Aimez sa mère

Elaine S. Dalton

Présidente générale des Jeunes Filles


Comment un père peut-il élever une fille heureuse et équilibrée dans le monde de plus en plus toxique d’aujourd’hui? La réponse a été enseignée par les prophètes du Seigneur.

Il n’y a pas de mots pour décrire l’occasion sacrée où un jeune père tient sa fille dans ses bras pour la première fois. Cet année, trois de nos fils sont devenus pères de petites filles. J’ai contemplé notre fils Jon, un solide gaillard qui joue au rugby, tenir pour la première fois sa fillette dans ses bras. Il la regardait avec une tendresse respectueuse puis il m’a regardée avec une expression qui semblait dire : « Comment fait-on pour élever une fille ? »

Ce matin, j’aimerais parler à nos fils et à tous les pères. Comment un père peut-il élever une fille heureuse et équilibrée dans le monde de plus en plus toxique d’aujourd’hui ? La réponse a été enseignée par les prophètes du Seigneur. La réponse est simple et elle est vraie : « La chose la plus importante qu’un père puisse faire pour sa fille est d’aimer sa mère1. » Suivant la façon dont vous aimez sa mère, vous allez enseigner à votre fille la tendresse, la loyauté, le respect, la compassion et le dévouement. Votre exemple lui apprendra ce qu’il faut attendre des jeunes hommes et les qualités à rechercher chez un futur conjoint. Par la façon dont vous aimez et honorez votre femme, vous pouvez montrer à votre fille qu’elle ne doit jamais se contenter de moins que cela. Votre exemple enseigne à votre fille à estimer la condition féminine. Vous lui montrez qu’elle est une fille de notre Père céleste qui l’aime.

Aimez tant sa mère que votre mariage soit céleste. Un mariage au temple pour le temps et toute l’éternité est digne de vos plus grands efforts et de vos plus grandes priorités. Ce n’est qu’après avoir terminé le temple dans le désert que Néphi déclara : « Et… nous vécûmes heureux2. » Cette vie heureuse se trouve au temple, en respectant des alliances. Ne laissez rien influencer votre vie ou votre foyer qui vous ferait enfreindre vos alliances ou vos engagements envers votre femme et vos enfants.

Aux Jeunes Filles, nous aidons votre fille à comprendre son identité de fille de Dieu et l’importance de rester vertueuse et digne de recevoir les bénédictions du temple et du mariage au temple. Nous enseignons à votre fille l’importance de contracter des alliances sacrées et de les respecter. Nous lui enseignons à s’engager maintenant à vivre de manière à toujours être digne d’entrer dans le temple et à ne jamais permettre à quoi que ce soit de la retarder, de la distraire ou de la disqualifier par rapport à ce but. L’exemple que vous lui donnez en tant que père est plus éloquent que les mots importants que nous prononçons. Les jeunes filles se font du souci pour leur père. Beaucoup expliquent que leur plus grand désir est que leur famille soit unie éternellement. Elles veulent que vous soyez là lorsqu’elles iront au temple ou se marieront au temple. Restez proches de votre fille et aidez-la à se préparer à aller au temple et à en rester digne. Lorsqu’elle aura douze ans, emmenez-la souvent au temple pour accomplir des baptêmes pour vos ancêtres et d’autres personnes. Elle chérira toujours ces souvenirs.

La culture actuellement à la mode essaye d’éroder et de dévaluer votre rôle éternel de patriarche et de père et de minimiser vos responsabilités les plus importantes. Ceux-ci vous ont été donnés « par décret divin » et, en tant que père, vous devez présider votre famille dans l’amour et la droiture, et avez la responsabilité de pourvoir aux besoins vitaux et à la protection de votre famille3 ».

