète bien-aimé : « La prêtrise n’est pas tant un don que la mission de servir, le droit sacré d’édifier et l’occasion de bénir autrui » (« Notre dépôt sacré de la prêtrise », Le Liahona, mai 2006, p. 57).

Le service est le fondement même de la prêtrise, le service d’autrui dont le Sauveur a donné l’exemple. Je témoigne que c’est sa prêtrise, nous sommes à son service et il a montré à tous les détenteurs de la prêtrise la voie du service fidèle dans la prêtrise.

J’invite chaque présidence de collège de diacres, d’instructeurs et de prêtres à tenir conseil, étudier et prier régulièrement pour connaître la volonté du Seigneur pour son collège et ensuite à passer à l’action. Utilisez Accomplir mon devoir envers Dieu pour vous aider à enseigner aux membres du collège leurs devoirs. J’invite chacun d’entre vous, membres du collège, à soutenir votre président de collège et à vous tourner vers lui pour qu’il vous conseille dans l’apprentissage et l’accomplissement en justice de vos devoirs de prêtrise. Et j’invite chacun de nous à voir ces jeunes gens remarquables comme le Seigneur les voit, une immense ressource pour bâtir et renforcer son royaume dès maintenant.

Vous, jeunes gens merveilleux qui détenez la Prêtrise d’Aaron, rendue à Joseph Smith et Oliver Cowdery par Jean-Baptiste près d’Harmony, en Pennsylvanie (États-Unis) : Votre prêtrise détient les clés sacrées qui ouvrent la porte à tous les enfants de notre Père céleste pour qu’ils aillent à son Fils, Jésus-Christ, et le suivent. Cela grâce à « l’Évangile de repentir et de baptême par immersion pour la rémission des péchés », l’ordonnance hebdomadaire de la Sainte-Cène et « le ministère d’anges ». (D&A 13:1 ; Joseph Smith, Histoire 1:69). Vous êtes vraiment des « ministres du culte » qui devez être des hommes de la prêtrise purs, dignes et fidèles en tout temps et en tous lieux.

Pourquoi ? Écoutez les paroles de notre Première Présidence bien-aimée, qui vous les adresse à chacun de vous dans Mon devoir envers Dieu :

« Tu as l’autorité d’administrer les ordonnances de la Prêtrise d’Aaron. … Tu seras une grande bénédiction pour les gens que tu côtoies. …

Notre Père céleste a une grande confiance en toi et a une mission importante à te faire accomplir » Accomplir mon Devoir envers Dieu : Pour les détenteurs de la prêtrise d’Aaron 2010, p. 5).

Je sais que ces paroles sont vraies et je prie pour que chacun de vous ait ce même témoignage. Au nom sacré de celui dont nous détenons la prêtrise, Jésus-Christ, Amen.