Nous voici de nouveau réunis

Thomas S. Monson

President of the Church


Je prie pour que nous soyons remplis de l’Esprit du Seigneur en entendant les messages d’aujourd’hui et de demain et que nous apprenions ce que le Seigneur voudrait que nous sachions.

Mes frères et sœurs, quel plaisir de vous souhaiter la bienvenue à la cent quatre-vingt-unième conférence générale d’octobre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours !

Cette conférence marque la quarante-huitième année, pensez-y, quarante-huit ans depuis que j’ai été appelé au Collège des douze apôtres par David O. McKay. C’était en octobre 1963. Il semble impossible que tant d’années se soient écoulées depuis.

Quand nous sommes occupés, le temps semble passer beaucoup trop vite, et les six derniers mois n’ont pas été l’exception pour moi. Un des moments marquants de cette période a été l’occasion qui m’a été donnée de reconsacrer le temple d’Atlanta, en Géorgie le 1er mai. J’étais accompagné de M. Russell Ballard, de Walter F. González et de William R. Walker, accompagnés de leur femme.

Pendant la manifestation culturelle intitulée « Southern Lights » (Les lumières du sud) qui a eu lieu le soir précédant la reconsécration, deux mille sept-cent jeunes gens et jeunes filles du secteur du temple se sont produits en public. C’était un des spectacles les plus remarquables que j’aie vus et il été ovationné plusieurs fois.

Le lendemain, le temple a été reconsacré en deux sessions, dans lesquelles l’Esprit du Seigneur était présent en abondance.

Pendant la dernière quinzaine d’août, Henry B. Eyring a reconsacré le temple de San Salvador, au Salvador. Il était accompagné de sa femme, ainsi que de D. Todd Christofferson et de William R. Walker, tous deux accompagnés de leur femme, et de Silvia H. Allred, de la présidence générale de la Société de Secours et de son mari, Jeffry. Le président Eyring a rapporté que cela a été un événement des plus spirituels.

À la fin de cette année, le président Uchdorf et sa femme se rendront avec d’autres Autorités générales à Quetzaltenango, au Guatemala, où il consacrera notre temple.

La construction de temples continue de manière ininterrompue, mes frères et sœurs. Aujourd’hui j’ai l’honneur d’annoncer plusieurs nouveaux temples.

Tout d’abord, j’aimerais mentionner qu’aucun bâtiment construit par l’Église n’est plus important qu’un temple. Les temples sont des lieux où les relations sont scellées pour durer à travers les éternités. Nous sommes reconnaissants pour tous les nombreux temples dans le monde et pour les bénédictions qu’ils représentent dans la vie des membres.

À la fin de l’année dernière, le Tabernacle de Provo, dans le comté d’Utah, a été gravement endommagé par un terrible incendie. _ De ce magnifique bâtiment, très aimé par des générations de saints des derniers jours, seuls les murs extérieurs sont restés debout. Après étude attentive, nous avons décidé de le reconstruire, en préservant intégralement et en restaurant l’extérieur, pour qu’il devienne le deuxième temple de l’Église dans la ville de Provo. L’actuel temple de Provo est l’un des plus fréquentés de l’Église, et un second temple dans la ville facilitera l’accueil des membres de l’Église fidèles de Provo et des villes voisines qui vont de plus en plus nombreux au temple.

Je suis aussi heureux d’annoncer de nouveaux temples dans les endroits suivants : Barranquilla (Colombie), Durban (Afrique du Sud), Kinshasa (République démocratique du Congo) et Star Valley (Wyoming). De plus, nous progressons dans notre projet de construction d’un temple à Paris, en France.

Les détails concernant ces temples seront fournis ultérieurement quand le terrain et les autres autorisations nécessaires seront obtenus.

Dans des conférences précédentes, j’ai parlé du progrès que nous faisons pour rapprocher les temples des membres. Bien qu’ils soient davantage accessibles à de nombreux membres de l’Église, il y a encore des régions du monde où les temples sont si éloignés que les membres ne peuvent pas payer le voyage pour s’y rendre. Ils sont ainsi dans l’impossibilité d’avoir part aux bénédictions sacrées et éternelles que fournissent les temples. Pour apporter notre aide à cet égard, nous avons à notre disposition ce qu’on appelle un fonds d’aide aux usagers du temple. Ce fonds permet aux personnes qui ne pourraient se rendre au temple autrement mais qui en attendent désespérément l’occasion, d’y aller pour une visite unique. Quiconque souhaiterait contribuer à ce fonds peut simplement le mentionner sur le bulletin de don qui est remis à l’évêque chaque mois.

Maintenant, mes frères et sœurs, je prie pour que nous soyons remplis de l’Esprit du Seigneur en entendant les messages d’aujourd’hui et de demain et que nous apprenions ce que le Seigneur voudrait que nous sachions. C’est là ma prière au nom de Jésus-Christ. Amen.