Pères, vous êtes les gardiens de votre foyer, de votre femme et de vos enfants. Aujourd’hui], « ce n’est pas facile de protéger sa famille des intrusions du mal dans [leur] esprit… Ces influences peuvent entrer et entrent librement dans notre famille. Satan [est très malin]. Il n’a pas besoin d’enfoncer la porte4. »

Pères, vous devez être les gardiens de la vertu. « Un détenteur de la prêtrise est vertueux. « Le comportement vertueux implique que [vous avez] des pensées pures et des actes purs… La vertu est… un attribut de la piété… apparenté à la sainteté5. » Les idéaux des Jeunes Filles sont des attributs chrétiens qui comprennent celui de la vertu. Nous faisons maintenant appel à vous pour vous joindre à nous pour diriger le monde vers un retour à la vertu. Pour ce faire, vous « devez… pratiquer la vertu et la sainteté6 » en éliminant de votre vie tout ce qui est mal et incompatible avec la sainte prêtrise de Dieu que vous détenez. « Que la vertu orne sans cesse tes pensées ; alors ton assurance deviendra grande en la présence de Dieu, et… le Saint-Esprit sera ton compagnon constant7. » Alors faites attention à ce que vous regardez comme divertissement imprimé ou dans les médias. Votre vertu personnelle sera le modèle de la force et du courage moral véritables pour vos filles ainsi que pour vos fils. En étant un gardien de la vertu dans votre vie, votre foyer et la vie de vos enfants, vous montrez à votre femme et à vos filles ce qu’est le véritable amour. Votre pureté personnelle vous donnera du pouvoir.

Vous êtes le tuteur de votre fille au-delà du sens légal de ce terme. Soyez présent dans la vie de votre fille. Faites-lui connaître vos principes, vos attentes, vos espoirs et les rêves de réussite et de bonheur que vous avez pour elle. Ayez des entretiens avec elle, faites la connaissance de ses amis et, lorsque le temps viendra, de ses petits amis. Aidez-la à comprendre l’importance des études. Aidez-la à comprendre que le principe de la pudeur est une protection. Aidez-la à choisir de la musique et des médias qui favorisent la présence de l’Esprit et sont en harmonie avec son identité divine. Ayez une part active dans sa vie. Et si, lors d’une sortie, pendant son adolescence, elle ne rentre pas à la maison à l’heure, allez la chercher. Elle s’y opposera et vous dira que vous avez ruiné sa vie sociale mais, dans son for intérieur, elle saura que vous l’aimez et que vous vous souciez suffisamment d’elle pour être son tuteur.

Vous êtes des hommes hors du commun. Par votre vaillance dans les sphères prémortelles, vous vous êtes qualifiés pour être des dirigeants et pour avoir le pouvoir de la prêtrise. Là, vous avez fait preuve d’une « foi extrême et de… bonnes œuvres » et vous êtes maintenant ici pour faire de même8. Votre prêtrise vous met à part.

Dans quelques semaines nos trois fils auront donné à leurs filles un nom et une bénédiction. J’espère que ce sera la première de nombreuses bénédictions de la prêtrise qu’elles recevront de leur père parce que dans le monde dans lequel elles vont grandir elles auront besoin de ces bénédictions. Votre fille chérira la prêtrise et décidera en son cœur que c’est ce qu’elle veut dans son futur foyer et sa future famille. N’oubliez jamais « que les droits de la prêtrise sont inséparablement liés aux pouvoirs du ciel et… ne peuvent être maîtrisés… que selon les principes de la justice9 ».

Pères, vous êtes le héros de votre fille. Mon père était mon héros. Tous les soirs, j’attendais sur les marches de la maison qu’il rentre du travail. Il me soulevait et me faisait tournoyer puis me laissait poser mes pieds sur ses grandes chaussures et il me faisait danser jusque dans la maison. J’aimais ce défi d’essayer de suivre chacun de ses pas. C’est toujours le cas.

Savez-vous que votre témoignage a une grande influence sur vos filles ? Je savais que mon père avait un témoignage. Je savais qu’il aimait le Seigneur. Et parce que mon père aimait le Seigneur, je l’aimais aussi. Je savais qu’il se souciait des veuves parce qu’il a passé des vacances à peindre la maison d’une veuve qui habitait à côté de chez nous. J’ai trouvé que c’étaient les meilleures vacances que notre famille ait jamais eues parce qu’il m’a appris à peindre ! Vous serez une bénédiction dans la vie de votre fille pour les années à venir si vous cherchez le moyen de passer du temps avec elle et de lui rendre votre témoignage.

Dans le Livre de Mormon, Abish a été convertie par la vision remarquable que son père lui a racontée. Pendant de nombreuses années par la suite, elle a gardé son témoignage dans son cœur et a vécu dans la justice dans une société très perverse. Puis le moment est arrivé où elle n’a plus pu se taire et elle a couru d’une maison à l’autre pour rendre son témoignage et raconter les miracles dont elle avait été témoin à la cour du roi. La force de la conversion et du témoignage d’Abish contribua à changer toute une société. Les gens qui l’entendirent témoigner devinrent ceux qui « furent convertis au Seigneur [et] n’apostasièrent jamais » et leurs fils devinrent les deux mille jeunes guerriers d’Hélaman10 !

Comme le dit le cantique « Rise up, O men of God11 ! » (Levez-vous, hommes de Dieu) Cet appel s’adresse à vous, vous les hommes qui détenez la sainte prêtrise de Dieu. Qu’il soit dit de vous comme il l’a été du capitaine Moroni :

« [Il] était un homme fort et puissant… un homme qui avait une compréhension parfaite… un homme qui était ferme dans sa foi au Christ…

“…« Si tous les hommes avaient été, et étaient, et devaient être un jour semblables à Moroni, voici, les puissances mêmes de l’enfer auraient été ébranlées à jamais… le diable n’aurait jamais eu de pouvoir sur le cœur des enfants des hommes12. »

Frères, pères, jeunes gens, « soyez loyaux à ce qu’il y a de royal en vous13 ».

Alors, comment fait-on pour élever une fille ? Aimez sa mère. Dirigez votre famille vers le temple, soyez des gardiens de la vertu et magnifiez votre prêtrise. Pères, les filles royales de notre Père céleste vous ont été confiées. Elles sont vertueuses et élues. Je prie pour que vous veilliez sur elles, les fortifiiez, donniez l’exemple d’un comportement vertueux et leur enseigniez à suivre les pas du Seigneur, car il vit ! Au nom de Jésus-Christ. Amen.

Montrer les références

  1.  

    1. David O. McKay, a souvent cité cette déclaration de Theodore Hesburgh, dans « Quotable Quotes », Reader’s Digest, janv. 1963, p. 25 ; voir aussi Richard L. Evans’ Quote Book, 1971, p. 11.

  2.  

    2.  2 Néphi 5:27.

  3.  

    3. « La famille, déclaration au monde », Le Liahona, nov. 2010, p. 49.

  4.  

    4. A. Theodore Tuttle, « The Role of Fathers », Ensign, janv. 1974, p. 67.

  5.  

    5. Ezra Taft Benson, « Caractéristiques divines du Maître », L’Étoile, janv. 1987, p. 48.

  6.  

    6.  Doctrine et Alliances 46:33.

  7.  

    7.  Doctrine et Alliances 121:45, 46.

  8.  

    8.  Alma 13:3 ; voir aussi le verset 2.

  9.  

    9.  Doctrine et Alliances 121:36.

  10.  

    10.  Alma 23:6; voir aussi Alma 19:16-17; 53:10-22.

  11.  

    11. « Rise Up, O Men of God », Hymns, n° 323.

  12.  

    12.  Alma 48:11, 13, 17.

  13.  

    13. Harold B. Lee, « Be Loyal to the Royal within You », dans Speeches of the Year : BYU Devotional and Ten-Stake Fireside Addresses 1973, 1974, p. 100.